Accueil » Actualité » The Walking Dead : Pourquoi l’armée n’a-t-elle pu arrêter le virus zombie ?

The Walking Dead : Pourquoi l’armée n’a-t-elle pu arrêter le virus zombie ?

Comment l’une des plus puissantes armées du monde, celle des USA, a-t-elle pu périr face à l’apocalypse zombie de The Walking Dead ? Une large théorie pense avoir la réponse à cette question.

The Walking Dead, c’est dix saisons, une onzième et dernière programmée, un film sur Rick Grimes dans les cartons et pléthore de spin-off, dont Dead World Beyond, à venir.

the walking dead amc rick grimes armée zombies walkers série negan jeffrey dean morgan daryl
Les zombies ont fini par conquérir le monde – Crédit : AMC

Une série suivant les pérégrinations de survivants dans un monde ravagé par l’apocalypse zombie, sur le territoire étasunien. Une puissance mondiale qui n’aura pas pu faire face à la pandémie, malgré une solide armée équipée d’armes : fusils, grenades, chars, etc. Mais comment les USA, pourtant équipés, ont-ils pu échouer à contenir le virus, dans The Walking Dead ?

Un budget militaire de 721,5 milliards de dollars ne suffit pas à stopper un invasion zombie

the walking dead amc rick grimes armée zombies walkers série negan jeffrey dean morgan daryl
L’armée aurait rapidement été débordée – Crédit : WikiImages/Pixabay

En 2020, le ministère de la Défense, aux Etats-Unis, a accordé un budget de 721,5 milliards de dollars à l’armée. Suffisamment pour permettre aux soldats étasuniens de contenir une menace territoriale. Malgré cela, ces derniers n’ont pas pu arrêter les zombies, pourtant lents et limités, dans The Walking Dead.

Den of Geek a donc calqué les ressources de la défense pour en tirer la conclusion suivante : l’armée étasunienne a largement été dépassée. Plusieurs projections sont avancées, parmi lesquelles on peut stopper 43920 zombies avec un tank et son canon, 900 avec un Browning M2 (mitrailleuse lourde) ou encore 10400 avec des M240 (mitrailleuse). Des équipements dont dispose l’armée américaine, mais qui ne peuvent suffire, par exemple, face au nombre d’habitants de New-York, soit 8,4 millions de zombies potentiels.

Sans oublier que les zombies sont en mouvement, et que la seule façon d’en venir à bout est de tirer dans la tête, compliquant la tâche. Il est difficile pour les soldats d’arrêter une ville peuplée de walkers imprévisibles, ne craignant pas la mort, sans oublier que les armes doivent être rechargées. Un gros détail qui peut faire perdre des précieuses secondes à un tireur. Et, malgré la puissance de frappe des USA, beaucoup de ressources sont demandées. Les munitions ne poussent pas dans les arbres !

the walking dead amc rick grimes armée zombies walkers série negan jeffrey dean morgan daryl
Les personnages de The Walking Dead ont eu énormément de chance de survivre – Crédit : AMC

Des stocks de munitions qui ne dépendent que d’une seule usine

Comme l’a prouvé l’actuelle pandémie de COVID-19, les stocks peuvent rapidement être épuisés. Il est ici question de munitions et autres composants, pas de pâtes ou papier toilette ! La chaîne d’approvisionnement militaire est, évidemment, plus durable, mais souffre d’un gros défaut. L’armée des Etats-Unis passe, pour 95% des propulseurs des cartouches d’armes légères, par Saint Mark’s Powder, en Floride. Et il est aisé d’imaginer que le fournisseur puisse tomber, face à l’apocalypse zombie, et donc perturber les stocks. Il suffit d’une personne touchée dans l’usine de fabrication pour que les balles deviennent plus rares.

Et d’un point de vue logistique, les militaires peuvent également manquer. On compte environ 2,2 millions de soldats étasuniens, sur le territoire, soit un léger pourcentage des 328,2 millions d’habitants aux USA (2019). Dans l’armée, certains n’ont jamais été au combat, et encore moins tiré sur des cibles actives, comme les zombies. Il est donc aisé d’imaginer l’une des plus grosses armées du monde être dépassée par une attaque massive, de l’intérieur.

Les catastrophes sont généralement centralisées (tornades, tremblements de terre, attaques terroristes…) et peuvent être contenues par l’armée. Mais dans le cas d’une apocalypse zombie, le monde entier est touché, le virus se répandant rapidement avec les morsures. Dans une ville d’un million d’habitants, la présence d’un seul mort-vivant est déjà un problème pouvant rapidement dégénérer.

The Walking Dead, une série centrée sur les rapports humains

the walking dead amc rick grimes armée zombies walkers série negan jeffrey dean morgan daryl
Les rapports humains ont une place centrale – Crédit : AMC

Bien évidemment, cette projection reste à prendre avec des pincettes et fait figure de théorie pour les fans de The Walking Dead. Car en dehors des zombies, cette analyse ne prend pas en compte une autre menace, celle des autres survivants.

On peut imaginer, en plus des walkers, les premiers pillages, crimes, alors que l’humanité est sur le déclin. Et c’est en cela que The Walking Dead est pertinent : son traitement des rapports humains, les zombies n’étant qu’un prétexte.

Robert Kirkman, créateur de The Walking Dead, a notamment expliqué avoir songé à tuer Negan, l’un des antagoniste de la série, des mains de Maggie. Finalement, l’auteur a souhaité lui offrir une seconde chance.

Sans oublier que beaucoup de personnages sont ambigus, capables d’une grande humanité, et parfois d’une violence meurtrière. Carol en est le parfait exemple. La partenaire de Daryl aura tué pas moins de 112 personnes depuis le début de la série ! Un personnage pourtant capable d’une grande douceur, gentillesse, avec ceux qu’elle aime, prête à tout pour les protéger.

Source : Den of geek