Accueil » Actualité » Facebook a perdu 500 milliards de dollars depuis son changement de nom en Meta

Facebook a perdu 500 milliards de dollars depuis son changement de nom en Meta

Facebook a perdu 500 milliards de dollars depuis qu’elle s’est renommée en Meta, selon des informations du New York Mag. En cause, un réseau social qui ne séduit plus et de nouvelles politiques de confidentialité chez Apple et Google qui entravent son modèle commercial.

Not stonks pour Meta Chris DELMAS/AFP
Not stonks pour Meta © Chris DELMAS, AFP, Tom’s Guide FR

Comme vous le savez, cela fait environ cinq mois que Facebook a renommé sa société mère en « Meta ». À l’époque, le groupe de Mark Zuckerberg avait expliqué que ce nouveau nom lui permettrait de se séparer de son réseau social et surtout, de se concentrer sur le métaverse. 

Mais tout n’est pas rose pour l’entreprise californienne. Selon des informations du New York Mag, Meta a perdu près de 500 milliards de dollars depuis son changement de nom. Il faut dire que depuis plusieurs semaines, les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour l’empire de Zuckerberg.

500 milliards de dollars en capitalisation boursière en moins pour Meta, depuis octobre 2021

Après avoir été élue pire entreprise de l’année 2021, Meta voit son capital et son influence plonger à vue d’œil. Début février, Facebook annonçait avoir perdu des millions d’utilisateurs, une grande première qui aura rapidement fait décrocher l’action du groupe de près de 26,4 % en un instant, un record absolu. 

Il faut dire que les différentes plateformes de l’empire de Mark Zuckerberg peinent à séduire. Les plus jeunes se tournent vers d’autres plates-formes comme TikTok, plus modernes et attractives. Le réseau social Facebook, ancien fer de lance de la société de Zuckerberg, est désormais considéré comme un outil désuet par les plus jeunes, et comme un nid de désinformation pour les autres.

À lire : Facebook : comment supprimer son compte ou se désinscrire ?

Le modèle commercial de Meta, qui se base sur la collecte et la revente des informations personnelles de ses utilisateurs, aura également été durement impacté par les changements en termes de politiques de confidentialité d’un bon nombre de GAFAM, comme Apple ou Google. Selon le Wall Street Journal, les retombées ont été si graves que les annonceurs ont transféré l’intégralité de leurs budgets publicitaires à Google, Facebook n’étant plus rentable.

Rien de tout cela ne veut dire que Zuckerberg n’est pas plus riche ou que Facebook n’est plus une entreprise puissante. Selon Forbes, le capital du dirigeant de 37 ans serait estimé à environ 74 milliards de dollars. Et Meta, qui possède également Instagram et WhatsApp, aurait quand même réalisé 39 milliards de dollars de bénéfices en 2021.

Source : New York Mag