Tesla d’occasion : les prix s’effondrent à un rythme alarmant, le marché dégringole

Les prix des Tesla d’occasion s’effondrent à un rythme alarmant, fragilisant aussi bien les propriétaires que les concessionnaires. Victimes de la politique de baisses de prix de Tesla sur ses modèles neufs, les véhicules d’occasion voient leur valeur résiduelle s’éroder de manière spectaculaire.

Tesla Model X voiture électrique SUV Angela Chao
© Tesla

Les prix des Tesla d’occasion s’effondrent à un rythme alarmant, touchant aussi bien les propriétaires que les concessionnaires. En effet, la politique de baisses de prix régulières pratiquée par Tesla sur ses modèles neufs a un impact direct sur la valeur résiduelle des véhicules d’occasion. 

Des modèles achetés il y a seulement deux ou trois ans se retrouvent aujourd’hui sur le marché à des prix proches de ceux des modèles neufs, créant ainsi une situation financière difficile pour les propriétaires et les concessionnaires qui les reprennent.

La chute des prix des Tesla d’occasion est fulgurante : un Model Y d’un an perdu 21 % de sa valeur en 18 mois

Cette situation est particulièrement visible en France. Le groupe Sofipel, spécialiste de l’occasion, a cessé de proposer des Tesla d’occasion en raison de la forte volatilité des prix et de la faiblesse du marché pour les véhicules électriques d’occasion.

« C’est tout le marché qui a dévissé, ou plutôt, c’est la chute de Tesla qui a entraîné tout le marché » explique Yoann Taitz, responsable des valeurs résiduelles d’Autovista pour la France (et le Benelux) à nos confrères de L’Automobile. Et ses chiffres confirment cette tendance :

  • Une Model Y âgée d’un an a perdu 21,4 % de sa valeur résiduelle en 18 mois.
  • Une Model 3 âgée d’un an a perdu 12,6 % de sa valeur résiduelle en 12 mois.
  • Une Tesla Model 3 âgée de 3 ans affiche aujourd’hui une valeur résiduelle de 58,2 %, contre 62,5 % pour une BMW i4 équivalente.
Tesla Model Y
Le Model Y est particulièrement touchée © Tesla

Tesla, autrefois considérée comme une marque haut de gamme, se rapproche désormais des constructeurs généralistes en termes de dépréciation. Cette situation est d’autant plus regrettable que les promesses de valeur résiduelle élevée faites par Elon Musk en 2019 ne se sont pas concrétisées.

Et encore. D’autres y voient une situation plus catastrophique, comme cette étude d’iSeeCars, qui démontre que le prix moyen d’une Tesla d’occasion aurait même chuté de 28,9 % en un an, soit trois fois plus que Maserati.

Une baisse de prix bien plus violente chez Tesla que les autres marques

Également, ces baisses de prix sont bien supérieures à celles des autres marques sur le marché. Par exemple, une Renault Zoe (désormais arrêtée) âgée d’un an a perdu 10,5 % de sa valeur résiduelle en 18 mois, et une Peugeot e-208 âgée d’un an a perdu 9,8 % de sa valeur résiduelle sur la même période.

Le sentiment de « s’être fait avoir » est présent pour tout le monde. Les loueurs qui ont acheté des Tesla il y a quelques années à des prix élevés se retrouvent aujourd’hui avec des véhicules qui valent beaucoup moins cher qu’ils ne l’avaient prévu. Idem pour les distributeurs de véhicules qui constatent une baisse de la demande pour les Tesla d’occasion, ce qui les oblige à baisser leurs prix de vente.

Il reste à voir si Tesla réussira à inverser cette tendance ou si elle devra s’adapter à une nouvelle réalité économique.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !