Accueil » Test » Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d’AMD sur le marché des cartes graphiques

Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d’AMD sur le marché des cartes graphiques

Ça y est, les nouvelles Radeon RX 6800 et RX 6800 XT d’AMD sont enfin disponibles. Premières cartes bénéficiant de l’architecture RDNA2, ce sont également les premiers modèles chez le constructeur à prendre en charge l’accélération matérielle du ray tracing.

Image 2 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
7,5/10

AMD Radeon RX 6800

590 € > AMD
Verdict :

AMD frappe fort avec sa nouvelle Radeon RX 6800, la carte parvenant à se montrer plus rapide qu’une RTX 3070 en rasterization, tout en étant plus efficace d’un point de vue énergétique. La situation se corse toutefois légèrement en ray tracing, la carte d’AMD ne parvenant pas à se hisser à la hauteur de sa concurrente. Autre point négatif, l’absence de solution similaire au DLSS de NVIDIA pour booster les performances grâce à l’IA. Mais heureusement, AMD travaille dessus : nous devrions prochainement avoir droit au Super Res, sans toutefois savoir exactement quand. Reste un dernier bémol : le prix, peut être un peu élevé face à la RTX 3070, d’autant qu’il sera difficile les premiers temps d’en trouver une au tarif public conseillé par AMD.

plus
Image 2 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
8,5/10

AMD Radeon RX 6800 XT

660 € > AMD
Verdict :

Quasiment aussi rapide qu’une GeForce RTX 3080 en rasterization tout en étant sensiblement moins chère : la Radeon RX 6800 XT d’AMD impressionne. En ray tracing toutefois, le terrain de prédilection des GeForce RTX, elle se place devant la RTX 3070 mais échoue à concurrencer efficacement la RTX 3080. La 6800 XT est tout de même une très bonne carte, et on espère que l’arrivée prochaine du Super Res, équivalent au DLSS de chez NVIDIA, permettra à AMD d’enfoncer le clou ! Il ne vous reste plus qu’à espérer en dénicher une au prix public conseillé par le constructeur, ce qui risque d’être compliqué…

plus

Alors que NVIDIA a lancé sa nouvelle gamme de cartes graphiques GeForce Ampere il y a quelques semaines de ça, AMD a rapidement répondu à son concurrent en présentant ses Radeon RX 6800 Series, basées sur l’architecture RDNA2, la même que l’on retrouve dans la partie graphique du SoC des consoles de jeu Xbox Series X/S et PS5. Aujourd’hui, nous nous intéressons donc aux deux premiers modèles de cette nouvelle gamme, les Radeon RX 6800 et RX 6800 XT. La version la plus puissante, la RX 6900 XT, ne sera quant à elle lancée qu’en décembre prochain et fera donc l’objet d’un test dédié.

AMD Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini
ModèleRadeon RX 6800Radeon RX 6800 XTRadeon RX 6900 XT
Compute Units607280
Fréquence (base/game)1815 MHz2015 MHz2015 MHz
Fréquence (Boost)2015 MHz2250 MHz2250 MHz
Infinity Cache128 Mo128 Mo128 Mo
Mémoire16 Go GDDR6
(16 Gbps)
16 Go GDDR6
(16 Gbps)
16 Go GDDR6
(16 Gbps)
TBP250 W300 W300 W
Date de lancement18 novembre 202018 novembre 20208 décembre 2020
Prix579 $
590 €
649 $
660 €
999 $
? €

RDNA2 : une architecture performante et innovante

Si les puces graphiques de ces nouvelles Radeon sont toujours gravées en 7 nm, comme celles de la génération précédente, de nombreuses nouveautés et améliorations ont tout de même été apportées par le constructeur. Ce dernier se targue même d’avoir quasiment doublé les performances de ses produits en seulement un an (soit depuis l’arrivée sur le marché des Radeon RX 5700XT), tout en améliorant au passage l’efficacité énergétique de plus de 50%. Déclarations prétentieuses ou réalité ? Voyons cela plus en détail.

GPU-z Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Igor’s Lab
GPU-z Radeon RX 6800 XT
Crédit : Galaxie Media / Igor’s Lab

Des unités de calcul dédiées au ray tracing

Dans sa version complète, le chipset graphique des RX 6000 Series se compose de quatre shader engines, chacun composé de 10 double unités de calcul ; au total, on trouve donc 80 unités de calcul, soit 5120 Stream Processors. Les RX 6800 et RX 6800 XT possédant respectivement 60 et 72 CU, elles bénéficent donc chacune 3840 et 4608 Stream Processors.

Image 5 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Crédit : AMD / Galaxie Media

Chaque unité de calcul dispose par ailleurs de sa propre unité d’accélération matérielle du ray tracing, ou « Ray Accelerator« . Ces derniers sont capables de traiter 4 intersections ray/box ou une intersection ray/triangle par cycle. AMD indique que cette accélération matérielle offre des performances dix fois plus élevées qu’une implémentation logicielle classique.

Une nouvelle hiérarchie des caches

Avec l’architecture RDNA2, AMD a apporté quelques modifications du côté des différents caches mémoires. Comme sur l’architecture RDNA, chaque unité de calcul dispose de 32 Ko de cache pour les instructions, de 16 Ko de cache pour les données et d’un cache L0 de 16 Ko. Deux groupes de 128 Ko de cache L1 sont présents pour chaque shader engines, soit un total de 1 Mo de cache L1 par GPU.

Image 6 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Crédit : AMD / Galaxie Media

Chaque puce comprend également un total de 4 Mo de cache L2, tout comme avec l’architecture RDNA. La véritable nouveauté se situe donc au niveau d’un nouveau niveau de cache, baptisé Infinity Cache : ce sont 128 Mo de mémoire cache supplémentaire qui sont désormais directement intégrés au GPU des Radeon RX 6800 et RX 6800 XT. Ce nouveau niveau de mémoire cache sera particulièremet utile pour la gestion du ray tracing.

RDNA2 : une prise en charge de DirectX 12 Ultimate et du VRS

Le GPU des Radeon RX 6800 et RX 6800 XT prend en charge toutes les fonctionnalités indispensables à la compatibilité DirectX 12 Ultimate : les Mesh Shaders, le Sampler Feedback, le Variable Rate Shading et bien entendu le Ray Tracing sont donc de la partie.

Image 7 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Crédit : AMD / Galaxie Media

Le fonctionnement détaillé de ces différentes technologies sort largement du cadre de ce test, mais on peut résumer leurs avantages à une augmentation sensible des performances, ainsi qu’une amélioration du réalisme des scènes calculées et dessinées à l’écran.

SAM : un accès total à la mémoire graphique

AMD introduit également le Smart Access Memory, une gestion améliorée de l’accès à la mémoire graphique à partir du processeur central, via le bus PCI-Express. Ici, le constructeur a implémenté la BAR (Base Adress Memory) redimensionnable, une fonctionnalité qui fait partie des spécifications PCI-Express depuis la version 2.0.

Image 8 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Crédit : AMD / Galaxie Media

En pratique, cela permet au canal de donnés CPU-GPU de pouvoir accéder directement à la totalité de la mémoire graphique, outrepassant la limite classique de 256 Mo, sans passer par différents artifices logiciels, coûteux en temps. AMD a toutefois limité cette fonctionnalité aux seuls chipsets 500 Series avec processeurs Ryzen 5000 Series. De manière intéressante, NVIDIA a indiqué qu’il lui serait probablement possible d’implémenter lui aussi une fonctionnalité similaire sur ses cartes graphiques Ampere actuelles, de manière logicielle et sur les plateformes AMD et Intel.

Un nouveau design de référence

Abandonnant le système de refroidissement de type « blower » utilisé sur les Radeon RX 5700 et RX 5700XT, AMD revient pour ses Radeon RX 6800 et RX 6800 XT (et même sur la RX 6900 XT) à un design tri-axial. Le choix du constructeur s’est porté très tôt sur ce type de dissipateur au cours de la conception de ses nouvelles cartes, suite aux retours négatifs en termes de nuisances sonores des RX 5700(XT). Les trois ventilateurs pourront en outre être complètement arrêtés lorsque la charge GPU est faible ou nulle, pour le plus grand bonheur de nos oreilles.

AMD Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

On notera au passage que NVIDIA a lui aussi fait le choix d’un système de refroidissement axial pour ses cartes graphiques Ampere (et Turing auparavant). Comme toutes les cartes graphiques utilisant un dissipateur similaire, il faudra donc veiller à conserver une bonne circulation d’air au sein du boîtier.

AMD Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

AMD appuie également sur le fait que ses nouvelles Radeon affichent des dimensions tout à fait classiques et standards : les RX 6800 et RX 6800 XT mesurent 267 mm de long pour 120 mm de large, et occupent respectivement 2 slots et 2,5 slots d’extension. Même la RX 6900 XT reprend ces dimensions et n’occupe que 2,5 slots. Elles sont donc moins longues que les RTX 3080 (285 mm) et RTX 3090 (313 mm). La RTX 3080 est toutefois un peu moins large, avec « seulement » 112 mm, pour 2 slots d’extension occupés.

AMD Radeon RX 6800 XT
Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab
AMD Radeon RX 6800 XT
Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab

A l’avant, le radiateur est bien entendu en contact direct avec le chipset graphique, et avec les huit puces de mémoire graphiques GDDR6 ainsi que les différents composants de l’étage d’alimentation grâce à des pads thermiques. A l’arrière, pas de grosse surprise puisque le backplate couvre la totalité du PCB à 14 couches, mis à part la partie juste derrière le chipset graphique.

AMD Radeon RX 6800 XT
Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab
AMD Radeon RX 6800 XT
Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab

L’étage d’alimentation complet se compose de 15 phases : 10 pour le GPU, deux pour la mémoire GDDR6, deux supplémentaires dédiées au VDD-SOC et une pour le VDDCI. Malgré sa gravure en 7 nm, le chipset graphique impressionne par sa taille (519,8 mm²). Il faut dire que celui-ci se compose de pas moins de 26,8 milliards de transistors !

AMD Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Compte tenu de leur consommation théorique (250 watts pour la RX 6800 et 300 watts pour la RX 6800 XT), le constructeur utilise sans surprise deux connecteurs d’alimentation 8-pin. Aucun adaptateur n’est d’ailleurs fourni dans la boîte de ces cartes, AMD considérant avec justesse que toutes les alimentations récentes possèdent déjà ce type de connecteurs.

AMD Radeon RX 6800
Crédit : Galaxie Media / Yannick Guerrini

Les deux cartes graphiques proposent enfin des sorties identiques : nous avons droit à un port HDMI 2.1 avec VRR et FRL (Fixed Rate Link), compatibles 8K à 120 Hz, deux sorties DisplayPort 1.4 et un port USB Type-C avec Power Delivery destiné à l’affichage sur des périphériques compatibles. Compte tenu du dissipateur de type axial, aucune grille de refroidissement n’est présente aux côtés des sorties graphiques pour expulser l’air chaud à l’extérieur du boîtier.

Les performances des Radeon RX 6800 et RX 6800 XT

Notre confrère Igor Wallossek, du site allemand Igor’s Lab, a réalisé différentes mesures de performances de ces nouvelles cartes graphiques, sur une plateforme montée pour l’occasion. Celle-ci regroupe un processeur AMD Ryzen 9 5900X, une carte mère MSI MEG X570 Godlike, deux barrettes de 16 Go de mémoire DDR4-4000 Corsair Vengeance RGB Pro (CL18-22-22-42), un SSD de 2 To (Gigabyte Aorus NVMe Gen4), un SSD de 1 To Toshiba RC500 et une Be Quiet Dark Power Pro 12 1200W, le tout placé dans un boîtier Raijintek Paean. Un système de watercoling composé d’un Alphacool Eiswolf (modifié) et d’Eisblock XPX Pro se charge du refroidissement.

Les Radeon RX 6800 et 6800 XT ont été opposées aux récentes GeForce RTX 3070, RTX 3080 et RTX 3090, mais également à d’anciens modèles d’AMD, à savoir les Radeon VII et Radeon RX 5700XT. Les deux nouvelles Radeon ont été testées avec et sans la technologie SAM afin d’en mesurer l’impact sur les performances. Le panel de jeux utilisés pour mesurer les performances de ces cartes comprend 10 titres récents : un en DirectX 11, six en DirectX 12 et trois utilisant l’API Vulkan. Tous les jeux ont été testés en WQHD et UHD, avec les réglages graphiques les plus élevés possibles.

Il est possible que les graphiques ci-dessous n’apparaissent pas si vous visitez la version AMP de cette page. Si tel est le cas, nous vous invitons à recharger la page.

Benchmarks en QHD et UHD 4K

En QHD, la Radeon RX 6800 est en moyenne 6% plus rapide qu'une GeForce RTX 3070 en rasterization pure, tandis que la RX 6800 XT se place juste derrière la RTX 3080, avec des performances inférieures de seulement 2% à cette dernière. L'activation du SAM permet à la RX 6800 de grappiller quelques FPS supplémentaires dans certains jeu, confirmant sa supériorité sur la RTX 3070. Avec la RX 6800 XT, le SAM permet à la carte d'AMD de dépasser la RTX 3080 de 2%, se rapprochant alors de la RTX 3090.

Les tests en UHD confirment ces bons résultats, au moins pour la RX 6800 encore une fois devant la RTX 3070, avec ou sans SAM. Cette technologie ne permet en revanche pas à la RX 6800 XT de passer devant la RTX 3080 : la carte d'AMD s'en approche toutefois, avec des performances inférieures de seulement 5%, et de seulement 2% avec SAM.

Benchmarks en Full HD avec ray-tracing (DXR)

Pour tester les performances en ray tracing des nouvelles Radeon RX 6800 et RX 6800 XT, nous nous sommes concentrés sur trois jeux compatibles DXR : Control, Metro Exodus et Watch Dogs Legion. Les tests ont été réalisés en Full HD, avec les paramètres graphiques réglés en Ultra.

Si elles se montrent performantes en rasterization pure, les Radeon RX 6800 et RX 6800 XT pêchent encore un peu côté ray tracing. Il faut dire que c'est la première génération de cartes à accélérer matériellement ce type de rendu chez AMD, alors que NVIDIA en est déjà à sa deuxième génération de cartes graphiques compatibles.

La RX 6800 se place ainsi derrière la RTX 3070 avec des performances moyennes inférieures de 5% à 11%, suivant que l'on active ou non le SAM. Même la GeForce RTX 2080 Ti est plus rapide que la carte d'AMD. Même chose du côté de la RX 6800 XT, qui se laisse distancer par la RTX 3080 : l'écart entre les cartes atteint 19% sans SAM, et 15% avec.

L'efficacité énergétique à l'honneur

Avec des TBP (Total Board Power) annoncés à respectivement 250 et 300 watts, la consommation réelle des cartes d'AMD est également un point important à mesurer. Voici les moyennes de consommation de ces Radeon RX 6800 et RX 6800 XT suivant la définition, toujours dans le même panel de 10 jeux.

Image 9 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Image 10 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques

Quelle que soit la définition choisie, et que l'on active ou non le SAM, la RX 6800 consomme sensiblement moins d'énergie qu'une GeForce RTX 3080. La RX 6800 consomme de son côté légèrement moins qu'une RTX 3070 en QHD, mais passe devant en UHD. On reste dans tous les cas en dessous des TBP annoncés par le constructeur.

Image 11 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Image 12 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques

Au delà de sa consommation brute, il est intéressant de s'intéresser à l'efficacité énergétique de ces deux cartes graphiques. Le ratio "watts consommés par rapport au nombre d'images par seconde" nous montre que ces RX 6800 et RX 6800 XT sont particulièrement efficaces, la première place du podium revenant à la RX 6800.

Image 13 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques
Image 14 : Test Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : le retour en force d'AMD sur le marché des cartes graphiques

En Full HD avec ray tracing, le classement n'évolue pas vraiment : la RX 6800 consomme légèrement moins qu'une RTX 3070, et la RX 6800 XT consomme sensiblement moins qu'une RTX 3080. La première place de notre classement "watts consommés par rapport au nombre d'images par seconde" revient cette fois-ci à la GeForce RTX 3070, même si la RX 6800 reste en embuscade. On notera en revanche que la RX 6800 XT dégringole ici au niveau d'une RTX 2080 Ti d'ancienne génération...

Les Radeon RX 6800 et RX 6800 XT sont-elles silencieuses ?

AMD Radeon RX 6800
Radeon RX 6800 / Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab
AMD Radeon RX 6800 XT
Radeon RX 6800 XT / Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab

Côté nuisances sonores, les tests réalisés en laboratoire lors d'une session de jeu avec The Witcher 3 en UHD montrent une valeur de 38,4 dB(A) pour la RX 6800 et de 36,8 dB(A) pour la RX 6800 XT : elles sont plus silencieuses qu'une GeForce RTX 2080 Ti dans des conditions similaires (41,9 dB(A)), mais un peu plus bruyante qu'une RTX 3070 (34,5 dB(A)).

Attention tout de même, ces résultats ont été obtenus avec un processeur refroidit via un système de watercooling. Un boîtier particulièrement bien ventilé sera dans tous les cas nécessaire pour éviter que les nuisances sonores ne s'envolent.

Radeon RX 6800 et RX 6800 XT : chauffent-t-elles ?

AMD Radeon RX 6800
Radeon RX 6800 / Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab
AMD Radeon RX 6800 XT
Radeon RX 6800 XT / Crédit : Galaxie Media – Tom’s Guide – Igor’s Lab

Là où le GPU de la RTX 3070 Founders Edition atteignait 66°C lors d'une session de jeu The Witcher 3, celui-ci reste à 60°C sur la RX 6800. Le chipset de la RX 6800 XT monte un peu plus haut, à 69°C, ce qui reste tout de même raisonnable. Dans tous les cas, le PCB des deux cartes ne dépasse pas 50,5°C, à comparer aux 85°C atteint par la GeForce RTX 3070 Founders Edition au niveau des VRM. AMD semble donc avoir fait le choix d'un refroidissement un peu plus efficace que celui de NVIDIA, moyennant quelques dB(A) supplémentaires de nuisances sonores...