[Test] RX100 VI : que vaut le nouveau compact expert de Sony ?

Les appareils photo compacts ont pratiquement disparu depuis quelques années. Il faut dire que les utilisateurs se demandent désormais à quoi bon acheter un appareil bon marché quand mon smartphone est toujours sur moi et qu’il prend de belles photos.

Pourtant, un type d’appareil photo a survécu : le compact expert tel que le Sony DSC-RX100 VI de 20,1 mégapixels. Celui-ci délivre des images et des vidéos de meilleure qualité et possède des caractéristiques encore absentes des smartphones telles que le zoom optique et un flash puissant et polyvalent. Et, à bien des égards, la dernière version du RX répond à bon nombre de ces exigences. Cependant, faut-il pour autant investir 1299 euros ?

>>> Comment choisir son appareil photo (compact, reflex, hybride) ?

Oui, pour la prise en main

Contrairement à certains bridges qui sont équipés de puissants zooms optiques, comme le Nikon Coolpix P900 et le nouveau P1000, le Sony DSC-RX100 VI est assez compact et léger. Il peut donc facilement tenir dans la plupart des poches de veste ou dans un petit sac à main.

Le Sony DSC-RX100 VI mesure 10,16 x 5,84 x 4,32 cm, soit à peu près la même taille que le précédent RX100 V, mais un peu plus épais. Avec ses 292 g, il pèse aussi à peu près le même poids que la version précédente.

Il est aussi plus petit et plus léger que notre compact préféré pour voyager, le Panasonic Lumix ZS200, qui mesure 11,18 x 6,6 x 4,57 pouces et pèse 340 g. Mais le ZS200 dispose également d'un zoom optique 15x (équivalent 24mm-360mm), soit environ le double de celui du compact expert de Sony avec 8,3x (équivalent 24mm-200mm).

Si le zoom du RX100 VI est plus puissant que celui de son prédécesseur, son ouverture maximale est de f/2,8-4,5, contre f/1,8-2,8 sur la version précédente. Pas de quoi profiter d’une aussi grande profondeur de champ que sur les versions précédentes donc. Plus important encore, il enregistre des vidéos qui sont susceptibles d’afficher plus de bruit en basse luminosité.

Cependant, le RX100 VI est doté de puissantes fonctions. Par exemple, il bénéficie d'un viseur électronique (EVF) d'une netteté et d'une clarté exceptionnelles. Celui-ci permet de composer son cadre et de visionner photos et vidéos lorsque la lumière du soleil empêche de voir clairement l’écran principal. Sans être nettement meilleur que le viseur EVF du ZS200, il affiche néanmoins un peu plus de détails.

Comme le Panasonic ZS200 qui est toutefois légèrement plus grand, le RX100 VI dispose de nombreux boutons physiques, de molettes et d'une bague de commande. Il dispose également d'un écran tactile LCD réactif, avec des fonctions touch-to-focus et touch-to-shoot. Mais l'écran LCD de Sony peut aussi pivoter, ce qui est utile lorsque vous prenez des photos avec un angle compliqué tout en gardant un oeil sur son cadre.

Dans l'ensemble, le menu de l'appareil photo est assez bien conçu, mais la profusion d'options et de fonctions de personnalisation fait qu’on peut rapidement se perdre dans les réglages.

Par exemple, vous pouvez assigner diverses fonctions à la bague autour de l'objectif selon le mode que vous utilisez. Ainsi, vous pouvez l’utiliser pour régler l'ouverture, la vitesse d'obturation, l'ISO ou la correction d’exposition en mode photo. Et si vous êtes en mode vidéo, vous pouvez choisir parmi d’autres options encore.

Oui, pour la qualité des images

Le RX100 VI est équipé d’un capteur CMOS 1 pouce de 20,1 mégapixels. Dans l'ensemble, les clichés sont réussis quand les conditions d’éclairage sont réunies. 

Cependant, en basse lumière les résultats sont moins probants même s’ils sont comparables à ceux du Panasonic ZS200 - avec parfois plus de détails et une meilleure netteté. En effet dans certaines zones, le bruit interfère avec les détails et la qualité des images est moindre que sur les photos du ZS200. Probablement en raison de la plage d'ouverture maximale plus réduite.

Néanmoins, dans certains cas, il est possible de compenser ce problème en utilisant certaines des nombreuses fonctionnalités de l’appareil.

Par exemple, le RX100 VI dispose de plusieurs réglages HDR (High Dynamic Range), qui lui permettent de s’adapter aux conditions d’éclairage difficiles, par exemple un arrière-plan clair et un premier plan sombre.

Comme la plupart des appareils photo, le mode HDR de Sony prend trois photos et combine les trois expositions dans une seule et même image. Sur notre photo, vous pouvez voir que les deux images HDR (à droite) permettent de voir les détails aussi bien à l'intérieur qu’à l'extérieur.  

Le flash intégré est également impressionnant. Il offre une couverture et un éclairage excellents avec de nombreux réglages différents. Nous avons particulièrement aimé pouvoir augmenter ou diminuer la correction d'exposition (dans les réglages du menu), ce qui nous a permis d'ajuster plus précisément la quantité de lumière. Cependant, à l’instar du Panasonic ZS200, le Sony RX100 VI est dépourvu d’une griffe pour flash externe.

L'ISO varie de 125 à 12 800, mais il peut être étendu sur une plage de 80 à 25 600. Nous avons constaté qu’il est possible d’augmenter la sensibilité à 6 400 ISO tout en obtenant des résultats décents, comme sur la photo ci-dessous d’une femme debout près d'un panneau de sortie. L'appareil est capable de restituer avec précision plusieurs sources lumineuses différentes (incandescentes, lumières colorées et lumières extérieures), et de les mélanger pour produire une image avec un style à la Edward Hopper.

Nous avons toujours apprécié les filtres des appareils photo de la série RX de Sony, en particulier les modes illustration, aquarelle et couleur partielle (que vous pouvez voir sur la composition de quatre selfies ci-dessous). Les modes offrent quelques variations (bas, moyen et haut), avec des filtres type Instagram. Comme pour les autres appareils photo, bon nombre de ces filtres ne sont pas disponibles dans les vidéos.

Le RX100 VI peut prendre un grand nombre de photos en mode rafale : 24 images par seconde en pleine résolution, JPEG ou RAW. Pratique pour capturer un instant précis lorsqu’un sujet se déplace rapidement, notamment lors d’un évènement sportif. Cependant, cette cadence est plus élevée que ce dont la plupart des utilisateurs ont besoin.

Oui, pour les vidéos

Les appareils photo haut de gamme de Sony, y compris ceux de la série RX, sont excellents en vidéo. C’est également le cas du RX100 VI qui délivre des vidéos fluides et détaillées, aussi bien en 1080p (60 ips) qu’en 4K (30 ips).

Le bouton d’enregistrement est bien placé à l'arrière de l'appareil, dans le coin supérieur droit, juste sous le sélecteur de mode.

Nous avons particulièrement apprécié les différents modes de ralenti vidéo. En revanche, le fait que cette fonctionnalité ne soit pas accessible via les réglages vidéo sur le sélecteur de mode, mais plutôt via la section HFR ("high frame rate ») pourra dérouter certains utilisateurs. Mais une fois configurée, la fonctionnalité est très amusante.

Le RX100 VI peut enregistrer des ralentis 4x (240 ips) en HD 1080p, des ralentis 8x (480 ips) et 16x (960 ips), mais les vidéos sont alors en basse résolution. Vous pouvez voir trois exemples ci-dessus.

En revanche, nous sommes déçus par l’omission des vidéos en time-lapse.

Non, pour l’autonomie de la batterie

Sony annonce que le RX100 VI peut prendre 240 photos avec une seule charge en utilisant l'écran LCD (par défaut ce dernier s'éteint après 2 secondes), et 220 photos en utilisant le viseur. C'est moins que le Panasonic ZS200, qui peut prendre 370 photos à l'aide de l'écran tactile et 250 photos avec le viseur électronique. Que vous utilisiez l'écran LCD ou le viseur, vous ne pourrez filmer que pendant 40 minutes environ.

Crédits : Terry Sullivan/Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire