[Test] QuietComfort 35 II : que vaut le casque antibruit et intelligent de Bose ?

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs casques à annulation de bruit

Quatre raisons de craquer (ou pas) pour le Bose Quietcomfort 35 II

Après une première version du QuietComfort 35 sortie l’an dernier et particulièrement réussie, Bose a décidé de lancer une seconde édition de son casque Bluetooth à annulation active de bruit. Cependant, pas question pour le constructeur de modifier une formule qui marche. Cette seconde version du QC35 est avant tout l’occasion pour le constructeur de s’associer avec Google autour de son assistant vocal en proposant un bouton supplémentaire permettant d’offrir davantage de fonctionnalités.

>>> Retrouvez notre test du Bose Quietcomfort 35

Oui pour la bonne qualité audio

Ce n’est pas pour rien que le QC35 de Bose figure depuis sa sortie parmi nos casques à annulation de bruit favoris. Non content d’offrir une excellente isolation et un bon confort, le QC35 offrait une bonne qualité audio.

La seconde version du casque à annulation de bruit de Bose reprend évidemment les mêmes bases, sans rien modifier. Comme à l’ordinaire, le casque propose un son typé Bose avec des médiums-bas assez mis en avant sans toutefois noyer l’ensemble du spectre sonore. Le son est de très bonne qualité aussi bien sur du hip-hop ou de l’électro que sur du jazz ou de la musique classique, avec néanmoins les fréquences les plus graves du spectre sonore qui prennent le dessus. En cela, le Quietcomfort 35 II reprend les mêmes caractéristiques que la première version du casque antibruit de Bose.

On notera tout de même qu’en mode filaire passif, la qualité audio du QuietComfort 35 est loin d’être au niveau de la qualité avec réduction de bruit activée, lorsque le casque est annulé.

Oui pour le confort

Comme pour la qualité sonore, le QC35 II reprend tous les avantages de la première version en termes de confort d’utilisation, à commencer par son excellente isolation. Outre le format circum-aural qui englobe totalement les oreilles pour une meilleure isolation – et réchauffer les oreilles en hiver – il s’agit également d’un casque à annulation active de bruit. Concrètement, cela signifie que le casque dispose de plusieurs microphones situés sur chaque oreillette. Ceux-ci sont chargés d’analyser les sons ambiants et de reproduire une fréquence de son inverse pour les annuler dans les oreilles.

Comme c’était le cas pour le QuietComfort 35 premier du nom, les résultats en matière d’annulation de bruit du QC35 II font partie des meilleurs du marché. Seuls quelques écouteurs de Bose, comme les QuietComfort 20, parviennent à proposer mieux.

On notera également qu’en plus de l’annulation de bruit, le QuietComfort 35 est également un casque sans fil grâce à l’intégration du Bluetooth 4.1. Pratique pour ne pas s’encombrer d’un câble en plus, même si le casque propose une prise audio 2,5 mm ainsi qu’un câble compatible pour l’utiliser de façon filaire lorsque la batterie vient à manquer. Cependant, avec 20 heures d’autonomie, annulation de bruit et Bluetooth actifs, le casque de Bose fait aussi bien que la première version, déjà généreuse en autonomie. On regrettera néanmoins que la connexion Bluetooth du QC35 II soit pour le moins hasardeuse. Il nous est arrivé fréquemment que le casque ne réponde plus et qu’il faille relancer le Bluetooth sur le smartphone pour que le casque fonctionne à nouveau. Un problème particulièrement frustrant.

Enfin, on notera que le QC35 II fait partie des casques antibruit les plus confortables que l’on ait eu l’occasion de tester. Il s’agissait déjà de l’un des critères qui nous ont poussés à mettre en avant son prédécesseur dans notre comparatif et on est heureux de voir que là non plus, Bose n’a pas changé la formule. Le casque a beau peser 235 grammes, un poids identique à celui du Sennheiser PXC 550, il n’appuie pas davantage sur le haut du crâne que sur les oreilles et peut être porté toute la journée sans aucun inconfort.

Oui pour Google Assistant

Mais si Bose n’a opéré de changement ni sur la qualité audio ni sur le confort, alors en quoi ce nouveau QC35 mérite-t-il son statut de « II » ? Et bien grâce à l’intégration de Google Assistant directement dans le casque grâce à un bouton dédié.

>>> Retrouvez notre test du Google Home

Sur Android, il était déjà possible d’accéder à Google Assistant sur la première version du QC35, comme à Siri si l’on possède un iPhone, en appuyant longuement sur le bouton de lecture/pause sous l’écouteur droit. Cependant, cette manœuvre était particulièrement peu intuitive et, surtout, proposait une version édulcorée de l’assistant Google. Il s’agissait surtout d’une recherche vocale lançant Google Now et permettant d’avoir accès à quelques informations basiques.

Avec le QC35 II, l’assistant de Google est cependant bien plus précis. Il suffit ainsi d’appuyer longuement sur le bouton situé en bas de l’écouteur gauche afin de lancer une commande vocale comme « envoyer un message à Bruno », « appeler Sophie », « quel temps fait-il ? », « quel est mon prochain rendez-vous ? »ou « qui est président de la République ? » Par ailleurs, l’assistant Google fonctionne également avec tous les services connectés dans l’application Google Home sur smartphone. Ainsi, si l’on possède des ampoules connectées, il est tout à fait possible de les allumer ou les éteindre à distance. Il est aussi possible de lancer de la musique via un service de streaming de musique ou d’avoir accès aux dernières actualités grâce à plusieurs radios partenaires.

A l’usage, la fonctionnalité d’assistant vocal et de contrôle de certaines interactions s’avère plutôt pratique, même si la connexion est parfois hasardeuse et que l’intérêt d’utiliser Google Assistant en extérieur au casque reste plus limité qu’avec une enceinte Google Home chez soi.

Oui pour la lecture des notifications

Le véritable intérêt du QuietComfort 35 II, en plus de l’assistant Google, réside dans les notifications. Lorsque votre casque est connecté à votre smartphone, comme pour n’importe quel casque audio, vous entendez le son des notifications. Cependant l’interaction ne s’arrête pas là. En effet, en appuyant brièvement sur le bouton de contrôle sous l’écouteur gauche, il est possible d’entendre le contenu de la notification, qu’il s’agisse d’un message reçu par SMS, sur Facebook Messenger, d’une alerte push d’une application d’actualité ou d’une notification venue d’un jeu. Par ailleurs, il est possible de répondre à certaines de ces notifications si l’application en question prend en compte le paramètre de réponse rapide.

Lorsque vous appuyez rapidement sur la touche de Google Assistant en bas de l’écouteur gauche, l’utilisateur aura alors accès à une lecture de l’heure, mais également des dernières notifications non écoutées. Un bon moyen de savoir rapidement ce qui se passe sans avoir à sortir son smartphone de sa poche, notamment dans les transports en commun. On appréciera également que la fonctionnalité marche aussi bien pour les smartphones Android sur les iPhone, à condition qu’ils aient installé Google Assistant sur leur appareil.

Enfin, on notera qu’il est tout à fait possible d’utiliser le QC35 II sans Google Assistant. Il suffit pour cela d’installer l’application Bose Connect sur son smarphone et, une fois le casque connecté en Bluetooth, de modifier l’assignation de la touche action. Bose propose ainsi d’utiliser cette touche également pour le contrôle de la réduction de bruit pour ceux qui le souhaiteraient.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Soyez le premier à commenter
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire