Accueil » Actualité » Hubble : après une nouvelle panne, le télescope reprend du service petit à petit

Hubble : après une nouvelle panne, le télescope reprend du service petit à petit

À l’heure actuelle, seule une caméra a été remise en service. La NASA prévoit d’en relancer une seconde la semaine prochaine.

Le télescope Hubble n’est plus tout jeune et a déjà passé 31 ans dans l’espace. N’ayant plus de navette pour assurer la maintenance sur place, c’est depuis la Terre que les opérateurs doivent manœuvrer afin de tenter les réparations d’usage, comme lors de cette tentative épique pour réparer un gyroscope.

hubble
Le télescope Hubble est en orbite autour de la Terre depuis plus de 30 ans. Crédit : NASA

Durant l’été, le télescope spatial a connu une panne majeure avant d’être réparé en juillet. Tout semblait fonctionner pour le mieux. Cependant, début novembre, les instruments ont activé leur mode de sécurité à cause d’un problème de signal de synchronisation. Après un redémarrage à distance, le problème s’est de nouveau présenté. De ce fait, la NASA a décidé de laisser les caméras en sécurité le temps de résoudre le problème.

Hubble rencontre un problème de synchronisation

Chacun des principaux instruments de Hubble fonctionne de manière autonome et possède sa propre électronique. Afin de coordonner les mesures, tous ses instruments sont synchronisés à l’aide d’un signal unique.

L’un de ces signaux n’a pas été reçu, ce qui a déclenché la mise en sécurité des appareils. Le souci de cette procédure, c’est que toutes les récoltes de données sont stoppées. Afin d’étudier la cause du phénomène, la NASA a décidé de relancer partiellement deux des instruments pour recréer la panne. Le problème, c’est que le phénomène ne s’est pas reproduit.

Malgré la panne, Hubble est relancé

N’ayant toujours pas trouvé la cause du problème, l’agence a décidé de relancer l’activité du télescope de façon prudente. Aujourd’hui, seule l’Advanced Camera for Survey, un instrument de la taille d’un réfrigérateur et sensible sur une large gamme de fréquences (des UV au proche infrarouge) fonctionne normalement. Elle a été relancé le 8 novembre.

La célèbre caméra WFC3, à qui l’on doit de superbes clichés comme celui de cette galaxie en forme d’œil géant, devrait être remise en marche la semaine prochaine. Les autres instruments suivront progressivement. Bien évidemment, les équipes se tiennent prêtes à agir si une nouvelle panne devait se produire. Elles travaillent également en parallèle à réduire la dépendance du matériel à ce fameux signal de synchronisation.

Une mise à jour majeure et inédite qu’il convient de mettre en place très prudemment, ce qui risque de prendre un peu de temps. Néanmoins, si elle est couronnée de succès, cela permettra au télescope de continuer de fonctionner quasi normalement, même en cas de signal perdu.

De quoi assurer encore quelques beaux jours à Hubble malgré l’arrivée du James Webb prévue dans un mois.

Source : arstechnica