Accueil » Actualité » AMD lance ses Ryzen 4000 mobiles : des processeurs Zen 2 optimisés pour les notebooks

AMD lance ses Ryzen 4000 mobiles : des processeurs Zen 2 optimisés pour les notebooks

Dévoilés en janvier dernier à l’occasion du CES 2020, les Ryzen 4000 mobiles « Renoir » sont aujourd’hui officialisés par AMD. C’est donc l’occasion de découvrir toutes les caractéristiques techniques de ces processeurs optimisés pour le marché de la mobilité.

Image 1 : AMD lance ses Ryzen 4000 mobiles : des processeurs Zen 2 optimisés pour les notebooks
Crédit : AMD

Ces nouveaux processeurs apportent l’architecture Zen 2, optimisée pour l’occasion, et la gravure en 7 nm au marché des CPU pour ordinateurs portables. Ces nouveaux processeurs auront donc face à eux des processeurs Intel Comet Lake et Ice Lake, respectivement gravés en 14 nm et 10 nm. Mais là où Intel sépare son portefeuille de produits en deux, selon le type de marché visé (gaming ou productivité), AMD fait le choix d’une solution sans compromis, avec une seule architecture destinée à ces deux segments du marché.

Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2020 par marque

Deux gammes de Ryzen 4000 mobiles

La gamme des Ryzen 4000 mobiles se compose de différents modèles, répartis en deux catégories : les Ryzen 4000 H-Series pour les amateurs de performances (soit les marchés gaming et productivité), et les Ryzen 4000 U-Series lorsque l’autonomie et la faible consommation sont primordiales, par exemple pour les ultrabooks. Dans tous les cas, ces SoC embarqueront également une partie graphique Vega, elle aussi gravée en 7 nm. De quoi apporter un gain substantiel en termes de performances et d’efficacité énergétique.

Concrètement, l’architecture Zen 2 de ces nouveaux Ryzen 4000 mobiles apportent selon AMD un gain IPC de 15% par rapport aux Ryzen de la génération précédente en Zen+, tout en réduisant la consommation de 20% au niveau du SoC. L’efficacité énergétique serait doublée, en partie grâce à un basculement sensiblement plus rapide entre les différents modes de consommation et d’économie d’énergie.

Alors que les Ryzen 3000 mobiles étaient limités à 4 coeurs physiques sur les puces les plus puissantes, les Ryzen 7 4700U et 4800U en possèdent 8, tout comme les Ryzen 7 4800H(S) et 4900H(S). Le 4700U est en revanche dépourvu de SMT et sera donc limité à 8 threads, contre 16 threads pour les 4800U, 4800H et 4900H. Les fréquences de base vont de 2,9 GHz à 3,3 GHz pour les H-Series, avec des fréquences Boost qui peuvent grimper jusqu’à 4,4 GHz dans le meilleur des cas. Du côté des U-Series, les fréquences vont de 1,8 GHz à 2,7 GHz, pour des fréquences Boost culminant à 4,2 GHz.

Tous les modèles U affichent un TDP nominal de 15 watts, mais restent adaptables de 12 et 25W selon les réglages choisis par les OEMs. Le TDP nominal des modèles H est un peu plus élevé (45W), mais les OEMs pourront choisir de le diminuer jusqu’à 35W, soit le TDP nominal des modèles HS.

Des iGP Vega gravés en 7nm

La partie graphique n’a bien sur pas été oubliée, avec des optimisations au niveau de l’interface et des transitions entre les différents états de consommation. La fréquence maximale est augmentée de 25% (1400 MHz à 1750 MHz au maximum), et celle de la bande passante mémoire maximale de 77% (prise en charge de la DDR4-3200 et LPDDR4x-4266). En pratique, les performances bondissent de 59% par CU (au maximum).

Image 5 : AMD lance ses Ryzen 4000 mobiles : des processeurs Zen 2 optimisés pour les notebooks
Crédit : AMD

Les Ryzen 4000 mobiles bénéficient en outre d’un moteur vidéo DCN2 amélioré, capable de décoder des flux VP9, H.264 et H.265 jusqu’en 1080p240 et 4K60, voire 4K120 (en H.264). Côté encodage, ces nouveaux Ryzen mobiles supportent le H.264 et le H.265, en 1080p240 et 4K60. Les performance du moteur multimédia sont améliorées de 31%.

Une consommation abaissée et optimisée

L’efficacité énergétique est l’un des points forts de cette nouvelle génération de Ryzen mobiles. AMD explique ainsi qu’ils permettent d’améliorer l’autonomie des ordinateurs portables en optimisant la gestion de l’énergie. Pour cela, ils bénéficient de quelques nouveautés comme l’ajout de nouveaux états de consommation ACPI (Low Power States), l’amélioration des transitions entre les P-States, une gestion plus agressive des fréquences du cache L3 (surtout lorsque le CPU est au repos) ou encore une réduction de la consommation des contrôleurs intégrés. Globalement, le SoC consomme 20% de moins grâce à cet ensemble d’optimisations.

AMD SmartShift, pour tirer le meilleur de la plateforme dans son ensemble

AMD a enfin amélioré les technologies qu’il utilise pour monitorer et ajuster en temps réel les fréquences et la consommation des différentes parties de son SoC, en fonction de nombreux paramètres. On notera surtout l’apparition de la technologie SmartShift, permettant à la plateforme dans son ensemble de consacrer plus de puissance au CPU ou au GPU, en fonction de l’utilisation. Pour tirer parti de l’avantage de SmartShift, il convient d’utiliser un Ryzen mobile H-Series et un GPU Navi 10 ou supérieur.

Image 8 : AMD lance ses Ryzen 4000 mobiles : des processeurs Zen 2 optimisés pour les notebooks
Crédit : AMD

L’objectif est d’optimiser la consommation et les performances de l’ensemble de la plateforme, en fonction de l’efficacité du système de refroidissement. SmartShift va ainsi mesurer la température et l’utilisation du CPU et du GPU, et ajuster automatiquement leur consommation (et donc optimiser leurs performances). C’est un peu comme si le processeur Ryzen 4000 mobile gérait le GPU externe comme si c’était son iGP. De quoi obtenir un équilibre optimal de puissance et de performances.

AMD indique par exemple que SmartShift permet d’améliorer les performances de 10% dans un jeu comme The Division 2, ou bien d’augmenter les performances de rendu de 12% dans Cinebench. Le Dell G5 SE devrait être le premier modèles d’ordinateur portable doté de cette fonctionnalité à arriver sur le marché, probablement au deuxième trimestre 2020.