Accueil » Actualité » À chaque drogue son emoji : voici les codes utilisés dans les transactions

À chaque drogue son emoji : voici les codes utilisés dans les transactions

Les emojis sont utilisés à foison par les dealers et les clients soucieux d’acheter du produit. C’est ce que révèle la DEA qui lève le voile sur les symboles associés à chaque drogue.

Image 1 : À chaque drogue son emoji : voici les codes utilisés dans les transactions
Chaque drogue est symbolisé par un emoji – Crédit : DEA

Un emoji vaut parfois mille mots. Dernière illustration en date ? Lorsque le rachat de Twitter a été remis en cause, Elon Musk s’était moqué des justifications de Parag Agrawal en publiant… un emoji crotte. En quelques années, ces petites images qui parsèment nos messages électroniques sont devenues un nouveau langage numérique à part entière. Et les néophytes seront étonnés d’apprendre que les emojis sont utilisés à foison par les clients et les dealers de drogue.

Il est désormais très facile d’obtenir des stupéfiants sur le darknet, certes, mais aussi sur des applications et des réseaux sociaux bien connus du grand public. D’ailleurs, Instagram a même été accusé de recommander des comptes de dealers aux jeunes utilisateurs. Cette nouvelle manière de se procurer des stupéfiants s’inscrit dans un phénomène d’« ubérisation » du trafic de drogue : il suffit d’envoyer quelques messages à un revendeur (sur WhatsApp, Telegram, Instagram, etc) pour être livré dans la foulée par un coursier.

Lors de la commande, des emojis sont utilisés à foison outre-Atlantique pour désigner les produits. Dans un rapport, la Drug Enforcement Administration en dévoile les contours à des fins de prévention. « Ce guide de référence vise à donner aux parents, tuteurs et autres éducateurs une meilleure idée de la façon dont les emojis sont utilisés en lien avec des drogues illégales », précise l’agence fédérale américaine de lutte contre le trafic de stupéfiants.

À lire > Logitech POP : ce nouveau clavier mécanique intègre des touches emoji personnalisables

Quand les emojis participent au trafic de stupéfiants

La drogue au sens général du terme est matérialisée par une feuille d’érable. Dans le détail, chaque produit est symbolisé par un emoji qui rappelle son aspect, son effet ou qui le désigne via un jeu de mots. L’héroïne est ainsi représentée par un cœur marron tandis que la cocaïne a le droit à quantité d’emojis à l’instar du flocon de neige, du bonhomme de neige ou encore du diamant. Ce dernier désigne également la méthamphétamine, symbolisé en outre par une boule de cristal (en référence à la « crystal meth ») ou par un cœur bleu.

Souvent surnommée la drogue de l’amour, la MDMA est matérialisée par un cœur. Quant à ses dérivés (comme l’ecstasy), ils apparaissent sous la forme d’un éclair, d’une friandise rouge ou d’une gélule jaune et rouge. Les champignons hallucinogènes sont logiquement des émojis champignons tandis que la marijuana peut être représentée par un trèfle, un sapin, un palmier (en raison de leur couleur verte) ou par un smiley bouche ouverte et yeux écarquillés.

Image 2 : À chaque drogue son emoji : voici les codes utilisés dans les transactions
Crédit : DEA

À noter que ces codes peuvent varier d’un pays à l’autre mais restent plutôt similaires. Comme dans ce message de dealer que nous avons intercepté. L’herbe (thé vert) et la cocaïne (caroline) y sont représentés respectivement par un trèfle et un flocon, reprenant les codes dévoilés par la DEA.

Image 3 : À chaque drogue son emoji : voici les codes utilisés dans les transactions
Crédit : Tom’s Guide