Accueil » Actualité » The Walking Dead : pourquoi la saison 3 a-t-elle relancé l’intérêt de la série ?

The Walking Dead : pourquoi la saison 3 a-t-elle relancé l’intérêt de la série ?

La saison 3 de The Walking Dead est une des saisons préférées des fans de la série. Cette saison a offert de grands moments d’action et d’émotion, mais surtout, a planté les bases de ce qui ferait le succès futur du show AMC.

Lorsque The Walking Dead est apparu sur les écrans de télévision en 2010, son concept a immédiatement conquis les amateurs de films de zombies. Mais pour créer une série capable de durer plusieurs années, l’affrontement entre un groupe d’humains et de morts-vivants est un concept un peu léger. C’est pourquoi The Walking Dead a pris un tournant lors de sa troisième saison.

Image 1 : The Walking Dead : pourquoi la saison 3 a-t-elle relancé l'intérêt de la série ?
Crédit : AMC

Après avoir suivi pendant un an les errances de Rick et sa bande, le public a commencé à ressentir une certaine lassitude. Si la première saison a bénéficié de l’enthousiasme des débuts, la seconde a souvent été critiquée pour son scénario un peu vide et son rythme un peu lent. Ce long séjour à la ferme d’Hershel, qui comprend toutefois quelques moments dramatiques intenses, manquait un peu d’action.

The Walking Dead : le Gouverneur aurait pu être introduit dès la saison 2

La saison 3 réunit tous les ingrédients du succès de The Walking Dead

Il était donc grand temps d’introduire un nouvel ennemi. Dans la saison 3 de The Walking Dead, les survivants font ainsi la rencontre du cruel Gouverneur, qui en quelques minutes fera oublier la menace zombie. Cet antagoniste bien vivant fût le premier d’une série, puisqu’il sera suivi du brutal Negan, et enfin d’Alpha et Beta. Le Gouverneur, tout comme ses successeurs, s’en prend initialement au groupe de survivants pour des raisons de territoire. Il réclame en effet la prison, où il souhaite s’installer avec son propre clan.

Depuis la saison 3, Rick et ses amis continuent de chercher de nouveaux refuges, qui finissent toujours menacés par un groupe ennemi. Quelques variations sont venues cependant pimenter un peu ce concept. Les scénaristes ont notamment ajouté progressivement de nouveaux groupes à l’intrigue, ce qui a permis de créer des alliances, donnant parfois naissance à plus de problèmes, et donc à plus d’arcs narratifs.

Cette saison a également été la première à faire disparaître des personnages phares se la série, auxquels les fans étaient attachés. Tout le monde se souvient encore de la tragique mort d’Hershel, décapité par le Gouverneur, et bien sûr du décès de Lori, qui a eu un fort impact sur le personnage de Rick.

Un concept qui pourrait durer encore quelques années

Malgré le départ de personnages phares tels que Glenn, Maggie et enfin du héros principal Rick, The Walking Dead continue de trouver son public. La série a été renouvelée pour une onzième saison. Selon l’auteur des comics Robert Kirkman, les showrunners ont encore assez de matière pour en développer encore bien d’autres. En attendant, les héros de The Walking Dead devront affronter le vilain actuel Alpha, dans l’ultime épisode de la saison 10. Le conflit touchant à sa fin, ce méchant sera sans doute bientôt remplacé par un nouvel ennemi cherchant à déloger les survivants. Quand une recette marche aussi bien depuis sept ans, pourquoi la changer ?

The Walking Dead : préparez-vous à voir un film avec l’épisode final de la saison 10

Source : SCREEN RANT