Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances

Le Galaxy S24 est le plus petit des nouveaux fleurons de Samsung et aussi le moins cher. Moins puissant que son grand frère l’Ultra, il offre toutefois d’excellentes performances, séduisantes pour les amateurs de smartphones compacts.

Sommaire
Samsung Galaxy S24 256 Go
Image 2 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
  • Samsung Galaxy S24 256 Go
    742.98€
  • Cdiscount
    742.98€
  • Rakuten
    755€
  • Fnac
    767€
  • Amazon
    827.07€
  • SFR
    859€
  • RueDuCommerce
    929€
  • E.Leclerc
    959€
  • Samsung
    959€
  • RED by SFR
    959€
  • Darty
    959€
  • Boulanger
    959€
  • Carrefour
    959.99€
Plus d'offres

Les nouveaux fleurons de Samsung, baptisés sans surprise Galaxy S24, S24+ et S24 Ultra ont été annoncés ce 17 janvier pour une commercialisation dans les tout prochains jours. Après le test du navire amiral, le Galaxy S24 Ultra, un smartphone qui a littéralement conquis la rédaction avec son équipement riche et ses performances irréprochables, c’est au tour du Galaxy S24 d’être soumis à l’épreuve de nos tests.

Aux antipodes du géant qu’est l’Ultra, le Galaxy S24, comme le Galaxy S23 avant lui, est sans doute le smartphone le plus compact du marché avec la finesse de son boîtier et son petit écran de 6,2 pouces. Une diagonale qui se fait rare de nos jours. Qu’on ne s’y trompe pas cependant, si c’est le point d’entrée de la gamme Galaxy S24 au niveau de son prix, ce smartphone est bien un modèle haut de gamme. Et il est censé ne pas démériter face à la concurrence, que ce soit en matière d’affichage, de puissance, d’autonomie ou encore de photo. Surtout, il embarque les mêmes fonctionnalités liées à l’IA que son illustre grand frère.

Se montre-t-il aussi étincelant que le Galaxy S24 ultra ? Nous avons testé le Galaxy S24 dans les principaux domaines et voici ce que nous en avons pensé.

À lire aussi : meilleure protection d’écran pour le Galaxy S24.

Galaxy S24 : quels sont sa date de disponibilité et son prix ?

Dévoilée le 17 janvier (c’est de plus en plus tôt dans l’année), la gamme phare de Samsung est d’ores et déjà en précommande chez Samsung et chez la plupart des revendeurs spécialisés habituels. Comme l’an passé, cette période, qui doit prendre fin le 30 janvier, est assortie d’une offre promotionnelle qu’il vaut mieux ne pas laisser filer. Surtout si votre décision d’acheter l’un des nouveaux Galaxy S24 est déjà prise ! Cette offre vous permet d’obtenir le doublement de l’espace de stockage sans surcoût sur le modèle qui vous tente. Pour tout appareil acheté avant cette date, Samsung offre même une Galaxy Watch 6 40 mm Bluetooth Graphite. il suffit pour cela de compléter le formulaire de demande présent sur le site du constructeur (valable hors Samsung e-shop et Boulanger).

Si le Galaxy S24 Ultra, à l’instar de l’iPhone 15 Pro Max est l’un des smartphones les plus coûteux au monde, avec un prix de démarrage fixé (hors promotion) à 1469 euros soit seulement 10 euros de moins que le mobile d’Apple, le Galaxy S24 est pour sa part, bien plus accessible, sous la barre des 1000 euros :

  • Samsung Galaxy S24 8 Go /128 Go : 899 euros
  • Samsung Galaxy S24 8 Go /256 Go : 899 euros au lieu de 959 euros (pendant les précommandes)

Il est donc financièrement à rapprocher de l‘iPhone 15 dont le prix commence à 969 euros. Mais contrairement au modèle d’Apple, les amateurs de haute capacité de mémoire devront se contenter de 256 Go sur le S24. Il semble qu’il existe une version 512 Go, mais elle n’est pas commercialisée en France. L’appareil est décliné cette année, à l’instar du Galaxy S24+ en quatre teintes : Indigo, crème, Noir et Argent. Comme d’habitude, Samsung propose aussi quelques couleurs exclusives à son store : Bleu, Vert et Orange.

Image 7 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
Les couleurs des Galaxy S24 / S24+ – Crédit : Samsung


D’autres promotions sont proposées comme à la FNAC et chez Darty où le prix du mobile débute à 849 euros, un prix toutefois réservé aux adhérents pour ce qui concerne la Fnac. Les clients Boursorama bénéficient aussi d’un tarif de précommande attrayant de 764,15 euros.

Dans la plupart des enseignes, vous bénéficiez d’un bonus en cas de reprise d’un ancien téléphone et sur le store de Samsung, la coque de protection Paris 2024 est offerte. Comptez sinon à partir de 24,90 euros pour une coque de base transparente et 29,90 euros pour un adaptateur 25 W sur le site de Samsung. Car fidèle à ses habitudes, le constructeur ne fournit qu’un câble USB, mais pas le chargeur rapide avec port USB Type-C

Samsung Galaxy S24 256 Go
Image 2 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
  • Samsung Galaxy S24 256 Go
    742.98€
  • Cdiscount
    742.98€
  • Rakuten
    755€
  • Fnac
    767€
  • Amazon
    827.07€
  • SFR
    859€
  • RueDuCommerce
    929€
  • E.Leclerc
    959€
  • Samsung
    959€
  • RED by SFR
    959€
  • Darty
    959€
  • Boulanger
    959€
  • Carrefour
    959.99€
Plus d'offres

À lire aussi : découvrez notre comparatif entre les Galaxy S24.

Les caractéristiques techniques du Samsung Galaxy S24

Au-delà d’un écran un chouïa plus grand, le Galaxy S24 reprend en grande partie l’équipement du Galaxy S23. Il y a tout de même quelques ajustements bienvenus comme la technologie LTPO qui peut faire varier le rafraîchissement de l’affichage de 1 à 120Hz. L’autre grande nouveauté, c’est l’intégration (la réintégration devrait-on dire même) d’un processeur maison Exynos.

Voici la fiche technique complète du Galaxy S24

  • Écran : 6,2 pouces Dynamic Amoled 2X LTPO, FHD+ (1080 x 2340 points), 416 ppp, 120 Hz
  • Processeur : Exynos 2400
  • Dimensions : 70.6 x 147 x 7.6 mm
  • Poids : 168 grammes
  • Connectivité : Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.3, NFC, 5G
  • Mémoire : 8 Go
  • Stockage : 128 ou 256 Go
  • Grand-angle : 50 Mpx (Samsung GN5) , f/1.8, OIS, FOV 85°, 8K
  • Ultra grand-angle : 12 Mpx f/2.2, FOV 120°
  • Téléobjectif : 10 Mpx f/2.4, FOV 36°, Zoom optique 3x
  • Caméra frontale : 12 Mpx, f/2.2, FOV 80°
  • Batterie : 4000 mAh
  • Charge : 25 W (filaire, charge sans-fil, charge inversée
  • Résistance : Etanchéité IP68, Gorilla Glass Victus 2, aluminium Armor 
  • Sécurité : lecteur d’empreintes sous l’écran
  • Système : Android 14 + One UI 6.1
  • Mises à jour : 7 ans pour l’OS et la sécurité

En termes de logiciel, le focus est mis en ce début d’année 2024 sur l’intelligence artificielle. Nous verrons au cours de ce test si le Galaxy S24 est logé à la même enseigne que le Galaxy S24 Ultra qui s’est distingué dans ce domaine.  

À lire aussi : Galaxy S24 vs Galaxy S23, quelles différences ?

Design : un petit air d’iPhone qui lui va bien

Le Galaxy S24 voit cette année plus grand, mais de peu. L’écran passe en effet de 6,1 pouces à 6,2 pouces, avec une surface d’affichage toujours légèrement tronquée du fait des coins en arrondi. Mais c’est le cas sur tous les appareils qui adoptent ce type de design. Esthétiquement, l’immersion est immédiate grâce aux bordures affinées, cerclées d’un discret filet métallique, qui font la part belle à la dalle Amoled.

Le second avantage est que l’appareil en ressort plus compact et léger. Il conserve, en effet, à peu de choses près les dimensions du Galaxy S23 et se paye même le luxe d’être sensiblement moins large et moins épais que l’iPhone 15. Et pourtant ces deux appareils arborent des écrans de seulement 6,1 pouces et des batteries de plus petite capacité ! Seul le Zenfone 10 d’Asus (6 pouces) s’avère moins grand. Il est, en revanche, bien plus bedonnant – 9,5 mm d’épaisseur contre 7,6 mm pour le Galaxy S24.

Le design du S24 est aussi reconnaissable à ses tranches en aluminium Armor complètement plates, par rapport à celui S23, caractérisé par des tranches très légèrement bombées. La ressemblance avec l’iPhone est indéniable. Le dos avec ses trois capteurs photo sur le côté gauche, intégrés directement à la coque, et qui surplombent le discret logo de la marque nous rappellent que nous sommes bien en présence d’un Galaxy. Ne boudons pas notre plaisir, ces tranches plates amènent une petite touche d’élégance tout en sobriété, même si les arêtes se font un peu plus coupantes sous les doigts.

Le dos en verre bénéficie de la protection Gorilla Glass Victus 2 (présente en façade aussi d’ailleurs), comme l’an passé. C’est une bonne chose, car si ce dos ne prend pas les traces de doigts grâce à son traitement mat, il s’avère assez glissant sous les doigts. Nous n’avons toutefois pas laissé chuter l’appareil pour vérifier sa robustesse. On retrouve également la résistance à l’eau et à la poussière, avec la certification IP68.

Pour conclure sur cette partie design, le port USB type-C se situe au bas, à proximité de l’emplacement double nano SIM. Les haut-parleurs au nombre de deux pour la stéréo sont logés en bas et en haut, tandis que sur le côté droit, on trouve les touches dédiées au volume et à l’allumage/verrouillage du smartphone. Un lecteur d’empreintes digitales sous l’écran complète l’ensemble, ainsi qu’une fonction de reconnaissance faciale.

À lire aussi : Galaxy S24 vs Pixel 8, quel smartphone acheter ?

Écran : une luminosité vertigineusement élevée

Cette année, Samsung annonce deux grandes améliorations sur l’écran de son Galaxy S24 en plus de sa diagonale un peu plus grande. La luminosité est désormais capable d’atteindre 2600 nits (contre 1200 nits avant), soit un meilleur confort de lecture en plein soleil. Le rafraîchissement d’écran oscille, lui, de 1 à 120 Hz selon les contenus (contre 48 à 120 Hz sur le S23). La possibilité de mieux préserver l’autonomie en faisant retomber la fréquence au plus bas sur des images fixes. Une fois n’est pas coutume, Samsung propose sur son petit Galaxy, les mêmes caractéristiques que sur l’Ultra ! En revanche, l’écran reste Full HD+, il serait ridicule de proposer une dalle QHD+ comme sur l’Ultra, puisque la résolution atteint déjà 416 points par pouce. Plus qu’il n’en faut ! Au-delà de 300 ppp, rares sont ceux qui voient une réelle différence en termes de précision de l’affichage.

Nous nous sommes donc directement attelés à la vérification des performances à l’aide de notre sonde. Avec le curseur de la luminosité poussé à fond (et la luminosité adaptative décochée), la luminosité de la dalle plafonne à 475 cd/ m². En activant le boost « luminosité supplémentaire », l’écran atteint 810 cd/m², ce qui est déjà bien mieux. En activant la luminosité adaptative et en plaçant la dalle sous un éclairage direct, elle passe cette fois-ci bien au-delà des 2300 cd/m². La promesse de Samsung semble donc bien tenue ! Dans ce mode, l’écran ne vous fatiguera pas les yeux lorsque vous le lirez dans la pénombre, mais il sera capable d’atteindre des sommets en termes de luminosité sur une plage l’été pour être plus lisible.

Qu’en est-il de la fidélité des Couleurs ? Comme sur le Galaxy S23, Samsung propose deux modes d’affichage vif (par défaut) et naturel (qui, précisons-le, est moins lumineux, même si cela se joue à vraiment peu). Dans le mode vif, le Delta E atteint 4,93, bien au-delà du Delta E de 3 recommandé pour une bonne fidélité des couleurs. La température des couleurs est de son côté honorable, autour de 6700 K, un peu plus froide donc que les 6500 K qui correspondent à la température de référence en vidéo.

En basculant l’affichage en mode Naturel, le Delta E tombe à 3,27, ce qui s’avère plutôt satisfaisant. La température des couleurs s’abaisse un peu trop vers le chaud, avec une mesure de 6300 K relevée. On a déjà vu mieux chez certains concurrents et même chez Samsung, mais la qualité reste au rendez-vous et c’est l’essentiel. D’autant plus qu’il est possible d’appliquer des réglages manuels, pour ceux que la température des couleurs tourmenterait.

Processeur Exynos 2400 : le progrès est spectaculaire

Il y a encore deux ans, Samsung réservait au public américain l’intégration d’un processeur Qualcomm haut de gamme à ses fleurons. Les Européens héritaient pour leur part du processeur maison Exynos, le plus souvent moins puissant et plus énergivore, au grand dam des utilisateurs. La donne avait changé en 2023, avec un processeur Snapdragon 8 Gen 2 embarqué dans tous les Galaxy S23 (de l’Ultra au modèle de base), aussi bien aux États-Unis qu’en Europe.

C’est donc avec une certaine circonspection que nous avons accueilli la nouvelle. En France, seul le Galaxy S24 Ultra fonctionne avec le (et surpuissant) Snapdragon 8 Gen 3 de Qualcomm. Les Galaxy S24 et S24+ sont, pour leur part, animés par le nouveau processeur de Samsung, l’Exynos 2400, toujours conçu en partenariat avec AMD. Gravé en 4 nm comme le 8 Gen 3, ce processeur est composé de 10 cœurs (dont le principal atteint 3,2 Ghz) et pour la partie GPU (Xclipse 940) s’appuie sur l’architecture AMD RDNA 3.

Selon Samsung, les performances CPU sont en augmentation de 1,7x par rapport à l’Exynos 2200 et grâce au GPU qui s’appuie sur la technologie RDNA 3 d’AMD, les performances en intelligence artificielle sont 15x plus élevées. Le Ray-tracing serait aussi considérablement amélioré. Bonne nouvelle, les promesses sont tenues. Le processeur a montré dès nos premiers tests – de performances comme d’autonomie – qu’il en avait sous le pied. On préfère vous le dire tout de suite, ces résultats restent toutefois en retrait face au 8 Gen 3.

Les benchmarks ne font pas tout, mais donnent tout de même des indications intéressantes. On peut constater face aux résultats obtenus, qu’ils sont certes un peu moins bons que ceux de l’Ultra, mais tout de même supérieurs à ceux du 8 Gen 2 dans plusieurs tests. En pratique, la navigation offre une fluidité exemplaire, y compris dans les jeux. Faire appel à l’IA n’est pas une contrainte, avec des résultats souvent instantanés. Seule la retouche photo est plus longue, mais c’est également le cas sur L’Ultra. Cette réactivité s’accompagne d’une chauffe assez inévitable quand on pousse l’appareil dans ses retranchements. Avec le stress test de 3Dmark, l’appareil est monté à 47 degrés. C’était prévisible avec un boîtier aussi compact et fin (et cela aurait été potentiellement plus important avec le 8 Gen 3). Les performances restent pour autant relativement stables.

Image 21 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
Samsung Galaxy S24 / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

Pour ce qui concerne l’autonomie, comme on le verra plus tard, le processeur fait preuve d’une efficience énergétique très satisfaisante. Même s’il est évident qu’en jeu 3D ou même lors d’une session photo intensive, avec appel à l’IA pour des retouches, la batterie se videra assez vite. Le seul gros regret vient d’une connectivité Wi-Fi qui reste identique à celle présente sur le S23, à savoir du Wi-Fi 6E, dommage que Samsung ait choisi de réserver le Wi-Fi 7 au seul modèle Ultra.

Les haut-parleurs stéréo délivrent un son clair et assez puissant qui manque certes de coffre, mais qui a le mérite de ne pas grésiller quand on monte le volume.

IA et logiciel : Le Galaxy S24 est paré pour l’avenir

Le Galaxy S24 est livré avec One UI 6.1 en renfort d’Android 14. La surcouche de Samsung a déjà fait ses preuves en termes de richesse et d’ergonomie et avec la nouvelle gamme du constructeur s’ajoutent les fonctions liées à l’IA. Comptant parmi les meilleurs élèves en matière de durabilité, avec la promesse de 4 ans de mises à jour de l’OS, y compris sur ses milieux de gamme Galaxy A, Samsung passe un nouveau cap. Après Google, le constructeur annonce pour ses Galaxy S24 pas de moins de 7 ans de mises à jour. Pour l’utilisateur, cela signifie qu’il ne se sentira pas obligé de changer prématurément d’appareil. On regrette d’autant plus l’absence de compatibilité avec le Wi-Fi 7 pour l’avenir !

Image 22 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
Samsung Galaxy S24 / Crédit : Stéphanie Molinier – Tom’s Guide

En matière d’intelligence artificielle, nous avons exploré les 5 fonctions “extraordinaires” que Galaxy AI offre au travers du S24 Ultra. Les mêmes possibilités sont proposées par le Galaxy S24 (à l’exception de ce qui a trait à la prise de note au stylet) et grâce aux performances de son Exynos 2400, avec le même confort d’utilisation. Samsung n’innove pas foncièrement avec son IA, mais le constructeur a su piocher chez Google et chez d’autres le meilleur de ce qui se fait actuellement. Et surtout le rendre accessible, voire simple d’emploi au plus grand nombre. Du fait de cette variété, certains outils sont exclusivement réservés aux applications Samsung, d’autres non. Certains requièrent une connexion Internet et d’autres fonctionnent sans, en local.

Surtout, certaines sont assez bluffantes que ce soit au niveau de la communication de l’information ou de la création, d’autres sont encore assez peu exploitables à l’instar de la traduction instantanée lors d’un appel. Mais peu importe, cela préfigure un avenir radieux pour l’IA, avec des fonctions qui vont (sans doute) très rapidement s’améliorer.

Parmi nos préférées, la reformulation de SMS qui bien qu’encore un peu maladroite parfois peut constituer un vrai service rendu. Ou bien le résumé de texte depuis une page web, un PDF ou même un enregistrement vocal retranscrit en format texte. Et aussi le fameux entourer pour chercher de Google qui fait gagner du temps.

En retouche, la suppression ou le déplacement d’un sujet est aussi assez stupéfiante, même lorsque le résultat n’est pas tout à fait celui auquel on s’attendait !

Samsung Galaxy S24 256 Go
Image 2 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
  • Samsung Galaxy S24 256 Go
    742.98€
  • Cdiscount
    742.98€
  • Rakuten
    755€
  • Fnac
    767€
  • Amazon
    827.07€
  • SFR
    859€
  • RueDuCommerce
    929€
  • E.Leclerc
    959€
  • Samsung
    959€
  • RED by SFR
    959€
  • Darty
    959€
  • Boulanger
    959€
  • Carrefour
    959.99€
Plus d'offres

Photo : pas de grand changement, mais l’IA est là

Petite déception du côté de la photo, avec des capteurs qui n’évoluent pas depuis bientôt deux ans. On retrouve donc l’inséparable trio au dos du smartphone.

Le grand-angle qui ouvre à f/1.8 est associé à un capteur de 50 Mpx, l’ultra grand-angle f/2.2 à un capteur de 12 Mpx et le téléobjectif (f2.4) à un capteur de 10 Mpx pour un zoom optique toujours 3x. On se console vite au moment du test avec des clichés souvent réussis, voire améliorés grâce au processeur plus puissant. D’ailleurs la force de l’IA fait qu’on peut vite rattraper quelques clichés ratés, pris de travers par exemple.

De jour les photos au grand-angle (et même à l’ultra grand-angle) sont nettes avec des couleurs vives et flatteuses. Le zoom 3x livre des clichés tout aussi impeccables.

Samsung Galaxy S24 / Zoom 3x

Il est même possible de zoomer en numérique en 5x (voire 10x dans de très bonnes conditions de luminosité. Au-delà, cela devient un peu de la bouillie de pixels.

Sans atteindre la suprématie d’un Galaxy S24 Ultra, la qualité reste de mise en basses lumières (avec tout de même un minimum d’éclairage), du moins pour ce qui concerne le capteur principal.

L’ultra grand-angle est, pour sa part, très sensible au flou de bougé et a tendance à perdre en netteté sur les côtés. Zoomer reste possible (unique en 3x), à condition de bien stabiliser le mobile.

Il est possible de faire usage du mode nuit, efficace pour mieux éclairer une scène trop obscure, mais cela nécessite de ne pas bouger pendant 3 ou 4 secondes. Dans des lieux baignés par une lumière jaune, la photo sera très… jaune. Le S24 a un peu trop, comme on le voit ci-dessous, ravivé la couleur ambiante. On a comparé avec un Galaxy S20 FE, qui a donné un résultat plus proche de ce qui nous semblait naturel à l’œil. Rien de dramatique et qui ne puisse se corriger (à la retouche par exemple). On imagine d’ailleurs que comme avec tout smartphone en cours de lancement des mises à jours auront lieu.

Comme avec beaucoup de smartphones Samsung, les portraits sont très réussis, bien détourés avec un effet Bokeh réglable. Même constat d’ailleurs avec la caméra frontale de 12 Mpx, comme l’année dernière.

le Galaxy S24 permet par ailleurs de filmer jusqu’en 8K (jusqu’à 30 images/s).

Une autonomie digne d’un grand

En dépit de sa batterie de meilleure capacité par rapport à l’an passé (4000 mAh, soit 100 mAh de plus que le S23), le Galaxy S24 n’atteint pas l’endurance du Galaxy S24 Ultra. Mais il s’en sort toutefois extrêmement bien. Au test PCMark, avec l’écran réglé à 200 cd/m², nous avons relevé une autonomie de 12h42 en mode fluidité des mouvements adaptative (rafraîchissement jusqu’à 120 Hz). C’est moins que les 15h17 de l’Ultra (en 120 Hz), mais mieux que certains concurrents équipés de plus grosses batteries. Et en passant en mode standard (60Hz), vous gagnez environ 2h30 supplémentaires!

L’Exynos 2400 montre ici que Samsung a su parfaitement optimiser le fonctionnement de son S24 pour délivrer à la fois puissance et autonomie. En test de streaming vidéo en Wi-Fi, notre estimation sur la base de 6 heures montre que l’appareil peut tenir au-delà de 17 heures avant de rendre son dernier souffle. A moins de jouer plusieurs heures ou de partir en reportage vidéo intensif, le Galaxy S24 devrait passer haut la main le cap de la journée.

Encore une fois, Samsung ne propose aucune amélioration au niveau de la charge rapide, qui reste bloquée à 25W. Sur le S24 et sa petite batterie, le temps de charge reste fort heureusement assez limité puisqu’il ne faut “que” 1h20 pour faire le plein complet de 0 à 100 %. Si vous êtes pressé le matin, bonne nouvelle, la charge la plus rapide est en début de parcours (réalisé ici avec un chargeur Samsung 25W)! En 15 minutes vous récupérez 30% et en 30 mn 58% (soit 8% de plus que ce que le constructeur annonce). De quoi survivre à quelques heures de transport sans prise pour brancher votre précieux !

Notre verdict

Image 57 : Test Samsung Galaxy S24 : petit par la taille, grand par l’intelligence et les performances
9/10

Samsung Galaxy S24

Un smartphone compact assez épatant

  • Samsung Galaxy S24 256 Go Argent
    669.99€
  • 669.99€
    Voir l’offre
  • 719.71€
    Voir l’offre
  • 799.96€
    Voir l’offre
  • 849€
    Voir l’offre
  • 909€
    Voir l’offre
  • 909€
    Voir l’offre
  • 919€
    Voir l’offre
  • 959€
    Voir l’offre
  • 959€
    Voir l’offre
  • 959€
    Voir l’offre
  • 959€
    Voir l’offre
  • 959.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • L'extrême compacité et la légèreté
  • La conception robuste et étanche
  • Les performances de l'Exynos 2400
  • La luminosité de la dalle Amoled
  • L'autonomie très satisfaisante
  • La qualité photo globalement plaisante
  • Un prix inférieur à 1000 euros
  • L'IA dans la retouche de photo
  • 7 ans de mises à jour de l'OS
On n’aime pas
  • Seulement du Wi-Fi 6E
  • Peu d'évolution en photo
  • Certaines fonctions IA perfectibles
  • Seul le câble USC-C est fourni
Verdict :

Le Galaxy S24 de Samsung est une réussite. Malgré son format ultra compact, il offre des performances dignes d’un grand, que ce soit en termes d’affichage, de puissance ou encore d’autonomie. Nous aurions apprécié quelques évolutions en photo, mais la qualité des clichés, sans atteindre celle du Galaxy S24 Ultra, donne entière satisfaction dans la plupart des cas. Et pour le reste, l’IA est là pour donner un coup de main. Seules quelques fonctions (dont celles liées à la photo donc) sont vraiment intéressantes, d’autres sont seulement prometteuses, Elles sont en tout cas toutes disponibles sur le S24. Très appréciable pour le consommateur, tout comme les 7 années de mises à jour de L’OS.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !