Accueil » Actualité » Scarlett Johansson a soutiré quelques millions de dollars à Disney pour régler leur désacord

Scarlett Johansson a soutiré quelques millions de dollars à Disney pour régler leur désacord

Scarlett Johansson et Disney ont mis un terme au procès provoqué par la sortie de Black Widow sur Disney+. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Scarlett Johansson joue Black Widow dans le film du même nom (Crédits : Disney)
Scarlett Johansson joue Black Widow dans le film du même nom (Crédit : Disney)

Lorsque le film Black Widow est sorti sur Disney+ en même temps que dans les salles, Scarlett Johansson a vu noir. La diffusion du film sur la plateforme de streaming risquait en effet de faire perdre des millions de dollars à la « Veuve noire », parce que son salaire est basé sur ses performances au box-office (ce qui exclut Disney+). La stratégie de Disney, décidée pour contrer les effets négatifs des fermetures de salles de cinéma, a été très mal prise par la star des Avengers, qui a intenté un procès contre Disney. Une grosse colère semblable à celle de Marcia Lucas, la monteuse de la première trilogie Star Wars, qui considère que le studio « n’a rien compris à la magie de Star Wars ».

L’accord entre Scarlett Johansson et Disney s’éleverait à « plusieurs dizaines de millions » de dollars

Trois mois plus tard, le procès entre l’actrice et le studio est désormais réglé, ont confirmé plusieurs médias américains. L’accord conclu à l’amiable entre Scarlett Johansson et le géant d’Hollywood s’élèverait à « des dizaines de millions de dollars », selon Deadline. Un chiffre guère surprenant, puisque la décision de sortir Black Widow dans les salles et sur Disney+ le même jour pourrait avoir coûté à Johansson 50 millions de dollars liés aux performances au box-office – à ajouter aux 20 millions de dollars « fixes » qu’elle avait reçus pour jouer le personnage principal, Black Widow.

À lire aussi > Pourquoi Hawkeye n’est plus membre des Avengers dans la série Disney+ ?

Les deux parties semblent avoir enterré la hache de guerre. L’actrice et le studio se sont promis du bout des lèvres de continuer à travailler ensemble. Scarlett Johansson a déclaré au Hollywood Reporter : « Je suis heureuse d’avoir résolu mes différends avec Disney et je me réjouis de poursuivre notre collaboration dans les années à venir. » De son côté, le PDG des Studios Disney, Alan Bergman, a déclaré, en parlant de l’actrice, que « nous apprécions ses contributions au Marvel Cinematic Universe et sommes impatients de travailler ensemble sur un certain nombre de projets à venir, notamment la Tour de la Terreur dans les parcs d’attraction Disney ».

Suite au procès, Disney a revu sa politique de diffusion simultanée sur Disney+ pour ne plus léser ses acteurs

Black Widow a rapporté près de 379 millions de dollars lors de sa sortie en salles aux États-Unis. Suite au procès intenté par leur actrice fétiche, les Studios Disney sont revenus sur leur décision de sortir simultanément leurs films au cinéma et sur Disney+. Ils laisseront désormais une fenêtre de 45 jours avant de diffuser un nouveau film sur leur plateforme de streaming.

L’actrice avait reçu pour son procès le soutien d’Elisabeth Olsen, qui joue Wanda dans la série WandaVision. D’autres stars, comme Emma Stone, sont également en négociation pour être payées davantage pour les films dont les scores au box office ont été catastrophiques à cause de la pandémie.

Beaucoup d’acteurs d’Hollywood ont exprimé leur inquiétude quant à l’impact des services de streaming sur les salaires des acteurs, compte tenu du manque de transparence des plateformes sur le nombre de spectateurs. Scarlett Johansson restait cependant l’une des plus lésées par la situation, puisque son contrat avait été signé avec Disney en 2017, soit bien avant que la société n’annonce son service de streaming.

Source : The Verge