Accueil » Actualité » Tesla n’empêche pas le conducteur de jouer en conduisant

Tesla n’empêche pas le conducteur de jouer en conduisant

Si cette fonction est normalement réservée aux passagers, rien n’empêche le conducteur de le faire. Bien évidemment, il est fortement déconseillé de céder à la tentation.

Les voitures actuelles, et à plus forte raison les Tesla, ont tendance à devenir de véritables ordinateurs roulants. Elles intègrent également des systèmes multimédias de plus en plus performants. De nombreux constructeurs verrouillent complètement l’accès aux sources de distraction tant que la voiture circule. Tesla, au contraire, semble avoir décidé de faire machine arrière.

tablette tesla
La tablette centrale est un véritable PC Gamer. Crédit : Tesla

Selon un rapport du New York Times, le système permettrait depuis une mise à jour récente l’utilisation de certains jeux comme le solitaire, Sky Force Reloaded (un jeu d’avion de chasse) ou The Battle of Polytopia : Moonrise (un jeu de stratégie) alors que la voiture est en mouvement.

Une fonction réservée aux passagers, en théorie

Lorsque l’utilisateur souhaite lancer un jeu, le système prévient que l’utilisation de ce dernier est « réservée aux passagers ». Ce message démontre que Tesla est au courant de la situation. Il s’agirait donc d’une fonctionnalité souhaitée et non d’un bug imprévu.

Malgré l’avertissement, rien n’empêche le conducteur de certifier être passager et de faire une petite partie de solitaire tout en conduisant. Tesla aurait au minimum pu coupler la validation d’un jeu à un capteur de pression sur les sièges passagers.

Même si l’on imagine mal une personne censée faire une partie de jeu vidéo dans des conditions normales de circulation, l’usage des divertissements numériques sur le tableau en situation d’embouteillage ou couplé à l’Autopilot qui nécessite encore une attention de tous les instants.

Quand bien même la partie serait jouée par un passager, le conducteur pourrait être tenté de regarder la progression et donc détourner son attention de la route. Si intégrer des possibilités de divertissement, surtout sur une voiture électrique qui nécessite un certain temps pour se recharger, est une excellente idée, on ne peut que conseiller de les réserver aux seuls moments de stationnement.

Une affaire qui risque de déplaire aux autorités

La National Highway Traffic Safety Administration a enregistré aux États-Unis pas moins de 3 142 personnes qui ont perdu la vie à cause d’un conducteur distrait. Selon des chercheurs de l’université de l’Utah, les systèmes multimédias pouvaient distraire les conducteurs pendant plus de 24 secondes, rendant ces systèmes incompatibles avec une conduite sûre.

Alors que la NHTSA a ouvert une enquête sur les accidents impliquant l’Autopilot et des véhicules de secours stationnés, une étude a montré que les conducteurs, contrairement aux recommandations du constructeur, se montrent moins attentifs dès lors que le système est en marche.

Il est donc surprenant, dans ce contexte, de voir Tesla réintroduire la possibilité de jouer en roulant. Tesla n’ayant plus de service relations publiques, la société n’a pas répondu aux demandes de commentaires. De son côté, la NHTSA ne s’est pas encore exprimée à ce sujet.

Source : autoblog