Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d’Asus est de loin le plus abouti

Le nouveau ROG Phone d’Asus est plus compact et arbore un design moins exubérant que son prédécesseur. De plus, il a enfin toutes les fonctionnalités qu’on est en droit d’attendre d’un smartphone haut de gamme : étanchéité totale, recharge sans fil, téléobjectif avec zoom optique. Sans oublier bien sûr le dernier processeur Qualcomm, le Snapdragon 8 Gen 3 et un écran pouvant atteindre une fréquence de rafraichissement de 165 Hz !

Sommaire
Asus ROG Phone 8 Pro
Image 4 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Amazon
    1199€
Asus ROG Phone 8 Pro Edition
Image 5 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Asus
    1,499.99€

Les passionnés de jeu sur smartphone ont deux options (sur Android !). Acheter un smartphone haut de gamme “classique” afin de bénéficier du meilleur équipement possible, en particulier en termes de puissance CPU et GPU, ou se tourner vers un smartphone spécialement développé pour répondre aux besoins spécifiques – matériels et logiciels – des joueurs invétérés, comme l’Asus ROG Phone.

Il y a encore peu de temps, Lenovo et Xiaomi proposaient de tels smartphones, dits gamer. Mais, ces constructeurs semblent avoir fait une croix sur ces modèles très particuliers. Mi décembre dernier, nous avons testé l’un des rares concurrents du ROG Phone d’Asus, le RedMagic 9 Pro, qui vient d’être lancé, à 649 € ou 799 € selon sa configuration.

Toutefois, malgré son processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3, qui sera vraisemblablement le modèle le plus puisant de l’année 2024, ce dernier boxe dans une catégorie inférieure à celle du ROG Phone 8 Pro Edition, en raison d’un prix presque deux fois plus bas et d’un équipement moins sophistiqué sur plusieurs points, que nous allons passer en revue lors de ce test.

On note que si, l’année dernière, Asus proposait un ROG Phone 7 et un ROG Phone 7 Ultimate, il est aujourd’hui question de ROG Phone 8, ROG Phone 8 Pro et ROG Phone 8 Pro Edition. Ce dernier modèle étant le seul à être livré en standard avec le module de refroidissement AeroActive Cooler.

A lire aussi > Meilleur smartphone : quel modèle acheter en 2024 ?

Quelles sont les caractéristiques techniques du ROG Phone 8 Pro Edition ?

Plusieurs changements ont été apportés au ROG Phone 8 Pro Edition par rapport au smartphone de 2023, aussi bien en termes de design que de composants internes. Même le module AeroActive Cooler a été modifié. Le constructeur a rendu son smartphone gamer plus compact et l’a doté des technologies qui faisaient cruellement défaut au ROG Phone 7 Ultimate, malgré son prix élevé : charge sans fil, téléobjectif et certification IP68 en particulier (lire notre test de l’Asus ROG Phone 7 Ultimate).

  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3
  • Mémoire : 16 Go, 24 Go
  • Stockage : 512Go, 1 To
  • Écran : OLED, 165 Hz, LTPO, FHD+ (2400 x 1080 pixels), 1600 nits (pic à 2500 nits)
  • Objectif grand-angle : 24 mm, 50 mégapixels, stabilisation optique, quad pixel binning, f/1.9
  • Objectif ultra grand-angle : 13 mm, 13 mégapixels
  • Téléobjectif : zoom optique 3x, 32 mégapixels, stabilisation optique, quad pixel binning, f/2.4
  • Objectif frontal : 22 mm, 32 mégapixels, quad pixel binning
  • Vidéo : 8K @ 24 images par seconde, 4K @ 60 ips
  • Haut-parleurs : stéréo
  • Batterie : 5500 mAh, recharge 65 W, charge sans fil Qi 15 W
  • Connectivité : USB C, prise casque 3,5 mm, Wi-Fi 7, Bluetooth 5.3
  • Dimensions  : 16,4 x 7,7 x 0,9 cm
  • Poids : 225 grammes
  • Divers : Lecteur d’empreintes digitales sous l’écran, reconnaissance faciale
  • OS : Android 14
  • Résistance : IP 68
  • Autre : Gâchettes tactiles, AeroActive Cooler

Quel est le prix de l’Asus ROG Phone 8 Pro Edition ?

L’Asus ROG Phone 8 Pro est disponible au prix de 1199 €, avec 16 Go de mémoire et 512 Go d’espace de stockage. Un seul coloris est proposé : noir (Phantom black). Si on désire le module AeroActive Cooler, il faut se tourner vers le modèle doté de 24 Go de mémoire et de 1 To de stockage, qui est commercialisé – sur le site Asus – pour 1499 €.

On constate donc une légère hausse de prix par rapport au ROG Phone 7 Ultimate, qui était proposé à son lancement à 1429 € (il est d’ailleurs toujours disponible à ce prix chez Boulanger !). Certes, ce dernier n’embarquait que 16 Go de mémoire et 512 d’espace de stockage, comme le ROG Phone 8 Pro “de base”.

Signalons que pour tout achat d’un ROG Phone 8 Pro 16 Go/512 Go effectué jusqu’au 4 février sur Amazon, l’AeroActive Cooler est offert (d’une valeur de 79,99 €).

Un design plus compact, plus résistant, mais moins gamer

Le boîtier du ROG Phone 8 Pro a subi de nombreuses modifications en termes de design par rapport à son prédécesseur. Cela s’explique par le fait qu’Asus a voulu proposer un smartphone moins imposant (plus fin et plus léger) et totalement étanche ! Car, en effet, le nouveau smartphone gamer d’Asus est désormais certifié IP68 (contre IP54 pour le précédent ROG Phone), ce qui garantit une protection optimale à l’eau et à la poussière. Les utilisateurs les plus accros pourront jouer dans la baignoire ou au bord d’une piscine sans craindre l’immersion accidentelle.

Autre changement, plus visible : le design du ROG Phone 8 Pro est maintenant moins typé gamer ! En effet, contrairement au RedMagic 9 Pro ou au ROG Phone 7 Ultimate, le dos du smartphone n’est plus habillé des petits éléments graphiques futuristes, avec effets RGB, qui pouvaient pourtant séduire les joueurs. Il est en l’occurrence recouvert d’un revêtement granuleux noir, agréable au toucher et qui ne retient aucun trace de doigt.

Le mini écran LCD (appelé ROG Vision) qui était présent au dos du ROG Phone 7 Ultimate a été remplacé par une zone rectangulaire contenant 341 LEDs, appelée Anime Vision, qui peut afficher diverses animations pré définis (affichage de l’heure, du niveau de charge de la batterie, etc.). Original, ce dispositif d’affichage s’avère totalement invisible lorsqu’il n’est pas activé !

Le ROG Phone 8 Pro mesure 16,4 x 7,7 x 0,9 cm, pour un poids de 225 grammes. Il est donc un peu plus léger que le ROG Phone 7 Ultimate (239 grammes). Et s’il intègre toujours deux haut-parleurs, pour obtenir un son stéréo, ceux-ci ne sont (malheureusement) plus orientés vers l’utilisateur, comme c’était le cas sur le ROG Phone 7 Ultimate.

On retrouve donc une configuration audio des plus classique, avec un haut parleur orienté vers la droite, placé à côté du port USB C, et un autre placé au bord de l’écran, orienté vers l’utilisateur. L’ensemble délivre un son d’assez bonne qualité, certes déséquilibré (le haut parleur de droite est dominant), comme souvent. Le constructeur a ainsi réduit la longueur du smartphone de quelques millimètres.

Une des caractéristiques, qui différencie le ROG Phone 8 Edition d’un autre smartphone haut de gamme, comme le Samsung Galaxy S24 Ultra, que nous avons testé récemment, réside dans l’implantation de deux gâchettes virtuelles, placées sur la tranche supérieure du smartphone (lorsqu’on le tient horizontalement). Elles permettent d’effectuer certaines actions (sauter, tirer ou courir, par exemple dans Fortnite) à l’aide des deux index.

La configuration de ces gâchettes est d’une grande simplicité. Dans un jeu, il suffit de faire apparaître le menu Game Genie et d’utiliser l’option AirTriggers pour placer à l’écran les deux boutons virtuels (gauche et droite), qui seront déclenchés suite à la pression sur chaque gâchette.

Tous les joueurs le savent, le refroidissement est un facteur assez critique sur un appareil qui va être poussé dans ces retranchements pendant de longues heures, car son CPU et son GPU vont chauffer considérablement. Et les composants internes pourraient être endommagés par une température trop élevée. Pour limiter la montée en température, la solution adoptée par le RedMagic 9 Pro a consisté à implanter un mini ventilateur directement dans son châssis.

De son côté, Asus a opté pour une solution à la fois plus efficace et plus flexible. En effet, le ROG Phone 8 Pro Edition est livré avec module de refroidissement externe, appelé AeroActive Cooler, qui se fixe par l’intermédiaire d’un second connecteur USB C, implanté sur la longueur du smartphone (voir photo ci-dessous).

Le module qui accompagne cette nouvelle version du ROG Phone est différente du modèle qui était fourni l’année dernière avec le ROG Phone 7 Ultimate. Il s’agit en quelque sorte d’une version simplifiée, moins imposante. Pour gagner de la place, Asus lui a ôté le caisson de basses qui permettait d’obtenir un son 2.1 sur le précédent modèle, qui était pourtant un vrai plus pour les utilisateurs qui aiment jouer sans casque ! D’autre part, le module ne comporte plus que 2 gâchettes physiques (au lieu de 4 pour le précédent AeroActive Cooler), qui remplacent avantageusement les gâchettes virtuelles.

Pour le reste, le nouvel AeroActive Cooler comporte toujours un port USB C et une prise casque, pour que ces deux câbles ne soient pas connectés sur le côté droit du smartphone, car ils pourraient alors gêner la prise en main du smartphone en jouant. Et si le module affiche toujours des effets RGB, ils s’avèrent moins nombreux et moins sophistiqués que sur l’ancien module (voir photos ci-dessous).

Précisons enfin que la trappe AeroActive Portal du précédent module n’existe plus. Rappelons qu’elle permettait de faire rentrer l’air frais vers les composants internes et ainsi optimiser le refroidissement. Cette modification a vraisemblablement été faite pour garantir l’étanchéité du boîtier.

Asus ROG Phone 8 Pro
Image 4 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Amazon
    1199€
Asus ROG Phone 8 Pro Edition
Image 5 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Asus
    1,499.99€

Un affichage qui bat des records de luminosité

A première vue, l’écran OLED de 6,78 pouces du ROG Phone 8 Pro ne diffère pas beaucoup de celui qui équipait le ROG Phone 7 Ultimate. Certes, il bénéficie d’un revêtement plus résistant (Corning Gorilla Glass Victus 2). Mais Il affiche toujours des images en Full HD+, soit 2400 x 1080 pixels, avec un taux de rafraichissement maximum de 165 Hz.

La fréquence varie selon le mode de fonctionnement du smartphone. Ainsi, lorsque celui-ci est placé dans le mode X (le plus performant), elle est de 165 Hz. En revanche, si on se place dans le mode Ultra durable, elle bascule en 60 Hz. Et, grâce à la technologie LTPO de l’écran, la fréquence peut varier entre 1 Hz et 120 Hz, selon l’application utilisée, si on se trouve en mode Dynamique. Ce mode permet d’obtenir le meilleur compromis entre la fluidité de l’affichage et l’autonomie.

En revanche, on constate que la luminosité de l’écran a nettement été améliorée. Ainsi, Asus annonce 1600 nit, avec un pic pouvant atteindre 2500 nits (contre 1000 / 1500 nits pour le ROG Phone 7 Ultimate).

Dans les paramètres de l’écran, la section Splendid permet d’activer différents profils d’affichage. Nous avons tout d’abord réalisé nos tests dans le mode Optimal, qui est utilisé par défaut, à l’aide de notre sonde X-Rite i1DisplayPro Plus.

Et la luminosité maximale a été mesurée à 1017 nits ! C’est un nouveau record, car il faut rappeler que nous avions relevé une luminosité maximale de “seulement” 604 sur l’écran du ROG Phone 7 Ultimate. L’écran du ROG Phone 8 Pro Edition s’avère donc plus lumineux que celui du Samsung Galaxy S24 Ultra, même lorsque le mode Luminosité supplémentaire est activé sur celui-ci.

En revanche, la température moyenne des couleurs est de 7399 K, ce qui peut s’avérer un peu trop froid pour certains utilisateurs (la colorimétrie tire globalement vers le bleu). La fidélité des couleurs s’avère correcte, sans plus, puisque le Delta E moyen mesuré est à peine supérieur à 3 (3,3 en l’occurrence).

Si on active le profil d’affichage Naturel, on obtient quasiment les mêmes résultats. En revanche, si on bascule en mode Standard, on obtient les résultats les plus équilibrés :

  • Une luminosité maximale qui reste très élevée : 985 nits.
  • Une colorimétrie parfaitement neutre : 6502 K !
  • Une excellente fidélité des couleurs, symbolisée par un Delta E moyen mesuré à 1,6.

