[Test] BlackBerry Key2 : que vaut l’unique smartphone à clavier physique aujourd’hui ?

Depuis le KeyOne, les smartphones BlackBerry sont désormais sous le pavillon de TCL, le constructeur chinois qui se cache déjà derrière la marque Alcatel. Et il faut bien l’avouer, ce modèle fut probablement l’un des meilleurs BlackBerry depuis des années grâce à des performances solides, une batterie qui offrait une bonne autonomie, des solutions logicielles pour renforcer la sécurité, sans oublier le clavier physique très pratique.

Certes, le BlackBerry Key2 ne risque pas forcément de séduire la majorité des clients d’iPhone, Pixel et autres Galaxy. Et ce n’est d’ailleurs pas l’objectif . Comme son prédécesseur, la Key2 est un terminal spécialisé qui est conçu pour des utilisateurs spécifiques, lesquels ont encore besoin d’un clavier physique. Si c’est votre cas, ce smartphone ne vous décevra pas.

>>> Guide d'achat Smartphones : Comment choisir son portable en 2018 ?

Prix649,90 €
OS
Android 8.1 Oreo
Taille d'écran (définition)
4,5 pouces LCD (1620 x 1080)
CPU
Qualcomm Snapdragon 660
RAM
6GB
Stockage
64 Go/128 Go
microSD
Oui
Capteur arrière
Double : 12 MPx (f/1.8); 12 MP (f/2.6)
Capteur frontal
8 MPx
Batterie
3500 mAh
Résistance à l'eau
Non
Mensurations
15 x 7 x 0,8 cm

Oui, pour le clavier physique

Sur le papier, peu de choses ont changé du côté du clavier du BlackBerry Key2. TCL a augmenté la taille des touches de 20 % offrant ainsi une surface plus large pour les pouces. Ceci étant à moins de le poser côté à côte avec le KeyOne et de les comparer, il y a peu de chance que vous voyiez la différence.

En y regardant de plus près, il est évident que le clavier du Key2 est bien meilleur grâce à plusieurs petites améliorations. Les touches offrent un meilleur touché quand on les presse avec moins de résistance lors de la frappe. Ainsi, il est plus facile de passer d’un iPhone au Key2 plutôt qu’au KeyOne, simplement par qu’une moindre pression suffit désormais pour saisir du texte.

De plus, le clavier du Key2 est beaucoup plus polyvalent qu’un simple écran tactile. Il peut par exemple faire office de trackpad afin de faire défiler les pages Web sans cacher l’écran avec le doigt. Par ailleurs, TCL a opté pour une finition mate sur les touches contrairement au brillant du KeyOne. Outre un aspect plus moderne, la surface tactile est également plus agréable pour les gestes.

À l’instar du KeyOne, la barre d'espace dissimule un capteur d'empreintes digitales qui fonctionne aussi bien que n'importe quel autre capteur de ce type. Cependant, les habitués de BlackBerry découvriront un tout nouveau bouton qui représente le plus grand changement apporté au clavier physique depuis près de dix ans d’après l’entreprise. Il s'agit de la Speed Key.

Très simple à utiliser, elle permet de réaliser toutes sortes d’action en la combinant avec une autre touche du clavier. Par exemple, en pressant la Speed Key et la touche « i », on bascule instantanément sur Instagram. Rien de révolutionnaire, mais ces raccourcis (qui peuvent être personnalisés) permettent d’accéder plus rapidement au multitâche.

Soyons clairs : aussi innovant soit-il, il est peu probable que le clavier du Key2 séduise les utilisateurs de smartphones conventionnels. Mais, si vous avez une préférence pour un mode de saisie plus traditionnel, le BlackBerry Key2 est fait pour vous.

Oui et non, pour l’écran

Disons-le d’emblée, ce n’est pas avec le Key2 que vous allez profiter au mieux des films, à moins que les barres noires au-dessus et en dessous de l’image ne vous dérangent pas.

Ce qui n’enlève rien aux qualités de l’écran LCD de TCL qui bénéficie d’une diagonale de 4,5 pouces et d’une définition de 1620 x 1080 pixels. Toutefois, le ratio de 3:2 (celui du premier iPhone),n’est pas adapté aux vidéos actuelles.

Il faudra donc certainement s’habituer à utiliser un écran carré, surtout si vous avez déjà eu un smartphone conventionnel. Quoi qu’il en soit, TCL annonce clairement la couleur, précisant bien que le Key2 est un outil dédié à la productivité. Et l’écran ne pose effectivement aucun problème pour cet usage.

Le texte et les images bénéficient d’une densité de 434 pixels par pouce (à titre de comparaison, l’affichage de l’iPhone X est à peine plus fin avec 458 ppp), tandis que la fidélité des couleurs est correcte pour une dalle LCD. Le Key2 profite également d’un bon niveau de luminosité avec un pic de 533 cd/m2. Bien au-dessus de la moyenne de 466 cd/m2.

Non, pour l’appareil photo

Les BlackBerry ne se sont jamais illustrés pour leurs qualités en photo. Toutefois, TCL a mis le paquet avec le Key2 qui intègre un double objectif pour la première fois sur un terminal de la marque. Le smartphone dispose ainsi d’un zoom optique 2x et d’un mode portrait. Pour ce faire, il embarque deux capteurs de 12 mégapixels avec une ouverture de f/1,8 pour l’objectif principal et de f/2,6 pour le téléobjectif. Toutefois, le Key2 est dépourvu de tout système de stabilisation optique contrairement à la plupart des modèles haut de gamme.

L'absence de stabilisateur nuit également aux photos en basse lumière - alors que TCL annonce avoir mis l'accent sur ce point précis avec le Key2. Dans tous les cas, l’ouverture de l'objectif principal n'a rien pu faire pour améliorer la photo relativement sombre des deux petites voitures qui étaient mal éclairées. À titre de comparaison, le OnePlus 6 délivre une photo bien moins bruitée sur la même scène.

Il en va de même avec les selfies avec lesquels le OnePlus prouve une fois de plus qu’il est le meilleur en basse luminosité. Avec le capteur de 8 mégapixels qui est intégré sur la face avant du Key2, les photos sont sous-exposées et la barbe et les cheveux sont bien moins détaillés.

Nous avons comparé les zooms 2x des deux smartphones pour prendre des photos d’une fleur en extérieur par une belle journée d’été. Le Key2 s’en sort mieux ici avec un flou subtil au niveau de l'arrière-plan, et les teintes plus foncées sont mieux restituées et plus réalistes qu’avec le OnePlus qui renforce les teintes rosées. Néanmoins, l’image issue du BlackBerry voit sa netteté trop renforcée et le bruit est là encore très présent. Le résultat rappelle ainsi ce qu’on peut obtenir avec un modèle plus ancien - ou moins cher.

Tous nos espoirs reposaient donc sur le mode portrait du Key2, principale raison pour laquelle n'importe quel téléphone est équipé de deux capteurs photo au dos. Malheureusement le smartphone de BlackBerry est probablement le moins doué à cet exercice de tous les smartphones que nous avons pu tester. La faute au flou, une mauvaise balance des blancs, un bokeh bruité et des zones claires surexposées.

La qualité des photos varie énormément, y compris parmi les smartphones les plus chers. Cependant, quitte à payer 649 euros on s’attend au minimum à des clichés de base qui soient corrects, chose que le Key2 n’est pas en mesure de réaliser. Alors certes la plupart des acheteurs ne choisissent probablement pas BlackBerry pour son appareil photo, mais cela n'excuse pas les mauvais résultats de TCL en la matière, surtout à ce niveau de prix.  

Oui et non, pour les performances

Nous n’avions pas franchement été éblouis par les performances du BlackBerry KeyOne. Si son processeur Snapdragon 625 et seulement 3 Go de RAM pouvaient faire l’affaire dans un premier temps, cette configuration a rapidement montré ses limites lors d’une utilisation soutenue.

Heureusement, TCL semble avoir corrigé sa copie et le Key2 embarque un chipset Snapdragon 660 plus rapide et le double de RAM, soit 6 Go.

C'est une configuration inhabituelle. En effet, les smartphones qui intègrent des processeurs de milieu de gamme ont tendance à être plus limités en matière de mémoire vive. Ainsi, les Samsung Galaxy S9, LG G7 ThinQ ou encore Sony Xperia XZ2 se contentent de 4 Go de RAM, le tout avec un processeur Snapdragon 845 plus puissant.

Quoi qu'il en soit, TCL est convaincu de l’importance de la RAM par rapport au processeur. Et pour tout dire, nous sommes plutôt d’accord. Avec 6 Go de RAM, le Key2 est capable de gérer plusieurs processus et différentes applications simultanément. Quand on connait tous les services qui sont nécessaires aux professionnels, c'est un vrai plus qui peut faire la différence face à un déferlement de puissance supplémentaire pour faire tourner les jeux les plus récents et les plus beaux visuellement.

Ainsi, le Key2 tient parfaitement tête aux smartphones haut de gamme de l'an dernier. Avec Geekbench 4, qui évalue la performance globale du système, le dernier smartphone de BlackBerry a obtenu un score de 5 832 en multicore. Un résultat qui est assez proche de ce qu’on peut obtenir avec un Google Pixel 2 équipé d’un Snapdragon 835 (6 282). Bien entendu les terminaux récents font encore mieux - et de loin - que ces deux modèles.

À l’inverse le Key2 ne s’est pas illustré pour sa partie graphique, affichant un score de 1 365 dans le test Sling Shot Extreme OpenGL ES 3.1 de 3DMark. Les smartphones haut de gamme modernes tels que le Galaxy S9, dépassent largement le score de 4 000. Le Key2 est néanmoins capable d'exécuter sans ralentissement les titres moins gourmands comme Injustice, avec des réglages modestes. 

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Le Key2 est équipé de la même batterie que le KeyOne avec une capacité de 3 500 mAh. Ce dernier a fonctionné pendant 12 heures et 47 minutes.

Cette batterie est bien entendu toujours compatible avec la technologie QuickCharge 3.0 qui permet au Key2 de retrouver 50% de batterie en 30 minutes. Cependant, TCL l'a renforcée avec un logiciel supplémentaire qui apprend vos habitudes d'utilisation et vous recommande quand recharger au fur et à mesure que la journée avance. Certains apprécieront peut-être la perspicacité du système, même si, d'après notre expérience, il n’apporte pas grand-chose de plus que de regarder le niveau indiqué par l'icône de la batterie.

En fin de compte, cette solution n’a rien d’indispensable compte tenu de l’autonomie de la batterie du Key2. En effet, le dernier BlackBerry de TCL a fonctionné pendant 11 heures et 9 minutes lors de notre test qui consiste à naviguer en continu sur le Web en 4G. Certes, on peut être déçu de perdre environ une heure et demie par rapport au KeyOne. Mais cela reste toujours bien mieux que la moyenne de 9h48 des smartphones que nous avons testés, et du même acabit que les Pixel 2 (11h07) et autres iPhone 8 Plus (11h16). En d'autres termes, vous devriez être en mesure de profiter du Key2 pendant deux jours en faisant attention.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire