Accueil » Actualité » La cartouche de Super Mario 64 vendue à 1,5 million de dollars est-elle une arnaque ?

La cartouche de Super Mario 64 vendue à 1,5 million de dollars est-elle une arnaque ?

Une cartouche scellée de Super Mario 64 s’est vendue aux enchères pour le prix totalement extraordinaire de 1,5 million de dollars il y a seulement quelques jours. Arnaque, blanchiment d’argent ou manipulation de marché ? On fait le point.

Les ventes aux enchères de jeux vidéo ont atteint un nouveau palier cette semaine. Pour la première fois dans l’histoire du jeu vidéo, la valeur d’un jeu a dépassé le million de dollars. En effet, une cartouche scellée de Super Mario 64 s’est vendue à 1 560 000 $ il y a quelques jours. Mais alors, que se cache-t-il derrière cette enchère de tous les records ?

La cartouche de Super Mario 64 à 1 560 000 $
La cartouche de Super Mario 64 à 1 560 000 $ – Crédit : Heritage Auctions

Il ne fait aucun doute que les copies scellées de jeux rétro ont pris de la valeur ces dernières années. La semaine dernière, une cartouche de The Legend of Zelda sur la NES s’est vendue à 870 000 $. Il y a quelques mois, une cartouche de Super Mario Bros. a été achetée aux enchères pour 660 000 $. Même les experts en objets de collection n’en reviennent pas.

Blanchiment d’argent ou manipulation de marché ? Les théories du complot sont nombreuses

Dès que l’annonce de la vente de la cartouche de Super Mario 64 est apparue en ligne, les théories du complot se sont rapidement diffusées sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes crient à l’arnaque, au blanchiment d’argent ou encore à une manipulation volontaire et préméditée du marché. Même si cette cartouche de Super Mario 64 est en excellent état avec une note de 9,8/10, elle n’a pas grand-chose de rare.

Comme BBC News l’a rapporté, une cartouche du même jeu notée 9,6/10 s’est vendue aux mêmes enchères pour seulement 13 200 $. Il est donc difficile d’imaginer qu’une différence de 0,2 dans la note puisse multiplier la valeur par plus de 118. Bien entendu, nous ne pouvons pas confirmer si les théories de blanchiment d’argent ou de manipulation du marché sont véridiques. Pour le moment, l’acheteur de la cartouche à 1 560 000 $ reste anonyme.

Enfin, Chris Kohler, un historien du jeu vidéo, a révélé à The New York Times qu’il est lui-même « médusé » de cette vente inattendue. Il a expliqué que les collectionneurs obtiennent régulièrement des cartouches de Super Mario 64 à des prix largement inférieurs, même si les copies ne sont pas dans un aussi bon état. Le doute persiste donc sur cette cartouche hors de prix qui a fait de Super Mario 64 le jeu le plus cher de l’histoire.

Source : Screen Rant