Snapdragon 8 Gen 3 : l’incontournable puce haut de gamme de 2024

Il va falloir s’y habituer, le processeur Qualcomm Snapdragon 8 Gen 3 va remplacer le Snapdragon 8 Gen 2 au sein de quasiment tous les smartphones haut de gamme de 2024 et devrait s’imposer comme le nouveau standard en matière de hautes performances. C’est donc sans surprise qu’on le retrouve dans l’Asus ROG Phone 8 Pro. La puce assure d’excellentes performances, en particulier en termes d’affichage 3D, avec ses huit cœurs cadencés à 3,3 / 3,2 / 3,0 / 2,3 GHz et son processeur graphique Adreno.

Inutile d’insister sur le fait que le smartphone offre une réactivité inégalée lorsqu’il s’agit de jouer, de jongler entre plusieurs applications, de retoucher des photos, etc. Les résultats obtenus avec les différentes applications de benchmarking parlent d’eux même ! Ils sont quasiment identiques à ceux que nous avons déjà observés sur le RedMagic 9 Pro ou le Samsung Galaxy S24 Ultra, équipés eux aussi – rappelons le – de la dernière puce Qualcomm.

Bien sur, ainsi équipé, le ROG Phone 8 Pro assure une fluidité d’affichage optimale avec tous les jeux. Par exemple, avec Fortnite, on peut bénéficier d’animations comportant environ 30 images par seconde, en moyenne, en qualité Epique, 60 images par seconde en qualité Elevée et jusqu’à 90 images par seconde en qualité Moyenne. La satisfaction est la même en jouant à d’autres jeux, comme Genshin Impact (60 images par seconde en qualité optimale-).

En matière de processeurs, l’américain Qualcomm a deux concurrents :

  • Le taiwanais Mediatek, avec sa puce Dimensity 9200+, rencontrée en 2023 par exemple dans le Xiaomi 13T Pro que nous avons testé en octobre dernier), et son prochain processeur haut de gamme, le Dimensity 9300, annoncée en fin d’année 2023, que l’on devrait tester cette année et dont on ignore encore le niveau de performances…
  • Le coréen Samsung, avec sa toute dernière puce Exynos 2400. Celle-ci offre de bonnes performances, comme nous avons avons pu le vérifier lors de notre test du Galaxy S24 de Samsung, même si elles ne s’avèrent pas assez élevées pour inquiéter le Snapdragon 8 Gen 3.

Et comme on sait que de hautes performances entraînent une inexorable montée en température des composants interne, surtout si on joue pendant de longues périodes, l’intérêt du module AeroActive Cooler est évidente ! Et son efficacité ?

Pour le savoir, nous avons lancé le stress test Wild Life Extreme de l’application 3D Mark, puis relevé la température indiquée dans l’application Armoury Crate d’Asus. Sans l’AeroActive Cooler, celle-ci a grimpé jusqu’à 51 degrés… et ça réchauffe bien les doigts en hiver ! Dans les mêmes conditions, la température du processeur Exynos 2400 du Galaxy S24, pourtant moins véloce, a atteint 47 degrés.

Avec l’AeroActive Cooler fonctionnant dans son mode Intelligent, la température n’est montée qu’à 43 degrés. Puis, nous avons refait le test avec le mode Glacial de l’AeroActive Cooler (le câble USB doit pour cela être branché au port USB du module). Le ventilateur s’est alors affolé (en faisant un peu de bruit), et la température est restée à 41 degrés !

Asus ROG Phone 8 Pro
Image 4 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Amazon
    1199€
Asus ROG Phone 8 Pro Edition
Image 5 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
  • Asus
    1,499.99€

Des aptitudes photo renforcées par un téléobjectif

Un des points négatifs du ROG Phone 7 Ultimate résidait dans l’absence de téléobjectif, alors que tous les smartphones vendus à plus de 1000 € en sont équipés. Avec le ROG Phone 8 Pro, Asus change la donne en remplaçant le troisième objectif, pour des photos en mode macro en l’occurrence (assez inutile !), par un téléobjectif, offrant un zoom 3x, avec une stabilisation optique, dans une définition de 32 mégapixels (les photos sont capturées par défaut en 8 mégapixels avec la technologie Quad Bayer pixel binning, qui permet d’obtenir de meilleurs résultats lorsque la luminosité est très limitée). Ainsi équipé, le smartphone est en mesure – selon le constructeur – de générer de belles photos avec un facteur de grossissement de 10x à 30x (zoom numérique).

L’objectif principal, grand angle (équivalent à un 24 mm), est pour sa part associé au capteur IMX890 de Sony, qui a une définition de 50 mégapixels. Il est donc quasiment identique au capteur Sony IMX766 du ROG Phone 7 Ultimate. Le capteur, qui est en mesure de réaliser un zoom 2x sans perte de qualité, capture des photos en 12,5 mégapixels par défaut (quad pixel binning). Il dispose lui aussi d’un système de stabilisation optique sur 6 axes de type Gimbald.

Ces deux objectifs sont complétés par un troisième, qui prend des clichés en ultra grand angle (équivalent à un 13 mm) avec un capteur de 13 mégapixels (comme le précédent ROG Phone).

Pour les selfies, l’objectif frontal – équivalent à un 22 mm – est associé à un capteur de 32 mégapixels, qui exploite – encore une fois – la technologie Quad Bayer pixel binning (ses photos ont donc une définition de 8 mégapixel).

De jour, le ROG Phone 8 Pro capture des photos globalement de bonne qualité. Tout d’abord, celles issues de l’objectif ultra grand angle s’avèrent satisfaisantes. Toutefois, après avoir comparé les clichés que nous avons réalisés lors de notre test à ceux issus du Samsung Galaxy S24 Ultra, on constate que les images du ROG Phone 8 Pro s’avèrent un peu moins précises, moins contrastées et avec des couleurs un peu moins vives. Elle demeurent toutefois assez convaincantes !

Même constat avec les photos prises avec l’objectif grand angle. Celles-ci s’avèrent bien détaillées et procurent satisfaction, surtout si on les regarde à l’écran d’un smartphone. Encore une fois, si on les scrute de près (format 100% sur un grand moniteur), et qu’on est très exigeant, on remarque que la précision est inférieure à celle des clichés capturés avec l’objectif et le capteur de 200 mégapixels du Galaxy S24 Ultra.

Le zoom optique 3x apporté par le téléobjectif permet de se rapprocher de son sujet tout en conservant une très belle qualité d’image. Toutefois, il n’est pas vraiment conseiller d’abuser du zoom numérique pour se rapprocher encore plus. En effet, à partir du zoom 5x, la qualité se dégrade progressivement et le ROG Phone 8 Pro n’est alors plus en mesure de soutenir la comparaison avec le Samsung Galaxy S24 Ultra.

Car si ce dernier peut générer des clichés d’assez bonne qualité avec un zoom 10x, voire même 30x, ceux issus du ROG Phone 8 Pro peuvent encore faire illusion jusqu’au zoom 10x, si on les regarde à l’écran d’un smartphone. Mais si on les observe à taille réelle, sur un grand écran, on constate – encore une fois – que la qualité n’est plus assurée. La baisse de qualité s’avère encore plus visible avec un facteur de grossissement de 30x.

De nuit, les résultats sont de qualité variable. Ainsi, comme très souvent, les performances de l’ultra grand angle sont loin d’être exceptionnelles. Les clichés s’avèrent flous sur les bords et leur colorimétrie est beaucoup trop chaude !

En revanche, l’objectif principal, grand angle, s’en sort beaucoup mieux, avec des clichés précis à souhait et une colorimétrie plus fidèle à la réalité. De son côté, le téléobjectif délivre – la plupart du temps – des clichés satisfaisants. Certaines images se sont toutefois avérées légèrement floues…

L’objectif frontal, quant à lui, s’avère de qualité inégale lorsqu’il s’agit de faire des selfies, avec ou sans le mode portrait. Lorsque la luminosité ambiante est suffisante, en extérieur par exemple, les images obtenues sont précises, malgré une définition relativement faible, de seulement 8 mégapixels. En revanche, en intérieur, nos différents clichés nous ont moins convaincus, même dans des pièces assez bien éclairées !

Enfin, les vidéos peuvent être réalisées en 8K avec 24 images par seconde, ou en 4K en 60 images par seconde.

Excellentes autonomies bureautiques et ludiques

Pour gagner un peu de place, Asus s’est vu obligé de réduire légèrement la capacité de la batterie de son ROG Phone 8 Pro, puisque celle-ci passe de 6000 mAh (ROG Phone 7 Ultimate) à 5500 mAh. En comparaison, le RedMagic 9 Pro et le Samsung Galaxy S24 Ultra sont respectivement dotés de batteries de 6500 et 5000 mAh.

Si le constructeur annonce une autonomie d’au moins 23 heures de streaming vidéo, nous avons constaté, dans les faits, une baisse de seulement 24 % du niveau de la batterie après avoir lu en boucle un film pendant 6 heures en Wi-Fi sur Netflix (avec une luminosité d’affichage de 200 nits, et en mode Ultra durable, qui fixe la fréquence d’affichage à 60 Hz). Cela permet d’envisager une autonomie totale en streaming vidéo de l’ordre de 25 heures. Cet excellent résultat est identique à celui que nous avons obtenu avec le RedMagic 9 Pro et un peu moins bon que celui du Galaxy S24 Ultra (28 heures et 34 minutes).

Avec des applications bureautiques (test d’autonomie Modern Office de PC Mark), le ROG Phone 8 Pro a fonctionné pendant 18 heures et 4 minutes, toujours dans le mode Ultra durable (fréquence d’affichage de 60 Hz et performances minimales, mais suffisantes pour de nombreuses tâches du quotidien).

C’est un peu moins que les 20 heures et 10 minutes d’autonomie que nous avions mesuré avec le ROG Phone 7 Ultimate. Mais ce dernier était doté d’une batterie de 6000 mAh ! C’est aussi deux heures et 47 minutes de plus que l’autonomie du Samsung Galaxy S24 Ultra en mode Adaptatif, ce qui est un peu normal car ce dernier embarque une plus petite batterie. En revanche, c’est beaucoup mieux que l’autonomie du RedMagic 9 Pro en 60 Hz (12 heures et 27 minutes seulement !).

Et si on bascule en mode Dynamique, l’autonomie est du même ordre (plus de 18 heures). En revanche, si on passe en mode X (hautes performances et fréquence d’affichage élevée), l’autonomie chute alors à 10 heures et 7 minutes, ce qui n’est finalement pas si mal ! En effet, l’autonomie du RedMagic 9, avec une fréquence d’affichage de 120 Hz, a fonctionné pendant 9 heures et 48 minutes.

En pratique, si on joue une demie heure à Fornite avec un taux de rafraichissement Automatique (en mode X), avec une qualité Elevée, la batterie perd 8 % de charge. Au bout d’une heure de fusillades intensives, il reste encore 84 % de charge. On peut envisager 12 heures et 30 minutes de jeu en continu.

Bon point, Asus fournit un chargeur USB C de 65 W. Il permet, en théorie, de recharger totalement le ROG Phone 8 Pro en 39 minutes. En pratique, après une demie heure de charge, la batterie a été rechargée à hauteur de 74 %. Puis à hauteur de 88 % au bout de 40 minutes. Et 94 % après 50 minutes Et il n’a fallu attendre que 5 minutes de plus pour qu’elle soit totalement rechargée.

Dernier bon point, le smartphone est désormais compatible avec la charge sans fil QI, en 15 W. Le constructeur se met ainsi au niveau de tous les autres smartphones haut de gamme du marché (vendus à plus de 1000 €) qui supportent quasiment tous ce mode de recharge depuis plusieurs années…

Notre verdict

Image 154 : Test ROG Phone 8 Pro : totalement refondu, le nouveau smartphone pour joueurs d'Asus est de loin le plus abouti
9/10

Asus ROG PHONE 8 Pro

  • ASUS ROG Phone 8 Pro, Noir Fantome,…
    1199€
  • 1199€
    Voir l’offre
On aime
  • Hautes performances
  • Gâchettes tactiles
  • Module de refroidissement externe
  • Etanchéité totale
  • Excellente autonomie
  • Qualité des photos de jour
  • Téléobjectif 3x efficace
  • Charge sans fil Qi 15 W
  • Fréquence d'affichage de 165 Hz
  • Plus compact que le précédent modèle
  • Très haute luminosité d'affichage
  • Panneau arrière AniMe Vision
  • Prise casque
On n’aime pas
  • Disparition des haut-parleurs frontaux
  • Plus de caisson de basses sur le module
  • Capacité de la batterie revue à la baisse
  • Performances de l'ultra grand angle de nuit
Verdict :

Avec le ROG Phone 8 Pro, Asus a procédé à une refonte totale de son smartphone gamer, aussi bien en termes de design que d’équipement. Certes, le format plus compact et l’étanchéité totale du boîtier se sont fait au prix de quelques légers sacrifices. Mais l’arrivée de la charge sans fil et du téléobjectif les font rapidement oublier. Sans oublier une grosse batterie qui apporte une grande autonomie, quel que soit le type d’application utilisée. Et, bien sûr, le module AeroActive Cooler procure toujours un refroidissement efficace. On pourra juste regretter que l’audio ait quelque peu été sacrifié pour réduire les dimensions du smartphone et du module externe.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !