[Test] BackBeat Pro 2 : faut-il craquer pour le nouveau casque antibruit de Plantronics ?

Cinq raisons de craquer (ou pas) pour le Plantronics Backbeat Pro 2

Après une première version du Backbeat Pro qui a séduit par ses capacités audio, mais moins par son design, Plantronics est de retour vers son BackBeat Pro 2. Au programme, toujours un casque alliant Bluetooth et annulation de bruit, mais dans un gabarit nettement plus compact. De quoi faire de la résistance aux géants du secteur que sont les Bose QuietComfort 35 et Sony MDR 1000X ? Pour le savoir, la rédaction de Tom’s Guide a testé le Plantronics Backbeat Pro 2.

>>> Comparatif de casques anti-bruit : quel est le meilleur ?

Non pour le manque de confort

Le moins que l’on puisse dire du premier BackBeat Pro, c’est qu’il était encombrant. Le casque Bluetooth de Plantronics affichait un poids de 340 grammes, contre 233 grammes par exemple pour le QuietComfort 35 de Bose, mais se faisait surtout large sur les oreilles. Pour son nouveau modèle, la compacité était donc l’un des mots d’ordre de Plantronics. Et si le résultat est à la hauteur en termes de design, puisque le BackBeat Pro 2 est bien plus esthétique et discret, ce n’est pas le cas de son poids de désormais 294 grammes sur la balance. Plus de 50 grammes de moins que le premier modèle, oui, mais qui se ressentent tout de même.

Concrètement, malgré un design plus discret, le BackBeat Pro 2 reste moins confortable que le QuietComfort 35 et aura du mal à être porté pendant une journée entière sans ressentir une certaine gêne. Malgré le bon rembourrage de l’arceau et des coussinets de chaque oreillette, le poids du BackBeat Pro 2 peut être gênant après quelques heures sur la tête, appuyant fortement sur le haut du crâne.

De la même façon, l’ergonomie du BackBeat Pro 2 est plutôt bien pensée avec trois boutons sur l’oreille droite pour mettre le casque sous tension, appairer un smartphone, répondre à un appel ou raccrocher, et couper le microphone pendant un appel. À gauche, on retrouve la gestion de l’annulation de bruit, mais aussi le contrôle de la musique avec les boutons lecture/pause, le changement de piste et une molette pour le volume. Une gestion bien pensée du volume sonore qui prend le contrepied des casques de Sony ou de Parrot et de leurs contrôles tactiles qui peuvent parfois être agaçants.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs casques Bluetooth

Oui pour la qualité sonore

Le casque de Plantronics propose un son particulièrement efficace. Très précis, très riche et très bien équilibré, il s’adapte aisément à tous les styles de musique. C’est bien simple, c’est à ce jour la meilleure qualité sonore que l’on a eu l’occasion d’écouter sur un casque Bluetooth à annulation de bruit. À moins d’aimer particulièrement les casques typés qui renforcent artificiellement les médiums ou les basses (on pense à vous Bose et Beats), le BackBeat Pro 2 devrait séduire les amateurs de toutes les musiques. On notera tout de même que les basses ne sont pas en reste et qu’elles parviennent à bien ressortir sans s’imposer trop nettement sur tout le reste du spectre audio.

Puisque le casque peut également être utilisé en mode passif, on notera qu’une fois le casque éteint et connecté en filaire à un PC ou un smartphone, le son n’en est que très légèrement différent. Il semble moins ample avec légèrement moins de basses, mais reste parfaitement appréciable par rapport aux modèles concurrents.

Non pour la faible annulation de bruit

Entendons-nous bien, la qualité de l’annulation de bruit du Plantronics BackBeat Pro 2 est bonne. Elle parvient à filtrer sans trop de problèmes les bruits graves persistants comme ceux du métro ou du RER. Cependant, elle pêche lorsqu’il s’agit d’annuler le bruit des conversations ambiantes et les médiums en général, même les bruits de circulation automobile. Des bruits qui sont pourtant en grande partie annulés par les casques de Bose ou Sony. Dans les faits, si l’annulation de bruit peut être pratique dans les transports en commun ou dans l’avion, elle ne servira pas à grand-chose au bureau face à des collègues trop bruyants en open-space.

On notera cependant que l’isolation passive du BackBeat Pro 2 est déjà très correcte grâce aux coussinets épais qui englobent la quasi-totalité de l’oreille. Par ailleurs, outre le mode annulation de bruit, le casque de Plantronics propose un mode « micros ouverts » qui va utiliser les microphones servant a priori à annuler les bruits, pour reproduire les sons environnants. Pratique pour tenir une conversation sans avoir à retirer son casque audio, ou pour entendre ce qui se passe autour de vous, lors d’une balade en vélo par exemple.

Oui pour le mode passif

C’est le cas de bon nombre de casques Bluetooth ou à annulation de bruit, mais le casque de Plantronics est déjà très efficace grâce à son mode passif. Parce que oui, le BackBeat Pro 2 peut très bien fonctionner en étant allumé, qu’en étant éteint, contrairement aux casques de Beats par exemple.

En cas d’absence de batterie, il vous suffit de le connecter à un câble audio jack 3,5 mm standard fourni de base avec le casque. Celui-ci ne permettra pas d’utiliser le microphone du casque en kit mains libres, mais vous permettra par exemple de l’utiliser dans l’avion sans dépenser de batterie avec le Bluetooth en allumant uniquement l’annulation de bruit par exemple. De même, il est possible d’activer la liaison sans fil avec votre smartphone en désactivant l’annulation de bruit afin d’économiser de la batterie. Une solution qui n’est pas permise par le QuietComfort 35 de Bose par exemple.

Pourtant, l’isolation passive du casque de Plantronics est plus que correcte grâce à ses coussinets épais bien rembourrés qui viennent englober la totalité de l’oreille ou presque. On notera également, fait suffisamment rare pour être souligné, que le son avec l’annulation de bruit activée ou éteinte est quasiment identique. Le traitement audio, obligatoire pour filtrer les nuisances sonores, se veut particulièrement juste, du moins par rapport au mode passif et on ne sera pas perdu en passant d’un mode à un autre.

Oui pour le prix

Là où les meilleurs casques concurrents sont commercialisés au-delà de 350 euros, comme le Bose QuietComfort 35 ou le Sony MDR-1000X, Plantronics fait très fort d’un point de vue tarifaire avec son BackBeat Pro 2. Celui-ci est affiché à un tarif cent euros moindres, à 249 euros.

À ce prix, il reste moins cher que le Parrot Zik 3, présenté pourtant il y a un an et demi. Difficile de le nier, en termes de rapport qualité-prix, le BackBeat Pro 2 est imbattu, à défaut d’être imbattable.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
2 commentaires
    Votre commentaire
  • Pierrick_7
    bonjour, le poids est de 290g d'après le constructeur
    0
  • Griffoooo
    En effet, c'était une grossière erreur de ma part, désormais corrigée. Merci beaucoup pour votre vigilance :)
    1