Accueil » Actualité » Motorola RAZR : son écran se décolle après une semaine d’utilisation

Motorola RAZR : son écran se décolle après une semaine d’utilisation

Le Motorola RAZR serait-il si fragile que son écran s’abime déjà ? Prévu pour être durable, il se pourrait bien que le smartphone à clapet n’acquière vite cette mauvaise réputation qui nuirait alors grandement à son succès commercial.

Image 1 : Motorola RAZR : son écran se décolle après une semaine d'utilisation

Ce n’est pour l’instant qu’un cas isolé, mais s’il venait à se généraliser, ce serait probablement une mort prématurée pour le smartphone à clapet de Motorola.

Une bulle sous la pliure du Motorola RAZR en seulement une semaine

Si la mésaventure était arrivée à une personne lambda, elle serait peut-être passée inaperçue. Malheureusement pour Motorola, c’est Raymond Wong, journaliste pour le site Input, qui a vu l’écran de son RAZR se décoller au niveau de la pliure. Une fois déplié, l’écran donne l’impression qu’une bulle s’est formée sous la couche plastique. En plus d’être particulièrement inesthétique, cela affecte le fonctionnement de cette zone de l’écran tactile qui, s’il reste fonctionnel, n’est plus aussi réactif.

Pourtant, son propriétaire est formel : il n’a pas laissé tomber son smartphone. Il ne l’a pas non plus mouillé ni même mis en présence d’humidité. Rien ne semble donc expliquer ce souci, surtout qu’il n’a ce RAZR que depuis une semaine. La seule hypothèse qu’il est capable d’offrir viendrait des changements de températures entre l’extérieur très froid et l’intérieur bien chauffé de son appartement. Motorola ne mentionne rien à ce sujet dans sa vidéo pour expliquer le soin à apporter à l’appareil.

Cette mésaventure est désagréable, particulièrement sur un téléphone tout neuf et qui coûte tout de même 1700 euros. Des tests avaient été faits, et l’écran avait cédé au bout de 27 000 ouvertures. La bonne nouvelle est que Motorola remplace gratuitement les écrans dans le cadre de la garantie, même pour les dommages accidentels. De son côté, pour le Galaxy Z Flip, Samsung offre le premier remplacement à 119 dollars et les suivants à 499 dollars. Un problème, surtout compte tenu de la relative fragilité de son écran en « verre ».

Source : The Verge