Accueil » Actualité » Zao, l’application qui va faire de vous une star (et qui va vous le faire regretter)

Zao, l’application qui va faire de vous une star (et qui va vous le faire regretter)

Cette application chinoise vous permet d’apparaître dans des extraits de films ou de séries TV… et aspire vos données personnelles !

zao reconnaissance faciale donnees personnelles

Qui a testé FaceApp sait qu’il faut se méfier des applications gratuites réclamant un accès total à vos galeries photo et vidéo. L’application de morphing russe avait ainsi semé la panique chez quelques millions d’utilisateurs. Ces derniers découvrant qu’ils avaient cédé ainsi leur droit à l’image, rien qu’en l’installant. Aujourd’hui, c’est le logiciel Zao qui défraie la chronique.

>> Comment désinstaller définitivement FaceApp ?

Développée par Momo Inc, un éditeur chinois d’applications de rencontres, Zao semble un programme anodin à première vue. Sa promesse est de plus alléchante : il vous invite à prendre la place d’une personnalité sportive, politique ou issue du monde du divertissement. Comment ? En incrustant votre visage sur le sien dans des extraits vidéo préenregistrés. Son système de reconnaissance faciale s’avère performant et, côté qualité, n’a rien à envier au dernier phénomène viral de YouTube : les « deepfakevideos ».

Si c’est gratuit, c’est vous le produit

Oui mais voilà, à l’instar de FaceApp, la politique de confidentialité de Zao doit alerter ses utilisateurs. Elle stipule ainsi que,pour vous servir de l’application et envoyer vos montages vidéo, vous devez télécharger vos propres selfies et renoncer aux droits de propriété intellectuelle sur ces derniers. Seront-ils récupérés à des fins commerciales ? Rien n’est moins sûr. La société éditrice a tenté de temporiser la polémique en répondant que des corrections seraient apportées mais qu’ « elles nécessitaient un peu de temps ».

En attendant, Zao est devenue l’application iOS gratuite la plus téléchargée en Chine ce dimanche. Ses serveurs sont même tombés temporairement face au trafic démesuré du programme. A quand celui-ci en Europe ?