Accueil » Actualité » Il aura fallu 51 ans pour déchiffrer le dernier message du Zodiaque, le célèbre tueur en série

Il aura fallu 51 ans pour déchiffrer le dernier message du Zodiaque, le célèbre tueur en série

Le Tueur du Zodiaque n’est à ce jour toujours pas identifié. Il a pourtant tué 37 personnes sur une période de période de près de 10 ans dans les années 60 et 70. L’une de ses lettres envoyée il y a 51 ans vient enfin d’être déchiffrée. Cela pourrait relancer l’enquête du FBI et peut-être clore l’enquête.

Image 1 : Il aura fallu 51 ans pour déchiffrer le dernier message du Zodiaque, le célèbre tueur en série
Le message codé et la représentation de son algorithme de déchiffrement
Crédits : David Oranchak

Grâce à 3 passionnés, le mystérieux message du Tueur du Zodiaque et ses 340 étranges symboles ont été déchiffrés. Cela pourrait représenter un espoir pour les familles des 37 victimes du tueur en série, soit par l’apparition de nouveaux éléments, soit en provoquant un regain d’intérêt de la part du public qui pourrait déclencher une nouvelle vague de révélations dans les prochaines semaines.

Beaucoup de patience et un peu de chance

De la fin des années 60 au début des années 70, une série de meurtres sont commis dans la région de San Francisco aux États-Unis. Si la police n’a aucun indice pour identifier le moindre suspect, le Tueur du Zodiaque lui fait étal de ses « exploits » dans les journaux locaux en leur envoyant des lettres et des pièces de vêtement prélevées sur ses victimes. Ces lettres sont souvent agrémentées de symboles contenant parfois des messages codés, avec un système de chiffrement de plus en plus complexe au fur et à mesure que ses lettres étaient finalement décryptées.

Toutefois, l’un des courriers comprenant 340 de ces symboles n’avait jusqu’à maintenant pu être décodé. Il avait été envoyé au San Francisco Chronicle en 1969 et a été surnommé « 340 Cipher ». Grâce à la ténacité d’un trio de passionnés, on connait maintenant son contenu. À la tête du trio, on trouve David Oranchak, américain, développeur logiciel. Il s’est fait aider de Jarl Van Eycke, belge, lui aussi développeur et de Sam Blake, mathématicien appliqué australien. Il leur aura fallu près de 3 mois de calcul avant d’arriver à un début d’indice.

Grâce au logiciel AZDecrypt développé pour l’occasion par Jarl Van Eycke et destiné au déchiffrement de messages et à une liste de 650 000 permutations différentes appliquées au fameux courrier fournie par Sam Blake, une partie du message a pu être lue. Elle semblait au trio trop précise pour être simplement un faux positif. Il aura encore fallu un très grand nombre de tests pour comprendre l’algorithme utilisé par le tueur en série et les erreurs commises durant son application. Celui-ci est en effet bien plus complexe que la machine Enigma utilisée par les Nazis. Après avoir finalement déchiffré l’ensemble du message, celui-ci a été soumis au FBI qui a depuis confirmé son contenu. Afin de comprendre au mieux l’étendue des recherches effectuées par le trio, David Oranchak a mis en ligne une vidéo détaillant l’algorithme.

Source : David Oranchak