Accueil » Dossier » Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Image 1 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Sublimez votre organe

On hésite d’abord entre la tétine pour adulte et l’appeau pour chasseur avant de comprendre que le Beauty Voice Trainer est un ustensile destiné aux personnes qui n’aiment pas leur voix et qui sont fermement décidées à y remédier. Le ridicule n’ayant a priori jamais tué personne, surtout lorsqu’il se limite à cinq minutes par jour comme préconisé par le fabricant. Cet accessoire serait tout indiqué pour les personnes âgées qui ont des difficultés à parler, celles et ceux qui souhaitent une voix plus puissante, plus claire, plus jeune, plus… Mais aussi pour les apprentis chanteurs. Bref, on l’aura compris, cette totote nippone s’adresse à tout le monde ou presque. 80 euros environ.               

Image 2 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

iPhone et iPad, à table !

Gastronomes fans de cuisine japonaise en général et d’udon en particulier, voici enfin le stand pour smartphones et tablettes (jusqu’à 8 pouces) qui a été pensé pour vous, et rien que pour vous ! Le réalisme est saisissant, mais si vous préférez plutôt les pancakes bien beurrés, les hamburgers bien dodus, les tacos bien dégoulinants, les pommes (bien vertes…) et mêmes les mandarines, vous devriez trouver votre bonheur garanti zéro calorie. De 30 à 90 euros environ (sans les frais de livraison).

Image 3 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Régime facial

Cet accessoire assez étrange qui nous vient tout droit du Japon n’est ni un masque antipollution pour cyclistes en vadrouille à la fashion week ni une déclinaison girly de la muselière d’Annibal Lecter. Non, non, non. Il s’agit d’un très seyant Sauna Face Mask, autrement dit, un sauna pour le visage composé de plusieurs couches de nylon, d’une couche de néoprène, d’une couche de Titane et, enfin, de l’élément chimique de numéro atomique 32 qui porte un nom de fleur, mais qui est en fait un sous-produit de la fusion du zinc : le Germanium. Ce dernier aurait, selon le fabricant, la propriété de crisper les muscles du visage et de le faire transpirer dans le but de l’amincir et de le rendre plus lumineux. On le croit sur parole.  

Image 4 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Le fer à repasser les rides

On reste dans les soins du visage high-tech avec cet autre accessoire non moins étrange qui semble ravir la jeune femme qui nous en fait la démonstration. Et pour cause ! L’Omni Nasolabial permettrait de littéralement « repasser » rides du Lion, sillions nasogéniens, poches sous les yeux et autres pattes d’oies tout en stimulant les muscles du visage par la diffusion de chaleur et d’ondes électromagnétiques. À utiliser lorsqu’on regarde la télévision ou dans son bain. Seule de préférence.      

Image 5 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Une tirelire bien gardée

Kitch à souhait, cette tirelire vous permettra de mettre vos économies sous la haute protection d’un des monstres les plus terrifiants de la culture populaire japonaise, à savoir le vénérable Godzilla. Après avoir déposé une pièce de monnaie sur la partie supérieure, vous pourrez le voir sortir de sa tanière et placer votre trésor en sécurité à grand renfort de LED clignotants, de musique et de bruits qui font peur (voir vidéo). Mais on fait comment pour récupérer son argent ? 30 euros environ.        

Image 6 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Un chargeur brumisateur

Cet accessoire étonnant proposé à grand renfort de photos très explicatives par le site japonais de de vente en ligne Thanko est à la fois une batterie de secours de 2 100 mAh pour recharger son smartphone et un non moins très utile brumisateur d’eau pour se rafraîchir le visage. 40 euros environ.

Image 7 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Une coque maquilleuse

Toujours sur le site de Thanko on peut également trouver cet accessoire indispensable aux femmes qui souhaitent optimiser le contenu de leur sac à main. Il s’agit en effet d’une coque pour iPhone qui peut également faire office de miroir pour le maquillage. On n’y aurait jamais pensé (heureusement). Alors certes, la coque est énorme et fait presque deux fois la taille du smartphone, mais en prime vous avez droit à deux rangées de lumières LED sur le pourtour du miroir pour un maquillage parfait. 30 euros environ.       

Image 8 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Besoin d’un coup de main ?

Si l’on en croit les inventeurs géniaux de cet accessoire de bureau, on ne soupçonne pas le nombre de choses qui deviennent possibles lorsqu’on dispose d’un faux bras avec une main au bout :  support pour le menton afin de corriger l’axe de la colonne vertébrale, tuteur pour travailleurs fatigués au bord de l’endormissement, oreiller pour siestes éclair, etc. 40 euros environ.  

Image 9 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Une imprimante pour iPhone

A l’heure du tout numérique, cet accessoire pour smartphone semblera inutile à beaucoup d’entre nous, mais après tout pourquoi pas, certaines personnes peuvent avoir souvent envie, ou besoin, d’imprimer certains des contenus qu’ils consultent en ligne ou qui sont stockés sur leurs téléphones (sauf les photos). L’imprimante Rolto communique avec les iPhone en Wifi par l’intermédiaire d’une application dédiée afin d’imprimer mails, notes et autres informations indispensables sur des petits rouleaux de papier. 130 euros environ.            

Image 10 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Climatisation personnelle

L’USB ça sert à tout, par exemple imaginer un système de watercooling individuel et low fi que l’on peut utiliser pour refroidir son laptop, garder la tête au frais pendant la sieste ou le corps tout entier lorsqu’on l’installe sur sa chaise et que l’on s’assoit dessus. Ce Water Cooling Padest alimenté par une pompe située dans un réservoir d’eau que l’on peut placer dans un seau rempli de glaçons pour améliorer les performances de l’ensemble. Un peu archaïque, pas très pratique et peut-être efficace… Pour la modique somme de 125 euros environ.      

Image 11 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

La Bento Box 2.0

La boite bentoest un peu la gamelle japonaise dont on trouve trace au pays du soleil levant à partir du XIIe siècle et qui est utilisée chaque jour par des millions de personnes pour emporter leur repas hors de la maison (au bureau, à l’école, en pique-nique…). De différentes formes, couleurs, matières et finitions, elle a en fait très peu changé depuis des siècles jusqu’au jour ou Yuko Nakazawa, une ancienne employée de Casio, fondatrice et PDG de UPQ, start-up basée à Tokyo, a décidé de les faire entrer dans l’ère numérique avec la X Ben. Pas de révolution au programme – la boite sert toujours à transporter et présenter joliment la nourriture qu’on y met –, mais plutôt une évolution puisque cette boite bento connectée et clignotante permettrait de favoriser la communication et la convivialité entre convives improvisés. Il suffit pour cela de télécharger et d’installer l’application d’échange pour smartphone Okasu puis de rechercher une partenaire pour lui donner rendez-vous afin d’échanger un ou plusieurs aliments contenus dans les petits récipients de la XBen (vidéo).                   

Image 12 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Le fauteuil qui se “gare” tout seul

Anecdotique ou au contraire très sérieux, à vous de choisir, ce concept de fauteuil de bureau présenté ces derniers jours par Nissan pourrait « … permettre aux hommes d’affaires japonais d’être libérés de la tâche pénible de ranger les chaises… ». Ce problème majeur a pu être enfin résolu en s’inspirant de la technologie « Parking Assist » du constructeur qui permet d’aider les conducteurs lorsqu’ils garent leurs véhicules (voir vidéo). Le fauteuil peut se déplacer automatiquement à 360 ° afin de regagner sa « place de parking » attitrée grâce à quatre caméras placées au plafond de la pièce qui en cartographient une vue d’ensemble avant de transmettre le chemin à parcourir.   

Image 13 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Réveil par balle

Lorsque le réveil sonne il ne suffit pas d’ouvrir les paupières, encore faut-il être sûr d’avoir les yeux en face des trous. Gun O’clock est un réveil qui vous propose de tester votre état d’éveil (ou de vous assurer que vous avez bien la gueule de bois) en vous forçant à atteindre le cœur d’une cible le plus rapidement possible sous peine de devoir subir l’horrible son du buzzer indéfiniment. 40 euros environ.       

Image 14 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Il ne lui manque que la parole…

… mais plus maintenant. Les maîtres frustrés de ne pouvoir comprendre ce qu’essaie désespérément de leur aboyer leur chien auront tout intérêt à investir (230 euros environ) dans un « Bowlingual Dog Translator ». Ce gadget a déjà été vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires au Japon depuis son lancement. Démonstrations à l’appui dans cette vidéo.

Image 15 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

L’USB dans le sein des seins

Que dire… si ce n’est que les prises USB de nos PC sont universelles et qu’elles permettent d’alimenter des accessoires toujours plus nombreux répondant à des besoins quasi universels. Au moins pour la moitié de l’humanité dans le cas de ce gadget. Inutile donc d’entrer dans les détails, la publicité le fait très bien, de ce qui peut faire penser à première vue à un sextoy (pas très sexy) mais qui s’avère être une paire de « bouillottes » spécial grand froid. Vendu sur le site du fabricant pour l’équivalent de 20 euros environ.   

Image 16 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Cravate anti canicule

Par temps de canicule, il est parfois préférable de privilégier le confort à l’esthétisme. Et au ridicule. Dans la famille des gadgets USB étonnants, nous vous présentons donc cette fois la cravate équipée d’un ventilateur astucieusement cachée dans le nœud de celle-ci. En constatant la réaction que cela provoque chez les deux « salarymen » sur la publicité de cette USB Necktie, on se dit que cela doit être diablement efficace…       

Image 17 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Hygiène auriculaire en caméra subjective

Si vous êtes souvent confrontés à l’angoisse de savoir si vos oreilles sont bien propres malgré tout le soin que vous y apportez, le Ear Scope TV est fait pour vous.Ce n’est pas vraiment un gadget mais cela ressemble assurément à un instrument de torture qui permet de nettoyer le conduit auditif tout en contrôlant ce qui s’y passe comme si on y était.

Image 18 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Pour des nouilles instantanées parfaites

Beaucoup moins ridicule qu’il n’y parait, ce petit gadget imaginé par le japonais H Concept et baptisé Cupmen 2 Relax intéressera au plus haut point les adorateurs de préparations à base de nouilles instantanées asiatiques, car il permet à la fois de bien fermer l’opercule après qu’on y ait mis de l’eau chaude et de savoir précisément quand déguster les pâtes grâce à son changement de couleur. 15 euros environ.      

Image 19 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Diversion ultime et intime

Les WC sont un lieu intime où l’on a rarement envie de partager ses activités avec le monde extérieur, et en particulier les différents bruits que cela génère. En attendant que nos maisons nous soient un jour livrées avec des toilettes ultra insonorisées, un fabricant japonais a eu l’excellente idée de proposer le « Bloqueur de sons portable pour toilettes » qui permet de diffuser la musique ou le bruitage de son choix au moment le plus opportun (voir vidéo). A utiliser quand même avec parcimonie car tout le monde ne guette pas nécessairement très attentivement le moindre de vos faits et gestes. Le simple fait d’envoyer un signal récurent lorsque vous êtes au petit coin vous rendrait donc tout à fait … transparent.        

Image 20 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Pour un nouveau nez

Les opérations de rhinoplastie ne sont pas à la portée de toutes les bourses et ne sont pas toujours couronnées de succès alors quitte à avoir un résultat médiocre autant ne pas se ruiner. Ce gadget, qui hors contexte, pourrait très facilement ressembler à un ouvre bouteille high-tech ou à un accessoire pour séances sado-maso, coûte l’équivalent de 75 euros (piles incluses) et permet en trois minutes chaque jour de modifier la forme du nez. Pour quelle forme ? A priori en trompette si l’on en croit le descriptif et le nom du Beauty Lift High Nose… mais très certainement en grosse caisse s’il est mal utilisé.

Image 21 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

La chirurgie esthétique pour les nuls

Malgré les apparences cet objet étrange né au Japon et dont on peut espérer qu’il y restera n’est ni un déguisement de canard pour jouer dans son bain, ni un nouvel accessoire pour s’entraîner à faire des vocalises, ni l’élément buccal d’une poupée gonflable qui aurait décidé de reprendre sa liberté (et pourtant …). Vendu sur entre autre sur Amazon, le Face Slimmer est en fait d’une alternative « douce » (sauf peut-être pour la vue) à la chirurgie esthétique traditionnelle car il suffit de le porter 3 minutes chaque jour pour retrouver la peau lisse de sa jeunesse.

Image 22 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Touche pas à ma mousse !

On n’y pense pas assez souvent mais un verre de bière laissé seul quelques minutes sans surveillance peut très facilement être l’objet de tentations, d’emprunts, voire de kidnapping… De la même manière qu’il est prudent d’attacher sa moto avant de rentrer dans un bar il peut être tout aussi sage d’installer une alarme sur sa pinte. 10 euros environ.

Image 23 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Musique régressive

A première vue le Ningen Gakkidu fabricant de jouets nipponTakara Tomyressemble à un jouet pour bébé mais à y regarder de plus près on s’aperçoit que les adultes s’y intéressent aussi. Ce petit personnage permet de faire de la « musique » en tenant l’objet, muni d’électrodes, d’une main et en touchant certaines parties du visage des autres membres du groupe de l’autre main. (voir vidéotrès amusante).

Image 24 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Le mug mélangeur

Il peut parfois être dangereux le matin au moment du petit déjeuner de se lancer dans des exercices physiques trop violents. Rien de tel alors que ce Self Stirring Mug  avec lequel vous ne risquerez pas la luxation du poignet puisqu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour déclencher un mélangeur intégré au fond de la tasse. 6 euros environ.  

Image 25 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Vive le karaoke en solo

Le USB Karaoke Mute-Mic est d’une certaine manière très paradoxal puisqu’il permet de s’en donner à cœur joie lors de sessions de Karaoké (sur Wii ou sur PC) sans pour autant déranger ses voisins de palier. Ou même son voisin de canapé.

Image 26 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Méduses en bouteilles

A voir l’expression du petit garçon sur la publicité de Bandai pour ses Magic Pet, on ne sait pas trop si ce jouet est censé l’amuser ou le terroriser… A moins que ce ne soit les deux. Toujours est-il que ces petites méduses qui semblent nager dans la bouteille lorsqu’on la presse entre les doigts (voir vidéo) ont eu beaucoup de succès lors de leur lancement et ont été suivies par une déclinaison « pingouin ». 

Image 27 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Impression sur ongles

Mettre du vernis à ongles est un exercice  a priori fastidieux qui ne laisse pas beaucoup de place à la créativité. Une entreprise chinoise a par conséquent eu l’idée de développer une imprimante à ongle baptisée ArtPro Nail Printer. Il suffit de placer un modèle de dessin ou de photo devant la caméra frontale, de poser les doigts sur le support adéquat et d’attendre que ‘l’impression soit terminée.

Image 28 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Pour un sourire étincelant

A l’origine de ce gadget étrange et du défilé nocturne qui en a découlé (voir vidéo), point de « zombies geeks » ni d’extraterrestres farceurs  mais tout simplement deux designers japonais férus de technologies, les dénommés Motoi Ishibashi et Daito Manabe. L’objet, un dentier en matière plastique translucide éclairé de LED, n’est pas commercialisé mais face au succès du concept ses deux créateurs ont multiplié les ateliers à travers le Japon pour expliquer la manière de fabriquer des LED Smiles soi-même.    

Image 29 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Aux pieds les Kleenex !

Vous êtes souvent enrhumé ? Vous êtes feignant ? Vous avez gardé votre âme d’enfant ? Les trois à la fois ? N’hésitez pas alors à casser votre tirelire pour ce chariot télécommandé qui vous amènera votre boîte de Kleenex en un temps record, où que vous soyez. 85 euros environ.  

Image 30 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Gilet pare-balles pour les yeux

On ne peut pas à proprement parler de gadget en ce qui concerne ces lunettes, dont les verres peuvent résister à l’impact d’un projectile de 6,55 mm à 171 km/h,  puisqu’elles ont été très officiellement adoptées par les Forces japonaises d’autodéfense (le nom de l’armée japonaise depuis 1954). Elles sont néanmoins en vente sur certaines boutiques spécialisées dans les gadgets et on se demande qui peut bien en avoir (vraiment) besoin…  A noter : elles protègent également des UV. 310 euros environ

Image 31 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Envoyez (vraiment) des baisers

Amoureux de tous pays, sachez que le téléphone, les textos et la messagerie instantanée c’est totalement ringard. Afin d’aider les couples séparés physiquement à partager quand même, à défaut d’intimité, quelques moments privilégiés, le singapourien Hooman Samani, au sein de son entreprise Lovotics (pour Love et Robotics), a inventé la première machine à eBisous (voir vidéo). Baptisée Kissenger, cette machine est équipée de capteurs qui enregistrent la pression exercée par les lèvres des utilisateurs afin transmettre le baiser virtuel via une connexion internet. L’idée est intéressante mais on attendra tout de même d’éventuelles prochaines versions qui permettrons peut être d’avoir à embrasser autre chose qu’un cochon …         

Image 32 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Un nouvel instrument… de musique ?

Ce n’est pas tous les jours que quelqu’un invente un nouvel instrument de musique alors lorsque cela arrive, forcément, on est intéressé. Mais on peut aussi être déçu… Par les capacités musicales et la qualité acoustique de l’Otamatone, par exemple,cet objet couineur non identifié nous venant du Japon. D’un point de vue esthétique, c’est un peu au  carrefour du mini saxophone, du spermatozoïde rieur et de la note de musique qui aurait avalé un smiley. Bref, le suspens a assez duré et le mieux est peut-être de vous faire une idée plus précise avec cette vidéo de démonstration (à vos risques et périls).

Image 33 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Jamais sans mon oreiller

Faire la sieste au bureau c’est mal, mais faire la sieste au bureau et s’en sortir avec un torticolis cela peut faire très très mal. Pourquoi alors ne pas investir dans cet oreiller d’appoint que l’on pourra discrètement ranger dans la bibliothèque une fois le forfait accompli.  52 euros environ.

Image 34 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Adoptez un papillon

Vous voulez adopter un animal de compagnie ? Le problème est que vous n’aimez ni les chiens, ni les chats, ni les rats… car vous trouvez cela beaucoup trop commun.  Bref, si vous souhaitez absolument vous démarquer auprès de vos amis vous pourrez toujours faire illusion avec ce « Chouchou Electric Butterfly » ultra réaliste qui n’est en fait qu’un petit robot qui bat des ailes et semble réagir lorsqu’on tapote sur le bocal. Régime alimentaire de base : 3 piles AAA. Vendu en ligne au prix de 42 euros environ.

Image 35 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Une petite mousse ?

Beer Hour : Ou comment s’encombrer d’un gadget visiblement pas très pratique à utiliser et relativement peu esthétique pour un résultat… quasi insignifiant. Cet accessoire qui s’adapte aux canettes de bière pour produire de la mousse comme si c’était une véritable bière pression vaut en fait surtout pour son film promotionnel (voir vidéo) tout à la fois glamour, comme une véritable pub de bière, et plein d’autodérision par ce qu’il le vaut bien. 35 euros environ sans les frais de port (quand même …).

Image 36 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Dors bien petit Jedi…

On peut être fan de Stars Wars et rêver de devenir un jour un grand Jedi sans peur et sans reproche mais avoir quand même un peu peur de dormir dans l’obscurité totale certains soirs. Home Star D2-R2 imaginé par Sega Toys embarque pour cela un planétarium qui projette au plafond environ 10 000 étoiles (a priori la voie lactée) parmi lesquelles, bien sûr, on remarquera la plus inquiétante d’entre elles : L’Etoile de la mort.      

Image 37 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Tatouage pour pertes de mémoire

Elaborer la liste des courses est pour certains un acte stratégique avant d’enfourcher son caddy et de partir à l’aventure dans les allées d’un supermarché ! Le To-Do Tattoo fait figure de gadget ultime pour ceux que l’idée de perdre leur liste fait paniquer. Il peut également s’avérer utile si vous craignez que vos problèmes de mémoire ne vous fasse oublier que vous devez escalader l’Everest !

Image 38 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

La cuisine en chantant

Quoi de plus naturel (pour certains) que de vouloir utiliser les inévitables temps morts en cuisine pour reprendre à tue-tête ses tubes préférés et pourvoir enfin crier au monde entier  « Dans ma cuisine c’est Top Chef et la Star’Ac tous les jours ! ». Le gadget qu’il vous faut pour y parvenir est cette pince pour cuisiner et servir (en aluminium et silicone, résistante à  260 °) que vous pouvez utiliser comme micro factice. En espérant que vos invités n’y voient pas là « Cauchemar en cuisine » elle est vendue en ligne pour l’équivalent de 20 euros environ.         

Image 39 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Chaussures à air conditionné

Certaines parties de l’Asie souffrent de climats tropicaux très éprouvants, voire extrêmes, pour les organismes. Parallèlement, certains publicitaires asiatiques n’hésitent pas non plus à faire dans l’extrême et la démesure lorsqu’il s’agit de vanter les mérites d’un produit, à l’image de la société Hydro-Tech qui propose un système de semelles ventilées que l’on croirait truffées d’une véritable soufflerie…

Image 40 : Les gadgets venus d’Asie les plus improbables

Hygiène et élégance

Que diriez-vous d’un gadget qui vienne bousculer la monotonie et la froideur de votre salle de bain ? Disponible en ligne pour l’équivalent de 7 euros environ, ce faux nez surdimensionné est un vrai distributeur de gel douche.