[Test] iPhone X : faut-il craquer pour l'iPhone de tous les superlatifs

Ce qui est le plus frappant avec l’iPhone X n’est pas ce qu’Apple y a ajouté, mais ce qu’il a retiré.

Il n’y a presque plus aucun cadre autour de l’écran. Il n’y a plus non plus de bouton d’Accueil et Apple a banni Touch ID de ce modèle au profit de la reconnaissance faciale. Lancez un jeu en réalité augmentée ou un film et vous verrez que tout disparaît excepté le contenu affiché.

C’est une sensation extraordinaire qui balaye tout ce qu’on a pu connaître jusqu’alors avec n’importe quel autre iPhone, comme s’il n’avait jamais existé que celui-ci.

Mais malgré ces premières impressions, le téléphone ultra haut de gamme d’Apple soulève également beaucoup de questions. Est-ce qu’il rattrape simplement la concurrence Android ou établit-il un réel pas en avant ? Face ID est-il remplace-t-il efficacement Touch ID ? Et le plus important, l’iPhone X vaut-il ses 1159 € ?

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones

Ceci est un début de test. Nous vous donnerons notre verdict dès que possible, mais nous voulions éclaircir le plus de points possible afin de faciliter les réflexions avant l’hypothétique achat de cet iPhone X.

La conception de l’iPhone X est-elle beaucoup mieux ?

Pour faire court, oui. Mettez l’iPhone X à côté d’un iPhone 8 ou 8 Plus et il est facile de voir pourquoi c’est le véritable porte-étendard d’Apple.

On a un grand écran de 5,8 pouces qui tient dans le cadre d’un smartphone utilisable à une seule main. Non seulement, toutes les zones de l’affichage sont aisément accessibles avec le pouce, mais l’iPhone X est aussi beaucoup plus facile à glisser dans une poche qu’un iPhone 8 Plus, qui n’offre qu’un affichage de 5,5 pouces.

Parce qu’il y a très peu de bords tout autour de l’écran de l’iPhone X, le téléphone est nettement plus court et plus étroit que l’iPhone 8 Plus. Il est aussi 28 grammes plus léger. Cependant, l’iPhone X est plus dense et plus lourd que le Galaxy S8 qui offre une même diagonale de 5,8 pouces.

Mais cette différence pondérale n’est pas gênante à l’usage, d’autant plus que l’iPhone X est bordé d’un cerclage en acier inoxydable qui renforce sa solidité. Il a un rendu plus poli que l’aluminium des iPhone 8 et donc une touche révélatrice de ce qu’est la gamme supérieure.

Face ID est-il assez bon pour remplacer Touch ID ?

Jusqu’à présent, nous n’avons rencontré aucun problème avec Face ID qui se révèle très rapide et très fiable. Après avoir enregistré son visage en utilisant l’appareil photo TrueDepth sur le devant du téléphone - plusieurs angles doivent être donnés - l’iPhone X se déverrouille ensuite avant qu’on s’en rende compte.

Face ID a également fonctionné alors que l’iPhone X était posé sur le plan de travail de la cuisine. Nous n’avons pas eu besoin de bouger le téléphone pour le déverrouiller, un simple regard a suffi malgré l’angle qui aurait pu sembler inadéquat.

Malgré tout, Apple a réussi à ajouter une étape dans le processus de déverrouillage. Si avec Touch ID, il suffit de presser le bouton d’Accueil pour se retrouver parmi ses applications, Face ID garde l’utilisateur sur le premier écran. Il faut ensuite glisser son doigt vers le haut pour accéder à l’essence de l’appareil. Un geste bien précis qu’on aurait préféré moins strict. Pouvoir balayer l’écran de n’importe quel sens aurait été plus pratique.

Face ID se débrouille également bien par faible luminosité. Dans un bar sombre et même au lit dans une pièce plongée dans l’obscurité, l’iPhone X s’est déverrouillé par reconnaissance faciale. Le système a seulement bloqué une fois, dans un ascenseur, demandant le mot de passe pour activer Face ID, bien que celui-ci n’avait pas été désactivé.

Se sépare-t-on facilement du bouton d’accueil ?

La nouvelle interface de l'iPhone X donne un avant-goût de l’avenir mobile, mais il y a une courbe d’apprentissage. Au cours de la première journée, il faut réapprendre à utiliser un iPhone et reprogrammer son cerveau pour glisser vers le haut pour quitter les applications, par opposition à appuyer sur le bouton d’Accueil sur les autres iPhone. Idem pour le multitâche qui demande d’effectuer le même geste en gardant le doigt appuyé contre la dalle. À l’usage, ces manipulations tactiles s’avèrent un poil plus long qu’avec un simple bouton.

Pour fermer les applications dans le menu du multitâche, il faut appuyer longuement. De la même manière que pour supprimer une application, une croix apparaît. Ce n’est qu’une fois sélectionnée que l’application se ferme. Encore une opération plus fastidieuse qu’avec un bouton physique où il suffit de glisser l’application vers le haut pour la fermer.

Concernant le Control Center, on ne glisse pas son doigt vers le haut comme sur n’importe quel autre iPhone. Au lieu de cela, il faut glisser le doigt depuis le coin supérieur droit. Le glisser vers le bas à partir du milieu ou de la gauche de la dalle révèle les notifications.

Enfin, dernier changement entraîné par la suppression de Touch ID : Apple Pay. Son utilisation est assez simple sur l’iPhone X puisqu’il suffit de double cliquer sur le bouton latéral puis d’utiliser Face ID pour s’authentifier et valider le paiement.

La bande noire est-elle gênante ?

Elle apparaît comme un nez au milieu du visage. Contrairement aux autres smartphones sans bords, l’iPhone X a une portion de son écran qui est grignotée par les capteurs de la face avant. Cette encoche vient interrompre l’affichage et est particulièrement visible dans les applications sur fond blanc, comme les messages ou les courriels. C’est assez peu heureux. 

Toutefois, sur l’écran d’accueil et dans d’autres applications dont le contenu est plus sombre, les films notamment, l’encoche se fond le plus souvent dans l’arrière-plan.

Le lecteur multimédia est un bon exemple. Le système laisse le choix de visionner des vidéos en mode large 16:9 ou en plein écran. Bien qu’opter pour le format 16:9 crée un espace à gauche du contenu pour que l’encoche ne soit pas un problème, nous avons préféré le mode plein écran qui rapproche de l’action et rend la diffusion plus immersive.

Au final, cette encoche ne fait qu’une victime : l’indicateur d’autonomie. Non affiché par défaut, il faut balayer le haut de l’écran vers la droite pour le faire apparaître.

Les animojis sont-ils cool ou de simples gadgets ?


Nombreux sont ceux qui ont écarquillé les yeux lorsque Apple a présenté cette fonctionnalité. Mais il a suffi de l’utiliser pour que  la rédaction transforme ses a priori en coup de foudre. L’appareil photo TrueDepth de l’iPhone X est capable de capter 50 mouvements musculaires du visage et les retranscrire sur l’un des nombreux animojis de l’iPhone X, de la licorne à l’Alien en passant par le panda ou l’excrément.

Le résultat est bluffant. Chaque mimique est reproduite à l’identique par l’avatar. Côté limitation, il n’est pas possible de dépasser 10 secondes d’enregistrement, mais celui-ci comprend le son. Une fois créé, l’animoji peut être envoyé par message à un iPhone ou un Android, mais seul un iPhone X peut y répondre par un autre animoji.

À noter que lors de l’utilisation des animojis, nous avons relevé une plus forte chauffe de l’appareil, due à l’exploitation simultanée de la puce bionique A11 et de la caméra frontale. Cependant l’iPhone X na pas atteint une chaleur insupportable.

Est-ce le meilleur écran Oled ?

Ça ne va pas sembler très scientifique, mais l’écran de l’iPhone X n’est pas assez Oled.

Les couleurs ne sont pas aussi saturées que sur un Galaxy Note 8, par exemple. Quand on visionne la bande-annonce de Wonder Woman, sur les deux téléphones, les verts explosent plus sur le Note 8, alors qu’ils semblent plus bouchés sur l’iPhone X.

>>> [Test] Samsung Galaxy Note 8 : la meilleure phablette de l'année !

Apple expliquera qu’il s’est efforcé d’atteindre les couleurs les plus réalistes possible, ce que confirme le Delta-E de l’iPhone X qui atteint 0,27 (0 est parfait). Un bon score, mais qu’il faut contrebalancer avec la colorimétrie. À ce jeu, l’iPhone X ne reproduit que 128,6 % de la gamme de couleurs, contre 204,8 % pour le Note 8. Une grande différence.

L’écran de 5,8 pouces offre également un moins bon champ de vision que le 5,5 pouces de l’iPhone 8 Plus, la faute à un format de dalle plus étroit. Chose que l’on remarque aisément lors de la prise d’une photo, la prévisualisation est plus large sur l’iPhone 8 Plus.

Mais il ne faut pas se méprendre, l’écran Oled de l’iPhone X est meilleur que celui des autres iPhone, ne serait-ce par sa définition : 2436 x 1125 pixels contre 1920 x 1080 pixels pour le 8 Plus. Apple intègre également le support du HDR pour améliorer le contraste et la luminosité dans les films compatibles. Et il y a TrueTone pour régler automatiquement la balance des blancs de l’écran en fonction des conditions d’éclairage extérieures.

Autant de point qui mettent à mal les autres smartphones d’Apple, mais pas la concurrence Android.

Comment s’en sortent les capteurs photo ?

Les capteurs arrières de l’iPhone X offrent une meilleure ouverture que ceux de l’iPhone 8 Plus. On passe de f/2,8 à f/2,4. Sur Times Square, avec un zoom optique x2, on peut voir les détails des projecteurs des panneaux d’affichage alors que ces mêmes lumières paraissent floues avec l’iPhone 8 Plus. Le texte en arrière-plan est également plus facile à distinguer sur une photo de l’iPhone X.

L’iPhone X ajoute également son appareil photo frontal TrueDepth de 7 mégapixels, lequel permet de prendre des photos en mode portrait, tout en y appliquant des effets Portrait Lightning et un effet bokeh, de la même manière qu’avec le double capteur arrière.

Nous avons comparé le rendu photo de l’iPhone X avec celui du Google Pixel 2, notre smartphone Android préféré en matière de photo.

À ce jeu, l’iPhone X offre un rendu plus naturel pour un portrait. L’effet bokeh semble aussi beaucoup plus précis que sur un iPhone 8, mais est plus inégal sur le Pixel 2. En outre, les teintes de peau sont plus chaudes avec l’iPhone X, ce qui est plus flatteur.

Cependant, le Pixel 2 se débrouille beaucoup mieux en basse luminosité. Lorsque l’iPhone X brûle littéralement les détails, comme sur la photo ci-dessus, le Pixel 2 les met en valeur et les restitue tous.

Est-il performant ?

L’iPhone X est le smartphone le plus rapide jamais créé, tout comme les iPhone 8 et 8 Plus puisqu’ils utilisent tous trois la nouvelle puce A11 Bionic qui met au rebut tous les processeurs mobiles actuels, dont ceux utilisés par les smartphones Android.

Par exemple, l’iPhone X n’a pris que 42 secondes pour transcoder une vidéo 4K de deux minutes en utilisant l’application Adobe Clips. Même résultat pour l’iPhone 8 Plus alors que la même opération sur le Pixel 2 a demandé 2 minutes et 55 secondes, 3 minutes et trois secondes sur le Galaxy Note 8 et 4 minutes et 7 secondes sur le Galaxy S8.

>>> [Test] Samsung Galaxy S8 Active : on a testé le smartphone le plus résistant de Samsung


Avec Geekbench 4, qui mesure les performances globales, l’iPhone X atteint le très haut score de 10 357 points. C’est comparable à l’iPhone 8 Plus (10 472 points) et l’iPhone 8 (10 170), mais largement supérieur au Note 8 (6564 points), le S8 (6295 points) et le Pixel 2 (6282 points).

>>> iPhone 8 Plus vs. Galaxy Note 8 : duel de géants


Ce qu’on ne sait pas encore : l’autonomie

Apple dit que l’iPhone X devrait offrir 2 heures de plus d’autonomie que les iPhone 7 et 8, ce qui le ferait même passer devant l’iPhone 8 Plus. Lors de notre test d’autonomie, l’iPhone 8 a atteint 8h54 en navigation Internet continue sur le réseau 4G. Sur le même test, le 8 Plus est parvenu à 11h16. Si l’iPhone X respecte ses spécifications, il ferait partie des smartphones les plus endurants du marché.

Credit: Shaun Lucas/Tom's Guide

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
4 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • Samsara69
    Tomsguide, un des nombreux sites bullshit francophone reprenant le bullshit US :lol:
    Sans prendre la peine de vérifier les informations vous foncez tête baissé dans la traduction pour faire un copié/collé des âneries (rémunérés) de vos confrères,comme si vous ne saviez pas qu'on ne peut pas comparer un appareil d'avec un autre si au moins l'OS qui fournit les valeurs n'est pas le même.
    Et pour enfoncer le clou bien profond (comme vous l'aimez) voici les résultats Geekbench d'un MÊME processeur sur un MÊME OS donnant des valeurs variant de 1604 à 24484 https://browser.geekbench.com/v4/cpu/search?dir=desc&q=+i7-3930K&sort=multicore_score
    :wahoo:
    0
  • yvesl
    "À ce jeu, l’iPhone X offre un rendu plus naturel pour un portrait."
    Désolé, ce n'est pas ce que je vois...l'image est beaucoup plus naturelle avec le pixel2
    0
  • Demerzel999
    Yvesl, sans compté que l'éclairage de la scène n'est pas la même.
    Suffit de regarder les ombres au niveau du kiosque en arrière-plan, donc lumière du jour différentes donc rendu différents
    0
  • yvesl
    DEMERZEL999 ce que tu appelles éclairage différent, est une surexposition...
    0