Accueil » Actualité » YouTube réduit à son tour la qualité des vidéos en Europe pour économiser la bande passante

YouTube réduit à son tour la qualité des vidéos en Europe pour économiser la bande passante

Après l’annonce de Netflix, c’est maintenant Google qui réduit la qualité des vidéos YouTube en Europe. Pourquoi ? Pour tout simplement protéger les réseaux qui sont surchargés depuis le début de la quarantaine et donc du télétravail.

Image 1 : YouTube réduit à son tour la qualité des vidéos en Europe pour économiser la bande passante
Crédit : YouTube

La quarantaine causée par Covid-19 n’agit pas que sur le moral des Français et des Européens. Elle mettrait également l’infrastructure Internet en difficulté. Depuis que les populations sont confinées à la maison, le trafic web s’est envolé. Beaucoup de personnes utilisent Internet pour se détendre et passer le temps avec Netflix, YouTube, etc. Même Reddit a connu une augmentation de son trafic de 20-50% depuis quelques jours. Ne parlons même pas de Steam qui a battu son record avec près de 20 millions d’utilisateurs connectés en simultané.

Canal+, OCS, INA, Naruto, etc. : tous les films et séries devenus gratuits avec le confinement

YouTube va commencer à réduire la qualité des vidéos dès aujourd’hui

Les réseaux sont tellement surchargés que la Commission européenne redoute une saturation et a demandé aux plateformes de divertissement de réduire les débits afin d’alléger la pression sur les réseaux. Netflix a accepté de réduire la qualité de ses contenus d’environ 25% pendant 30 jours. Aujourd’hui, Google vient d’annoncer que YouTube allait lui emboîter le pas en réduisant la qualité des vidéos : « nous nous engageons à basculer temporairement tout le trafic dans l’Union européenne en définition standard par défaut ».

Cette nouvelle ne va certainement pas réjouir tout le monde. Mais les personnes en télétravail ainsi que les élèves et étudiants suivant leurs cours en ligne ont besoin d’une connexion stable. Il faut donc s’assurer que les infrastructures Internet de l’UE tiennent le coup. Et pour cause, le streaming vidéo et les téléchargements de jeux vidéo requièrent un débit important. Il est aussi vrai que YouTube n’est pas seulement une source de divertissement puisqu’il y a également des vidéos éducatives sur lesquelles les élèves peuvent s’appuyer durant leur apprentissage.

Les FAI ne partagent pas le même point de vue que la Commission européenne

Est-ce réellement possible que les réseaux saturent ? Pas vraiment si l’on en croit les fournisseurs d’accès à Internet (FAI). Ils assurent que leurs réseaux peuvent gérer la demande accrue de débit. Le fournisseur britannique BT a déclaré dans un communiqué que, bien que le trafic en semaine ait augmenté de 35-60%, ça représente seulement la moitié du trafic pendant les heures de pointe et que c’est loin d’atteindre la capacité maximale de son réseau. Quoiqu’il en soit, YouTube va bel et bien réduire la qualité par défaut de ses vidéos pour les semaines à venir. Il faut espérer que Steam ne s’y mette pas lui aussi en limitant les vitesses de téléchargement des jeux par exemple.

Source : The Verge