Accueil » Actualité » Espace : une fusée japonaise propulsée par un moteur à détonation rotative

Espace : une fusée japonaise propulsée par un moteur à détonation rotative

L’Agence d’exploration aérospatiale japonaise a testé avec succès une nouvelle technologie de propulsion de fusée pour la première fois dans l’Espace. Il s’agit d’une fusée propulsée par un moteur à détonation rotative, aussi appelé RDE.

Les moteurs à détonation rotative représentent l’avenir des fusées pour l’exploration spatiale. Les ingénieurs en astronautique y travaillent depuis plusieurs décennies. En effet, tout a commencé dans les années 1950. Les ingénieurs se sont dit que les moteurs à détonation rotative étaient la solution pour rendre les fusées plus sûres et moins susceptibles à l’erreur.

Moteur à détonation rotative d'une fusée
Moteur à détonation rotative d’une fusée – Crédit : JAXA

Le pionnier dans ce domaine, Arthur Nicholls, avait expliqué que : « parfois, les moteurs de fusée obtiennent une très mauvaise instabilité et vous obtenez une explosion. Cela a donc conduit à cette idée – et si nous utilisions cela ? ». Il faisait référence aux moteurs à détonation rotative pour les fusées spatiales.

Premier test spatial réussi pour un moteur à détonation rotative, l’avenir de l’exploration spatiale ?

Pour la toute première fois, une fusée a été propulsée dans l’Espace par un moteur à détonation rotative après la séparation du premier étage. Le test a été mené par l’agence d’exploration aérospatiale japonaise (JAXA). Il a prouvé l’efficacité des RDE. Ces moteurs convertissent les ondes de choc générées par l’explosion d’un mélange de carburant et d’oxygène en poussée.

Le nouveau moteur a été installé sur une fusée S-520 qui est une fusée-sonde japonaise de grande taille. Elle est utilisée pour réaliser les expériences scientifiques dans la très haute atmosphère. La fusée a décollé de la base de lancement d’Uchinoura de la JAXA le 27 juillet. Vous pouvez retrouver la vidéo du décollage ci-dessous.

Son moteur à détonation rotative a produit environ 500 N pendant 6 secondes quand le premier étage de la fusée s’est séparé. Cela est évidemment largement inférieur aux capacités des fusées actuelles comme celle de SpaceX qui est la plus grande jamais vue dans la conquête spatiale.

Des fusées plus légères et moins chères avec un risque d’explosion plus faible

Néanmoins, le test du Japon est très prometteur pour l’avenir de l’exploration spatiale lointaine et peut-être même pour la colonisation de Mars dont Elon Musk parle régulièrement. En effet, le moteur à détonation rotative permet d’obtenir des fusées plus légères et moins susceptibles à l’erreur. Elles sont aussi moins chères à assembler. D’ailleurs, l’Agence spatiale européenne (ESA) travaille sur des fusées plus légères en plastique et en fibre de carbone.

Bien entendu, le Japon n’est pas le seul à mener des recherches sur les RDE pour équiper les fusées. Plusieurs entreprises américaines y travaillent aussi. De son côté, l’US Navy prévoit de réduire la consommation de carburant de ses véhicules lourds à l’aide de moteurs à détonation rotative.

Source : Autoevolution