Accueil » Actualité » Mark Zuckerberg a perdu près de la moitié de sa fortune à cause de Meta

Mark Zuckerberg a perdu près de la moitié de sa fortune à cause de Meta

CNBC rapporte aujourd’hui que Mark Zuckerberg, l’un des hommes les plus riches du monde, a perdu la moitié de sa valeur nette depuis le 1er janvier : une baisse de 70 milliards de dollars depuis décembre 2021.

Not stonks pour Meta Chris DELMAS/AFP
© Chris DELMAS/AFP

Avec la hausse des coûts, la stagnation des salaires et l’incertitude mondiale qui retarde la reprise, de nombreuses entreprises traversent actuellement une période difficile sur le plan financier.

Dans le monde de l’élite financière, où des milliards sont gagnés et perdus au jour le jour, certaines personnes ressentent également la piqûre. Mark Zuckerberg, un habitué du top 10 des hommes les plus riches du monde, a perdu la moitié de sa valeur nette depuis le 1er janvier : une baisse de 70 milliards de dollars depuis décembre 2021.

Une année particulièrement difficile pour Facebook (Meta)

La majeure partie de la valeur nette de Zuckerberg est liée à des actions, sa principale participation étant la société Meta — qui possède elle-même Facebook —, et plusieurs autres entreprises de premier plan. Le cours de l’action de Meta a subi un coup dur après avoir culminé à la fin de l’année dernière et logiquement, tout ce qui arrive à Meta se reflète clairement dans le solde bancaire de son propriétaire.

Facebook avait changé son nom en Meta à la suite de sa conférence annuelle, l’année dernière. L’incertitude entourant le contenu de cette conférence, associée à des baisses sur l’ensemble du marché de la technologie, a conduit le cours de l’action de la société à plonger. Facebook avait perdu des millions d’utilisateurs pour la toute première fois de sa tumultueuse carrière en février. Une nouvelle qui n’aura pas manqué de faire décrocher l’action de son vaisseau mère, Meta, de plus de 26,4 %. Et d’effacer près de 210 milliards d’euros de la valeur marchande de la société, en seulement quelques heures.

Tout le monde n’est pas convaincu par le métaverse, le « nouveau » concept du fondateur de Facebook. En juin, le casque phare de Meta avait connu une augmentation de prix de 100 euros. La société avait ensuite dévoilé sa plate-forme sociale Horizon Worlds, rapidement déclarée comme l’un des endroits les plus toxiques d’Internet.

La vision de Zuckerberg voit les gens entrer dans le métaverse pour travailler, jouer et sortir ; ce qui implique que les utilisateurs doivent payer pour des versions numériques d’objets du quotidien, comme des chaises ou des téléviseurs. Si le métaverse finit par se rapprocher de ce que Zuckerberg a proposé, et que sa société gagne ne serait-ce qu’une infime partie de la somme d’argent qui y sera dépensée, alors le pari de Meta pourrait être massivement payant. La prochaine conférence Connect 2022 de Meta (y compris le battage médiatique qui accompagnera son dernier casque VR/AR) pourrait changer la donne, mais aujourd’hui, la vision de Zuckerberg peine à séduire.

Source : CNBC