Accueil » Actualité » Intel Xe : benchmarks, prix, date de sortie, ce que l’on sait des tueuses de Radeon et GeForce

Intel Xe : benchmarks, prix, date de sortie, ce que l’on sait des tueuses de Radeon et GeForce

Intel prépare son arrivée sur le marché des cartes graphiques orientées gaming. Avec son architecture Xe-HPG, le fabricant peut-il se faire une place entre Nvidia et AMD ?

Il y a des secteurs dans lesquels quelques concurrents historiques paraissent indétrônables. Intel et AMD qui se disputent les processeurs, Android (Google) et iOS (Apple) qui n’ont que peu tremblé devant Windows Mobile (Microsoft) en sont de parfaits exemples. Mais il existe des cas où l’arrivée d’un nouveau concurrent a chamboulé le marché comme Free qui s’est fait une place au détriment du trio Orange, SFR, Bouygues.

Image 1 : Intel Xe : benchmarks, prix, date de sortie, ce que l'on sait des tueuses de Radeon et GeForce
Prototype de Intel DG2. Crédit : Moore’s Law is Dead/Youtube

Les cartes bleues d’Intel pourront-elles conquérir des parts de marché aux vertes de chez Nvidia ou aux rouges de chez AMD ? Voici ce que l’on sait.

Des cartes graphiques Intel discrètes, mais performantes

Intel avait annoncé début 2018 sa volonté de revenir sur le marché du GPU. Après des tentatives mises à mal en 1988 et 2008, Intel propose donc une nouvelle architecture censée concurrencer les GPU Gaming actuels, l’Intel Xe-HPG.

Répondant pour le moment à la référence DG2, il se décline en plusieurs versions possédant 128, 196, 256, 384, 488 ou 512 unités d’exécution (EU). Ce GPU est associé à 4 à 16 Go de RAM GDDR6. Selon les premiers benchmarks révélés sur la toile, une carte avec un DG2-128 serait un peu plus performante qu’une GTX 1650. Du côté du haut de gamme, avec un DG2-488 elle serait un peu en-dessous des RX 6700 XT (testée ici) et RTX 3070 (testée là). Enfin, une Xe-HPG équipée d’un DG2-512 s’approcherait d’une RTX 3080 (testée ici).

Le fabricant a aussi annoncé que ses cartes seront capables de gérer le ray tracing de façon matérielle. Pour ce qui est de la partie logicielle, Intel a déjà révélé son Intel Graphics Command Center lors de la Game Developers Conference (GDC) de 2019.

Enfin, Intel a également présenté ses cartes comme des modèles discrets. Un minimum de LED au programme, des refroidissements pratiques avant d’être esthétiques. Il n’est cependant pas exclu qu’Intel s’adapte à l’avenir pour répondre à la demande de joueurs aimant personnaliser leur machine.

Ce que l’on sait de la date de sortie et du prix

Initialement prévues pour 2020, les cartes Intel n’ont pas échappé à la pénurie qui frappe le secteur des composants. Dans l’état actuel des choses, aucune commercialisation n’est espérée avant la toute fin 2021 et il est plus probable qu’elles soient présentées au CES 2022.

En ce qui concerne le prix, le vice-président chargé de l’architecture graphique avait mentionné en interview qu’Intel souhaitait viser le grand public dont le marché démarrait (à l’époque de l’interview) autour des 200 euros. Intel a cependant clarifié rapidement la situation en expliquant qu’il s’agit certes du prix de départ du marché grand public, mais pas nécessairement celui de ses premiers modèles.

Une chose est sûre, une fois connu le positionnement tarifaire d’Intel donnera une bonne idée de la cible du fabricant. Sachant qu’il s’agit de la première génération, il est impossible de se baser sur des références passées pour anticiper un prix de lancement.

Source : techradar