Accueil » Actualité » Tesla dépose un brevet pour remplacer les essuie-glaces par des lasers

Tesla dépose un brevet pour remplacer les essuie-glaces par des lasers

Encore une idée originale à mettre au crédit d’Elon Musk et de ses équipes. Cette fois-ci, le constructeur a déposé un brevet pour des lasers qui pulvérisent les saletés accumulées.

Tesla tient décidément à garder les 10 ans d’avance sur la concurrence estimée par un expert automobile. Une nouvelle idée folle vient de paraître au bureau des brevets. Après avoir équipé sa Model Y d’un filtre d’habitacle si efficace qu’il pourrait résister à une attaque bactériologique, la marque récidive en lançant l’idée d’utiliser des lasers pour nettoyer le pare-brise.

Peut-être la fin des balais d'essuie-glace
Peut-être la fin des balais d’essuie-glace sur les Tesla – Crédit : pixabay

Même si le design et les matériaux évoluent, le moyen de nettoyer nos pare-brise encrassés n’a pas beaucoup évolué. On retrouve les éternels balais frottant sur la vitre et à notre grand désespoir, laissant de grandes traces à cause de la fiente d’oiseau tombée à la sortie de la station de lavage. De même, ces balais ne se montrent pas d’une efficacité redoutable sur les petits moustiques écrasés qui constellent le champ de vision à la moindre balade champêtre.

Tesla arrête de frotter et pulvérise à coup de laser

Pour remplacer le système de balais d’essuie-glace, Tesla a donc déposé un brevet pour les remplacer par des lasers pulsés.

Extrait du brevet
Extrait du brevet sur United States Patent

Un ensemble de capteurs est capable de déterminer avec précision la taille et l’emplacement d’une tâche sur le pare-brise et transmet l’information à l’ordinateur central. Celui-ci procède alors au réglage du laser tant sur l’orientation que sur l’intensité, afin de ne pas émettre plus que nécessaire et de ce fait ne pas laisser le laser passer au travers la vitre.

Les lasers seraient situés sur le capot, à l’endroit où l’on retrouve les buses de lave-glace sur de nombreux autres modèles. Le système serait suffisamment efficace pour se passer complètement des essuie-glaces traditionnels. On peut imaginer qu’un traitement de surface du verre permet d’évacuer efficacement et durablement les projections d’eau en cas de pluie.

Un système qui paraît un peu surréaliste, mais n’est-ce pas ce à quoi nous habitue Tesla ? Alors que les voitures de la marque avancent à grands pas vers une conduite 100 % autonome uniquement basée sur les caméras, il ne serait pas surprenant de les voir réaliser une autre évolution inattendue.

À noter que l’absence d’essuie-glace sur le prototype du Cybertruck n’était peut-être pas un oubli ou une économie réalisée pour des raisons esthétiques, mais peut-être bien un teasing volontaire de la marque. La sortie du Cybertruck, malheureusement repoussée, apportera peut-être des éléments de réponses.

Source : cleantechnica