Accueil » Actualité » Hubble réalise un superbe cliché d’une galaxie en forme d’œil géant

Hubble réalise un superbe cliché d’une galaxie en forme d’œil géant

Hubble aurait-il découvert le Mordor ? Le télescope a pris des clichés d’une galaxie lointaine particulièrement lumineuse et ressemblant à un œil géant.

Découverte en 1787 par un astronome anglais, Sir Frederik William Herschel, NGC 5728 est une galaxie de Seyfert qui se situe dans la partie sud de la constellation de la Balance. Une galaxie de Seyfert ressemble fortement à une galaxie spirale, mais avec un noyau extrêmement brillant et un trou noir supermassif au centre.

NGC5728
NGC 5728 immortalisée par le télescope Hubble. Crédit : NASA

Elles sont relativement nombreuses et représentent une proportion non négligeable des émissions électromagnétiques de l’univers. Elles sont donc un sujet d’étude particulièrement prisé des astronomes et une cible d’observation de premier choix pour le télescope Hubble qui démontre une nouvelle fois ses capacités peu de temps après une panne majeure.

La polyvalence du capteur WFC3 d’Hubble à l’œuvre

Les images capturées par le télescope Hubble sont tout simplement stupéfiantes. Ce n’est pas la première fois que son capteur WFC3 offre de somptueux clichés. Malgré son âge avancé, l’outil préféré des astronomes parvient une fois de plus à impressionner.

NGC 5728 possède une luminosité comprise entre 100 millions et 100 milliards de fois plus intense que celle de notre soleil. Cette fourchette de valeur est commune aux galaxies de Seyfert. Elle émet fortement sur les domaines radio, ultraviolet, infrarouge et rayon X. Selon les scientifiques, la galaxie pourrait également émettre dans le domaine visible, mais la densité des poussières en son centre en empêcherait l’observation.

Le capteur WFC3 est capable de couvrir le domaine de l’ultraviolet et de l’infrarouge, permettant une bonne observation, bien qu’incomplète, de la formation. À noter qu’Hubble est actuellement le seul appareil permettant une observation dans la gamme des ultraviolets. Son successeur, le James Webb, ne sera pas capable de s’occuper de ce domaine. Ce qui veut dire que tant qu’il sera en état de fonctionner, les scientifiques auront un intérêt à utiliser Hubble.

NGC 5728 aurait une masse 72 milliards de fois supérieure à celle du Soleil et présenterait tous les signes d’une zone d’étoiles. Cependant, la rareté de certains composants indispensables dans la région proche du centre, aucune formation effective ne semble en cours. Une donnée particulièrement utile pour appuyer les dernières études sur les formations d’étoiles.

Une fois de plus, Hubble fait le bonheur de la communauté scientifique, mais aussi du grand public avec des images à couper le souffle de galaxies lointaines, très lointaines.

Source : screenrant