Accueil » Actualité » Terminator 2 : sous ecstasy, James Cameron a écrit le scénario en écoutant Sting

Terminator 2 : sous ecstasy, James Cameron a écrit le scénario en écoutant Sting

Pour travailler sur Terminator 2, James Cameron semble avoir eu recours aux substances illicites.

Terminator 2 fête aujourd’hui ses 30 printemps. Considéré par beaucoup comme l’un des plus grands films d’action de tous les temps, le blockbuster semble encore avoir de nombreux secrets à dévoiler au public. Fait rare pour ce genre de franchise, cet opus a raflé pas moins de quatre oscars après sa sortie. Et ce projet a sûrement largement contribué à la réussite de son réalisateur, James Cameron. Désormais habitué aux budgets pharaoniques, ce dernier se souvient à l’époque avoir travaillé avec des moyens relativement réduits. Cela n’a pourtant pas empêché le film d’engranger plus de 78 millions de dollars au box-office.

Quand l'ecstasy s'invite sur Terminator 2
Quand l’ecstasy s’invite sur Terminator 2 – Crédit : StudioCanal

Si on en croit Cameron, le succès de cet opus est également dû à deux choses : la drogue et une chanson de Sting. En effet, le réalisateur aurait eu recours aux substances illicites pour venir à bout de son travail.

Quand la drogue s’invite dans l’écriture de Terminator 2

Cameron assume totalement. Il faut dire qu’il y a désormais prescription. « Je me souviens m’être assis là une fois. Je prenais des notes pour Terminator et à ce moment-là, une chanson de Sting a particulièrement résonné en moi. Les paroles disaient : j’espère que les Russes aussi aiment leurs enfants. Et j’ai eu le déclic. Pour moi, une guerre nucléaire est tellement contraire à la vie elle-même. C’est de là que vient John Connor » raconte ainsi le réalisateur.

Inutile de blâmer Cameron : il n’est sûrement pas le premier créateur à prendre de la drogue pour stimuler son imaginaire. La seule chose que l’on se demande désormais, c’est si le réalisateur a eu le même comportement sur ses projets suivants. Peut-être ce génie du cinéma n a t-il eu recours à l’ecstasy que sur ce projet, conscient de la difficulté d’en faire une film d’action mémorable. En tout cas, la franchise paiera cher le départ de Cameron. Les opus suivants oscilleront entre le convenable et le risible.

La suite tout le monde la connaît : James Cameron est devenu une valeur sûre d’Hollywood avec les triomphes d’Avatar et Titanic. Alors drogue ou non, on ne peut que reconnaître son génie créatif, son sens indéniable de l’image et l’imagination sans bornes qui le caractérise. Le réalisateur travaille désormais sur les trois prochains opus de la saga Avatar. Le scénario donne déjà l’eau à la bouche. « Jake Sully et Ney’tiri ont formé une famille et font tout pour rester aussi soudés que possible. Ils sont cependant contraints de quitter leur foyer et d’explorer les différentes régions encore mystérieuses de Pandora. Lorsqu’une ancienne menace refait surface, Jake va devoir mener une guerre difficile contre les humains » peut-on ainsi lire sur les supports officiels. Première sortie prévue en 2022 !

Source : The Ringer