Accueil » Test » Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?


8/10

Image 1 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

P75 Creator 9SF-1097FR

MSI

ON AIME
✅ Les bonnes performances
✅ L’écran 4K
✅ Le poids réduit
✅ Le lecteur d’empreintes digitales
✅ La dalle mate
✅ La connectique complète
✅ La ventilation relativement discrète

ON N’AIME PAS
❌ Le prix élevé
❌ Le clavier un peu étriqué
❌ La qualité très moyenne des haut-parleurs


PROCESSEUR

Intel Core i7-9750H
Hexa-core avec HT
2,6 GHz (Turbo @4,5 GHz)


CARTE GRAPHIQUE


NVIDIA GeForce RTX 2070 Max-Q
(8 Go GDDR6)
Intel UHD Graphics 630


MEMOIRE


32 Go DDR4-2666)


STOCKAGE


SSD 1 To Samsung PM981 M.2 NVMe 1.2


ECRAN


17,3 pouces, 4K IPS 60 Hz


BATTERIE


82 Wh (4 cellules)


RESEAU


Wi-Fi 802.11ac (Intel AC-9560)
Bluetooth 5.0
Ethernet Gigabit (Qualcomm/Atheros AR8171/8175)


DIMENSIONS


396 x 259 x 18,9 mm
2,25 kg


Il y a quelques semaines, nous testions l’Asus Zephyrus S, une configuration légère, avec quelques caractéristiques pouvant plaire aux professionnels (écran certifié Pantone, coloris Glacier Blue), mais s’adressant principalement aux joueurs (clavier RGB, GeForce RTX 2070 pleine vitesse, écran 240 Hz compatible G-Sync).

Aujourd’hui, avec ce P75 Creator (gamme Prestige) de MSI, la situation est inversée. En effet, on se trouve plutôt devant une configuration plus sérieuse, par son design très conventionnel (moins tape à l’œil), qui offre un équipement et des performances suffisamment élevées pour répondre aux besoins de tous ceux qui utilisent des applications professionnelles graphiques (pour de l’édition vidéo, de l’animation 3D, de la photographie, etc.), mais aussi faire fonctionner des jeux dans d’excellentes conditions. Car c’est toujours agréable de se détendre en éliminant impitoyablement ses adversaires jusqu’au bout de la nuit…

Image 2 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Grand format, petite épaisseur

Le P75 Creator arbore donc un look plutôt commun, très sérieux, sans lumière qui clignote. La finition argentée de sa carrosserie s’avère toutefois séduisante. Et elle ne retient pas les traces de doigts.

Image 3 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Ce qui étonne un peu plus, c’est le poids de la configuration, qui n’est que de 2,25 Kg. Et ce malgré la présence d’écran de 17,3 pouces. Bien sur, il ne faut pas oublier l’imposant bloc d’alimentation (dénominateur commun à toutes les machines dotées de composants aussi performants). D’autre part, la machine ne mesure que 1,8 cm d’épaisseur.

Idéal pour les créatifs : une dalle 4K mate

L’ordinateur délivre un affichage des plus précis, puisqu’il s’effectue en 4K (3 840 x 2 160 pixels). Toutefois, avec autant de pixels sur cette surface relativement petite, l’utilisation des applications peut s’avérer quelque peu délicat pour certains utilisateurs, tant les textes et les icônes sont petits. L’option qui permet d’augmenter l’échelle de ces éléments (de 100 à 350 %), dans le panneau de contrôle de Windows, permet alors à chacun de trouver le mode d’affichage qui offre le meilleur confort d’utilisation.

Image 4 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Bon point, la dalle IPS, qui fonctionne à 60 Hz, est mate. L’affichage n’est donc jamais parasité par les reflets de votre environnement, même en extérieur. D’autre part, les bordures de l’écran sont assez fines en haut (9 mm) et sur les côtés (6 mm).

Toutefois, en l’absence de la technologie G-Sync, certains travellings dans les jeux sont légèrement perturbées par des effets de déchirement d’image…

Clavier et haut-parleurs, de mauvais points du P75 Creator ?

Le reste de l’équipement externe du MSI P75 Creator est complet, mais pas parfait !

Le clavier a l’avantage d’être rétro éclairé (en blanc uniquement, avec 3 niveaux d’intensité). De plus, il intègre un pavé numérique. La conséquence est évidente : les touches sont assez petites (Entrée par exemple). Toutefois, et malgré la disposition originale de certaines d’entre elles (FN en particulier), la saisie de longs textes ne pose pas trop de problème, une fois qu’on a pris ses marques et qu’on reste attentif. La frappe pourrait également être un peu plus douce, mais ce n’est pas dramatique.

Image 5 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

En revanche, pas de souci pour des applications graphiques, qui s’utilisent principalement à la souris, au pavé numérique et avec des raccourcis clavier.

Le constructeur a opté pour un grand pavé tactile. Celui-ci offre une très bonne sensation de glisse. Ses boutons (clics gauche et droit) sont intégrés dans les coins inférieurs. En outre, le PC portable est équipé d’un lecteur d’empreintes digitales, bizarrement placé, en haut à gauche du pavé tactile. Ce n’est pas dramatique en soi, mais c’est peu intuitif (sauf pour les gauchers !).

Image 6 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Gros point négatif, les haut-parleurs s’avèrent de qualité très moyenne, avec très peu de basses. Du coup, ils délivrent un son froid et les dialogues des films s’avèrent nasillards.

Même après avoir modifié les paramètres dans l’application Nahimic, le rendu audio demeure peu satisfaisant. C’est dommage, car les haut-parleurs ne manquent pas de puissance. Dès lors, il est préférable d’utiliser un casque pour regarder un film ou écouter de la musique…

Image 7 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Pour le reste, la connectique est complète, avec 3 ports USB 3.2 de type A et deux USB 3.2 de type C, dont un compatible Thunderbolt 3. Sont aussi présents une sortie vidéo HDMI, un connecteur Gigabit Ethernet, les prises casque & micro et un lecteur de cartes mémoire microSD. On trouve également une Webcam 720p, placée en haut de l’écran. Elle est désactivable par une combinaison de touche ou en passant par le Creator Center (voir plus bas).

Image 8 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Core i7-9750H et RTX 2070, est-ce suffisant pour animer le P75 Creator ?

Les composants retenus sont plutôt classiques pour ce type de configuration et assurent donc de bonnes performances. Le processeur Intel Core i7-9750H est complété par 32 Go de mémoire DDR4 1333 MHz (en double canal) et un SSD de 1 To.

Bien sur, pour les applications graphiques et se détendre un peu à l’occasion, MSI a choisi la puce Nvidia GeForce RTX 2070. Celle-ci est de type Max-Q, ce qui signifie que ses performances sont légèrement bridées afin de réduire sa consommation électrique et donc augmenter l’autonomie de la machine.

Elle reste néanmoins capable de faire fonctionner quasiment tous les jeux du moment en Full HD dans d’excellentes conditions : entre 55 et 100 images par seconde avec les détails graphiques à leur niveau maximum. Le compteur est donc quasiment tout le temps bloqué, puisque l’écran ne fonctionne qu’à 60 Hz.

D’autre part, en 4K, la puce permet de calculer entre 30 et 45 images par seconde, ce qui reste assez satisfaisant pour jouer sur un grand écran externe, chez soi.


Et comme les résultats du tableau ci-dessus l'illustrent, l'ensemble se comporte d'une façon tout à fait comparable aux autres configurations équipées en GeForce RTX 2070, avec les benchmarks PC Mark 10 et 3D Mark.

Le bon point, en revanche, réside dans le fait que la ventilation s'avère nettement moins bruyante que celle du Zephyrus S dans le feu de l'action, même lorsqu'on exploite le mode "High Performance". Les ventilateurs donnent toujours de la voix, certes, mais le volume des haut-parleurs suffit à couvrir le bruit généré.

Que valent les applications de MSI ?

MSI fournit deux applications avec son P75 Creator. La première, appelée Creator Center a plusieurs fonctions. Elle permet d'activer le Creator Mode, qui optimise automatiquement (des ajustements manuels sont possibles) les ressources du système pour obtenir les meilleures performances possibles avec les applications les plus utilisées par les créateurs, comme celles d'Adobe (Premiere, Photoshop, etc.), de Magix, de Corel, Vegas, etc. Quatorze applications sont supportées, sans possibilité d'en ajouter d'autres...

Image 9 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

Le Creator Center permet également de visualiser toutes les différents paramètres relatifs au CPU, au GPU, à la mémoire et au SSD. On peut aussi y choisir un "scénario de fonctionnement" : Super Battery, Silent, Balanced ou High Performance. A chacun d'eux est attribué un mode de fonctionnement (Sport, Comfort ou Eco), avec une vitesse des ventilateurs adaptée, tout comme la luminosité de la dalle. Très peu d'informations sont fournies et aucune possibilité de paramétrer précisément certains réglages n'est offerte (pas d'overclocking).

Image 10 : Test MSI P75 Creator : 3300 € pour jouer/créer, un PC qui vaut le coup ?

La seconde application, True Color, est un peu plus intéressante dans la mesure où elle permet de modifier le profil d'affichage de l'écran en fonction du type d'application utilisée (bureautique, jeux, vidéo, etc.). En fonction du mode sélectionné, on a alors accès à divers paramètres : température des couleurs, luminosité, contrastes, espace colorimétrique (Rec. 709 / sRGB), etc. Un mode "anti-bleu" peut être activé, pour éviter une trop grande fatigue oculaire après une utilisation prolongée de l'ordinateur.

Quid de l'autonomie du P75 ?

Le P75 Creator intègre une batterie de 82 Wh à 4 cellules, dont l'autonomie est annoncée par MSI à 9 heures. Avec le test BaseMark Web 3.0, plutôt exigeant, nous avons pu constater que la configuration reste en fonctionnement pendant 2 heures et 19 minutes. Nous avons utilisé le mode "Battery", qui sollicite le moins les composants. D'autre part, nous avons ajusté la luminosité de la dalle LCD à 70% et désactivé le rétro éclairage du clavier. Les options d'économie d'énergie de Windows étant elles aussi désactivées (on se place donc dans un scénario où la machine est constamment utilisée). En mode "Balanced", l'autonomie passe à seulement 1 heure et 42 minutes...

C'est donc un résultat tout à fait satisfaisant, compte tenu des composants embarqués. Rappelons en effet qu'avec ce test, les derniers ultrabook que nous avons testés sont restés en fonctionnement entre 3 heures et 45 minutes, pour l'Asus Zenbook UX434 et le Dell XPS 13, et 5 heures, pour le Surface Laptop 2 de Microsoft.

En lisant un fichier vidéo, en mode "Battery" avec la luminosité au maximum, la charge de la batterie passe de 100 % à 67 % en 2 heures et 30 minutes. On peut donc estimer l'autonomie à environ 7 heures 30 minutes en mode vidéo, ce qui encore une fois n'est pas mal du tout.