Accueil » Actualité » La NASA teste ses combinaisons spatiales pour (re)marcher sur la Lune et Mars

La NASA teste ses combinaisons spatiales pour (re)marcher sur la Lune et Mars

Les technologies des nouvelles combinaisons spatiales de la NASA pour le retour sur la Lune et l’exploration de Mars sont testées au même endroit que celles du programme d’Apollo l’ont été il y a plus de 55 ans, en plein cœur du Haut désert de l’Oregon.

Le Haughton-Mars Project (HMP) de la NASA est en partenariat avec SETI Institute, Mars Institute, Collins Aerospace et Ntention. Ils préparent ensemble les prochaines combinaisons spatiales. Celles-ci seront utilisées par les astronautes dans le cadre du programme Artemis pour retourner sur la Lune. Après que la première femme et le prochain homme aient à nouveau marché sur la surface lunaire d’ici 2024 selon SpaceX, le prochain objectif sera d’envoyer des astronautes sur Mars.

L'ingénieur Jake Rohrig  teste une combinaison spatiale
L’ingénieur Jake Rohrig  teste une combinaison spatiale – Crédit : NASA Haughton-Mars Project

Les nouvelles technologies qui équiperont les prochaines combinaisons spatiales sont en cours de test. Le HMP a annoncé que les premiers tests ont été réalisés avec succès. Ils ont eu lieu dans la région du Haut désert de l’Oregon. Ces tests se sont déroulés sur le même site que ceux de la combinaison spatiale du programme Apollo en 1964-1966. La NASA a partagé les photos de l’astronaute Walt Cunningham et l’ingénieure Ashley Himmelmann. Ils se tiennent exactement au même endroit. Plus de 55 ans séparent les deux clichés.

Les combinaisons spatiales de la NASA doivent être prêtes pour le retour sur la Lune et l’exploration de Mars

Le Dr Pascal Lee qui est directeur du Haughton-Mars Project a déclaré que : « c’était excitant d’être dans l’Oregon pour revisiter certains des endroits mêmes où, de 1964 à 1966, les astronautes d’Apollo ont reçu une formation sur le terrain en géologie et ont testé des combinaisons spatiales ». Outre ce site d’essai qui reproduit la surface lunaire, la NASA a identifié de nouveaux sites pour préparer les astronautes à l’exploration de Mars en plus du retour sur la Lune.

Plus de 55 ans séparent ces deux photos de combinaisons spatiales
Plus de 55 ans séparent ces deux photos de combinaisons spatiales – Crédit : NASA Haughton-Mars Project

Le mois dernier, la NASA annonçait que le retour sur la Lune d’ici 2024 n’est pas faisable. En effet, le développement des combinaisons spatiales a pris du retard et elles ne seront pas prêtes avant avril 2025. À l’heure actuelle, l’agence spatiale américaine teste des technologies qui serviront à optimiser la sécurité, la productivité et la rentabilité des futures sorties extravéhiculaires. D’ailleurs, les cosmonautes russes ont effectué une sortie pour terminer l’intégration du nouveau module Nauka au reste de l’ISS.

Les astronautes utilisent un carnet attaché à leur coude pour vérifier leur check-list quand ils sont dans l’espace. L’une des améliorations des nouvelles combinaisons spatiales est de pouvoir afficher toutes les informations nécessaires à l’intérieur du casque de l’astronaute. Ce système permet aussi de surveiller son état de santé et celui des collègues en sortie extravéhiculaire.

Enfin, le Dr Pascal Lee a expliqué que : « en venant en Oregon, nous voulions retrouver l’héritage historique d’Apollo, mais aussi rechercher de nouvelles expériences pour la formation future des astronautes et les tests de combinaisons spatiales alors que nous relevons les nouveaux défis de ce siècle, les pôles lunaires et Mars ». Pour le moment, le programme Artemis n’a pas encore de date précise. Cependant, les astronautes retourneront sur la Lune avant 2030.

Source : Phys.org