Accueil » Actualité » Le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft est sérieusement menacé

Le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft est sérieusement menacé

La procédure du rachat d’Activision Blizzard par Microsoft vient de rencontrer un obstacle majeur. La transaction est sérieusement menacée par la FTC, l’agence indépendante des États-Unis qui contrôle les pratiques commerciales anticoncurrentielles.

Au début de l’année, Microsoft a annoncé sa volonté de faire l’acquisition d’Activision Blizzard pour l’énorme somme de 68,7 milliards de dollars. Ce serait la plus grosse transaction de l’histoire du jeu vidéo. Néanmoins, le rachat n’a pas encore été finalisé et il est même sérieusement menacé. Selon un nouveau rapport, la FTC pourrait intenter un procès antitrust contre Microsoft.

Microsoft veut racheter Activision Blizzard
Microsoft veut racheter Activision Blizzard © Microsoft

Aux États-Unis, la FTC est l’agence indépendante du gouvernement qui contrôle les pratiques commerciales anticoncurrentielles. Les lois antitrust veulent lutter contre les pratiques anticoncurrentielles en promouvant une concurrence saine entre les rivaux économiques. En effet, beaucoup pensent que le rachat d’Activision Blizzard serait une pratique anticoncurrentielle de la part de Microsoft.

La FTC pourrait bloquer le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft pour pratiques anticoncurrentielles

Trois sources proches de l’enquête de la FTC sur l’accord entre Microsoft et Activision Blizzard ont révélé que l’agence américaine pourrait déposer une plainte antitrust avant la fin de l’année. Si la FTC intente véritablement un procès antitrust contre Microsoft, l’acquisition risque d’être bloquée. En tout cas, les deux sociétés ont jusqu’à juillet 2023 pour conclure un accord ou renégocier.

L’inquiétude principale concernant le rachat d’Activision Blizzard est que les jeux du développeur risquent de devenir des exclusivités Xbox. On pense notamment à Call of Duty, l’une des plus grosses franchises de jeux vidéo. Phil Spencer, PDG de Microsoft Gaming, avait cependant assuré que ce n’était pas son objectif. Comme Minecraft, Call of Duty continuerait d’être disponible sur PlayStation et d’autres plateformes. Microsoft a même voulu garantir que les prochains titres de Call of Duty sortiront aussi sur PlayStation pendant les 10 prochaines années. Dans une déclaration envoyée à la Competition and Markets Authority (CMA) du Royaume-Uni, Microsoft a d’ailleurs reconnu que les exclusivités PlayStation sont de meilleure qualité.

Quoi qu’il en soit, les arguments de Microsoft ne semblent pas avoir convaincu la FTC. Même si Sony a lui-même confirmé que les accords contractuels empêcheront Microsoft de rendre les jeux exclusifs à la Xbox et au PC, la FTC n’est pas du même avis. Deux sources ont expliqué que les enquêteurs de l’agence américaine veulent déterminer comment Microsoft pourrait profiter des futurs jeux non annoncés avec son rachat d’Activision Blizzard.

Source : Windows Central