Accueil » Actualité » Google Maps : faites des économies de carburant grâce à cette nouvelle option !

Google Maps : faites des économies de carburant grâce à cette nouvelle option !

Google Maps se dote d’une nouvelle fonctionnalité permettant de sélectionner l’itinéraire le plus économe en énergie. Déjà disponible outre-Atlantique, cette option est actuellement en cours de déploiement dans nos contrées.

Google Maps s’agrémente d’une nouvelle option bien pratique qui permettra aux utilisateurs de faire des économies de carburant. Mais aussi de baisser sensiblement leurs émissions de CO2, une pratique écoresponsable essentielle à l’heure du changement climatique qui menace notre belle planète.

Déjà déployée au Canada et aux États-Unis, cette nouvelle fonctionnalité permet de choisir l’itinéraire le plus économe en carburant avant de démarrer un trajet.

Image 1 : Google Maps : faites des économies de carburant grâce à cette nouvelle option !
Une option pour des trajets plus économes en carburant – Crédit : Google

Elle vient donc de débarquer en France. À noter toutefois qu’elle n’est pas encore disponible chez tous les utilisateurs, son déploiement étant en cours. Celui-ci devrait être totalement effectif d’ici quelques jours, précise Google auprès de Tom’s Guide.

Mais de quoi parle-t-on exactement ? Sur l’application, il est possible d’opter pour le chemin le plus rapide. Désormais, vous pouvez également choisir l’itinéraire le plus économe en carburant si ce dernier n’est pas déjà le plus rapide.

À lire > Google Maps : son mode sombre est disponible sur iPhone, comment l’activer ?

Google Maps : sélectionnez désormais le trajet le plus économe en carburant !

« En quelques clics, l’application indique la différence de temps et de carburant consommé entre les deux itinéraires, permettant à l’utilisateur de choisir le trajet le plus adapté », détaille Google sur son blog. Évidemment, tout dépend du moteur de votre voiture. Généralement, les moteurs diesel sont par exemple moins dépensiers en carburant que les moteurs essence à de hautes vitesses.

Un facteur essentiel qui n’a pas été éludé par Google. Il sera donc possible de renseigner le type de moteur dans l’application (essence, diesel, hybride ou électrique) afin que cette dernière puisse affiner ses prévisions. Pour ce faire, elle mettra à profit des modèles de machine learning développés en interne. « Nous pourrons alors leur proposer le trajet le plus adapté et produire des estimations aussi précises que possible de l’efficacité en termes de consommation de carburant ou d’énergie », souligne le géant dans son communiqué.

Google assure enfin que cette nouvelle option aurait provoqué « une réduction de plus de 500 000 tonnes des émissions CO2 » depuis son déploiement outre-Atlantique.