Accueil » Actualité » Black Widow : Disney défend la sortie du film en streaming suite à la plainte de Scarlett Johansson

Black Widow : Disney défend la sortie du film en streaming suite à la plainte de Scarlett Johansson

Le PDG de Disney, Bob Chapek, défend la sortie de Black Widow en streaming le même jour qu’au cinéma. Il est revenu sur le sujet après la plainte déposée par Scarlett Johansson, la star de Black Widow pour qui c’était le dernier film dans ce rôle.

Ce n’est pas encore terminé entre Disney et Scarlett Johansson. L’actrice du MCU a attaqué en justice le géant du divertissement après la sortie de Black Widow. Elle a accusé Disney d’avoir rompu son contrat de travail. Selon les termes de ce dernier, Black Widow aurait dû sortir exclusivement au cinéma.

Scarlett Johansson dans Black Widow
Scarlett Johansson dans Black Widow – Crédit : Marvel Studios

Bien entendu, ce contrat a été signé bien avant la pandémie de Covid-19 qui a entièrement chamboulé l’industrie du cinéma. Néanmoins, les agents de Scarlett Johansson auraient tenté de modifier les termes du contrat avant la sortie du film, en vain. Disney n’aurait rien voulu entendre. Il a sorti Black Widow en streaming sur Disney+ en Accès Premium le même jour que la sortie en salles. Désormais, Disney défend sa stratégie.

Disney a adopté une « triple stratégie » pour la sortie de ses films pendant la crise sanitaire

Le PDG de Disney, Bob Chapek, a déclaré que : « l’année dernière, compte tenu de la nature prolongée et imprévisible de la pandémie, nous avions dû trouver d’autres moyens de proposer nos films aux consommateurs alors que les cinémas étaient fermés ». Il a ensuite ajouté que : « nous avons adopté une triple stratégie pour la sortie de nos films qui consistait à des sorties en salles, directement sur Disney+ et une sortie hybride au cinéma et en Accès Premium ». La stratégie est choisie film par film en fonction du marché et des consommateurs dans le monde.

Black Widow est donc l’un des films ayant bénéficié de cette stratégie hybride qui consiste à sortir un film sur deux plateformes en même temps. Même si Scarlett Johansson n’a pas prémédité son procès contre Disney, la décision de Disney lui aurait fait perdre une somme d’argent conséquente estimée à environ 50 millions de dollars.

Bob Chapek en a également profité pour faire un clin d’œil à l’affaire Scarlett Johansson sans parler directement de l’actrice. Il a effectivement précisé que : « depuis la Covid, nous avons conclu des centaines d’arrangements avec des talents… dans l’ensemble, ils se sont bien déroulés ».

Le PDG de Disney est ensuite revenu sur la rémunération des acteurs avec cette triple stratégie en place. « Nous avons trouvé des moyens de rémunérer équitablement nos talents afin que, quel que soit le modèle commercial, tout le monde soit satisfait », a-t-il ajouté. Enfin, presque tout le monde puisque ce modèle de rémunération n’a pas convenu à Scarlett Johansson. Cette rémunération n’aurait pas été spécifiée dans le contrat signé entre les deux parties.

Source : We Got This Covered