Accueil » Actualité » Andor : le dernier épisode désavoue la plus grande leçon de Yoda

Andor : le dernier épisode désavoue la plus grande leçon de Yoda

Toute tentative n’est pas vaine. Tel est le fil rouge du dernier épisode de la saison 1 d’Andor qui entre en contradiction avec la leçon d’un certain… Maître Yoda.

Image 1 : Andor : le dernier épisode désavoue la plus grande leçon de Yoda
Yoda © Lucasfilm

« Fais le ou ne le fais pas mais il n’y a pas d’essai ». Cette leçon donnée à Luke par Yoda dans L’Empire contre-attaque est probablement l’une des plus emblématiques du vénérable Maître Jedi. Pour réussir, il faut avoir la certitude que le succès est au bout du chemin. Agir sans détermination, essayer sans conviction, ne peuvent que mener à l’échec d’après Yoda. Aussi puissant soit-il, cet adage n’est toutefois pas une vérité absolue, comme le démontre le dernier épisode de la série Andor (attention spoilers).

Andor : la révolution est un chemin pavé d’essais

Alors qu’il est de retour sur Ferrix, prêt à secourir Bix, Cassian écoute une partie du manifeste légué par Nemik, le jeune garçon plein d’idéaux avec qui il a braqué Aldhani. En voici un extrait :

« Même le plus petit geste de révolte fait avancer nos lignes. N’oubliez jamais : la volonté de contrôle de l’Empire est désespérée car elle est contre nature. La tyrannie exige un effort permanent. Elle se fissure, elle prend l’eau. L’autorité est friable. L’oppression ne masque que la peur. N’oubliez jamais. Et sachez ceci : un jour, les escarmouches, les batailles, les gestes de défi submergeront les digues de l’autorité et il se produira un incident de trop. Une seule décision brisera le siège. N’oubliez jamais : essayez ! »

Ces paroles fortes vont ainsi à l’encontre de la leçon de Yoda. Pour mener à bien la révolte, il faut essayer sans cesse de bousculer l’Empire oppressif. Même si certaines tentatives se solderont par un échec, il faut persévérer encore et encore jusqu’au fameux « incident de trop » qui changera la donne. Plus loin dans l’épisode, cette idée forte transparaît également dans le discours posthume de Maarva, la mère adoptive de Cassian qui apparaît en hologramme pour ses funérailles.

À lire > Andor : on sait enfin ce que les prisonniers construisaient depuis le début

« Combattez l’Empire ! »

« L’Empire est une maladie qui prospère dans l’obscurité. Elle n’est jamais plus forte que lorsque nous dormons. C’est facile pour les morts de vous dire de vous battre, et c’est vrai, se battre est peut-être inutile. Il est peut-être trop tard. Mais je vais vous dire une chose. Si c’était à refaire, je me réveillerais plus tôt et je me battrais contre ces salauds dès le début. Combattez l’Empire ! »

Même si la lutte semble perdue d’avance, il faut se battre coûte que coûte, comprend-on en substance. Voilà comment se construit une révolution ! N’en déplaise à Yoda, qui vit en ermite sur Dagobah sans lever le petit doigt pour la Rébellion, « l’essai » n’est pas forcément vain. Contrairement à Luke qui est doté de pouvoirs surnaturels, les autres rebelles sont des humains ordinaires.

Certes, le fils d’Anakin doit viser la perfection pour faire tomber Palpatine. Mais cette leçon ne s’applique pas à Cassian et consorts. Quand il s’agit de détruire un empire et que vous êtes privés de super pouvoirs, « l’essai » est tout ce que vous avez.