Accueil » Actualité » Microsoft et Activision-Blizzard : voici ce qui peut bloquer le rachat

Microsoft et Activision-Blizzard : voici ce qui peut bloquer le rachat

Microsoft a officialisé sa volonté de racheter Activision Blizzard, l’un des plus grands développeurs et éditeurs mondiaux de jeux vidéo, pour 68,7 milliards de dollars, mais peut-il vraiment le faire ? Ce n’est pas si simple que ça.

À la surprise générale, Microsoft a annoncé hier son intention de racheter Activision Blizzard, l’un des plus grands développeurs et éditeurs mondiaux de jeux vidéo. Il veut racheter le studio pour 68,7 milliards de dollars (environ 60 milliards d’euros). Cette acquisition exceptionnelle serait ainsi la plus grosse jamais réalisée par Microsoft.

Microsoft veut racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars
Microsoft veut racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars – Crédit : Microsoft

Le géant de Redmond propose de racheter en espèces les actions d’Activision au prix unitaire de 95 $. Une fois cette transaction terminée, Microsoft deviendra le troisième géant mondial des jeux vidéo en termes de chiffre d’affaires. Il se trouvera juste derrière Tencent et Sony qui occupe toujours la première place du podium.

Microsoft annonce le rachat d’Activision Blizzard en pleine tourmente pour harcèlement sexuel

Dans le contexte actuel, racheter Activision Blizzard n’est pas si simple que ça. Plusieurs années pourraient s’écouler avant que l’accord soit conclu entre les deux entreprises. En effet, Activision Blizzard est plongé dans la tourmente depuis plusieurs mois. Le studio est accusé de harcèlement sexuel, de sexisme et de discrimination. De nombreuses entreprises se sont déjà séparées d’Activision Blizzard pour cette raison. Dernièrement, LEGO a repoussé la sortie du set Overwatch 2 Titan à une date indéterminée.

Beaucoup demandent le départ de Bobby Kotick, le PDG actuel d’Activision-Blizzard,. Cependant, Microsoft a confirmé qu’il souhaite le maintenir à son poste. Le compte Twitter de Xbox a assuré que « Xbox s’engage dans notre cheminement vers l’inclusion dans tous les aspects du jeu. Nous tenons toutes les équipes à cet engagement. Nous sommes impatients d’étendre notre culture d’inclusion proactive aux grandes équipes d’Activision Blizzard ».

Le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft « va attirer de nombreux regards d’un point de vue réglementaire »

Pour le moment, nous ne pouvons pas encore savoir si Microsoft pourra racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars. En dehors de la validité de la transaction par rapport aux lois antitrust, il s’agit de la plus grande acquisition en espèces de tous les temps. Comme David Wagner qui est analyste chez Aptus Capital Advisors l’a expliqué, cette transaction « va attirer de nombreux regards d’un point de vue réglementaire ».

Au cours des derniers mois, Activision Blizzard a suscité toute l’attention du public. L’État de Californie a même engagé des poursuites judiciaires contre le studio en juillet 2021 suite aux accusations de harcèlement sexuel. Entre les poursuites, les accusations, les grèves et les tentatives de syndicalisation, Activision Blizzard regroupe donc les plus grands problèmes de l’industrie. Bien entendu, les problèmes d’Activision Blizzard n’entravent pas l’acquisition du studio, mais ils vont provoquer un tollé auprès du public.

Ainsi, la question n’est pas de savoir si Microsoft peut racheter Activision Blizzard, mais plutôt quand. Les deux entreprises vont rencontrer de nombreux obstacles, dont éventuellement des poursuites judiciaires, avant qu’Activision Blizzard fasse officiellement partie de la famille Microsoft. Cette transaction exceptionnelle pourrait ne pas être conclue avant 2024 au moins.

Source : Digital Trends