Accueil » Test » Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

Image 2 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel
9,5/10

Avengers Endgame

On aime
  • Le scénario béton
  • De nombreuses scènes chocs
  • La fin inattendue et à couper le souffle
  • Le meilleur film de la saga (avec peut-être les Gardiens de la Galaxie ?)
On n’aime pas
  • Quelques incohérences dues à l'un des éléments-clés du film (pas de spoiler)
  • On a peur maintenant pour la suite
Verdict :

Pour son 22e film, les studios Marvel ont encore beaucoup de choses à dire, et ils le prouvent avec maestria. Avengers Endgame réunit tous les ingrédients pour rentrer au panthéon des films cultes : une mise en scène parfaite, une sacrée dose d’action, des rebondissements complètement fous, des personnages toujours plus attachants, de la mélancolie à revendre et de l’humour, il va de soit. Le film de l’année ? Assurément.

plus

Ça y est ! Le film qui met un point final à plus de 10 ans d’histoires Marvel au cinéma est enfin sorti ! Avengers Endgame, le 22e long-métrage du MCU (Marvel Cinematic Universe), vient donc de montrer le bout de son nez dans les salles obscures. Ce n’est pas peu dire qu’à la rédaction nous l’attendions de pied ferme après avoir vu et revu Avengers Infinity War et la destruction massive engendrée par le claquement de doigts de Thanos. Quel plan les super-héros allaient-ils mettre sur pied pour tenter de renverser la situation ? Y a-t-il des chances de revoir certains personnages décédés et si oui, lesquels ? Et quel avenir peut-on envisager pour le MCU ? Rassurez-vous : histoire de ne spoiler personne, nous ne répondrons à aucune de ces questions. Et, si vous avez vu le film, nous vous encourageons à ne pas déposer d’indice en commentaire de cet article. Notre police antispoiler veille au grain, de toute façon.

Mais revenons au film en lui-même : voici donc notre critique d’Avengers Endgame, celui qui va complètement bousculer le MCU et probablement rafler quelques milliards de dollars au passage. Mais un blockbuster de cet envergure peut-il tenir ses promesses ou faut-il s’attendre à une formule éculée et finalement sans saveur ? Le film, non content de remplir ces missions et de répondre aux nombreuses interrogations laissées en suspens dans Infinity War, se doit également de contenter les fans purs et durs, ainsi que celles et ceux qui s’intéressent de très loin aux films de super-héros. Un bien lourde tâche, donc. Au passage et histoire de vous remettre dans le bain, n’hésitez pas à jeter un œil à notre grand dossier consacré à l’univers Marvel au cinéma et qui fait le point film par film. Allez, c’est parti pour la critique du film de super-héros le plu attendu de l’année.

5 raisons de craquer (ou pas) pour Avengers Endgame

Le point sur la situation : malgré tous les efforts des super-héros de la Terre, la moitié de l’univers a été décimée d’un claquement de doigts par Thanos. Thanos, c’est cet être fou venu d’une autre planète et qui est persuadé que l’univers est gangréné par sa surpopulation. Si quelques super-héros ont pu survivre, ils pleurent aujourd’hui leurs disparus, tandis que Tony Stark, alias Iron Man, est en perdition dans un vaisseau de fortune à l’autre bout de la galaxie. À moins que la solution ne vienne de Captain Marvel, une nouvelle recrue qui a récemment eu droit à son propre long-métrage et qui a rejoint les Avengers dans la scène post-générique du film en question ? Mais peut-elle réellement améliorer la situation ? Alors, on craque ou pas pour Avengers Endgame, et est-ce vraiment le film de l’année ?

Image 3 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

1. Oui, parce que les scénaristes ont fait un boulot de dingue

En revoyant Avengers Infinity War, celui sorti l’an passé, on se dit qu’il est très difficile d’égaler le scénario et ses multiples événements totalement inattendus (la mort de Loki et de Gamora en cours de route, l’étrange comportement du Dr. Strange, l’issue du combat contre Thanos, la disparition de la moitié de l’univers…). D’autant que depuis un an, plusieurs sites y sont allés de leurs photos volées et de leurs petites indiscrétions : on s’était pris à imaginer ce qui allait se passer dans cet ultime volet et on s’attendait à un scénario cousu de fil blanc, avec quelques petites surprises déposées ici et là au gré des batailles. Nous pouvons l’avouer : nous nous sommes bien fourvoyés sur ce coup-là. Certes, il y a bien quelques séquences assez attendues, mais les multiples rebondissements concoctés par les scénaristes font de ce film l’un des plus surprenants qui soient en matière de super-héros. Sa structure même déroge à la règle. En sortant de la séance, on se dit qu’il y a finalement beaucoup de scènes qu’on n’avait pas vu venir, même quand on est aguerri (voire blasé ?) aux films de super-héros. En bref, on en a vraiment pour son argent.

Image 4 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

2. Oui et non, parce que la deuxième partie est dense, mais à la limite de la confusion

 Il y a un détail que nous avons oublié de vous mentionner : Avengers Endgame dure 3 heures, ce qui est en fait le film de super-héros le plus long de l’histoire. Préparez-vous bien avant la séance, étirez-vous et faites un passage aux toilettes, car il va falloir tenir. D’autant que le film est découpé en 3 parties distinctes : l’une dure une trentaine de minutes environ. La deuxième s’étend sur près de 90 minutes, tandis que la dernière (la plus géniale, nous y revenons juste après) dure approximativement une heure. C’est la deuxième partie du film, la plus longue, qui reste peut-être la plus confuse, parce qu’il s’y passe vraiment beaucoup (trop ?) de choses et qu’elle nécessite de bien connaître les précédents films. D’autant que certaines scènes frisent parfois l’incohérence, mais nous ne vous dirons pas sur quels points pour ne pas vous dévoiler une partie de l’intrigue.

Image 5 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

Malgré tout, ne boudons pas notre plaisir : cette deuxième partie (qui n’est pas la dernière, rappelons encore une fois) reste somme toute agréable, avec son lot de séquences chocs, de bonnes blagues et de petits moments plus mélancoliques. Durant ces moments, les super-héros font preuve d’un esprit nostalgique qu’on ne leur connaissait pas jusqu’à présent, à l’exception bien entendu de ce bon vieux Captain America, toujours prêt à évoqué le bon vieux temps.

Le tout est quand même très bien exécuté. La plupart des scènes trouvent un écho dans un précédent film, ce qui nous fait dire qu’il reste préférable d’avoir la quasi-totalité des films du MCU. Chaque pièce du puzzle s’agence parfaitement l’une dans l’autre : à croire que les studios Marvel ont toujours eu en tête cette partie du long-métrage et ce, depuis les tout premiers films de l’univers lancé en 2008.

Image 6 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

3. Oui, parce que la troisième partie balaie absolument tout sur son passage et qu’on a les poils

La 3e partie du long-métrage est sans aucune doute la plus réussie et risque de marquer les esprits. Sans en ajouter des tonnes, tout y est magistralement orchestré : c’est un sans-faute sur toute la ligne. On n’a pas le temps de souffler qu’un nouvel événement se produit et que la situation se renverse du tout au tout. Les combats sont magistralement filmées, les dialogues font mouche, et le puzzle amorcé dans la deuxième partie se dévoile totalement. On croyait avoir tout vu lors de l’attaque du Wakanda dans Infinity War, mais Marvel avait encore quelques grosses doses de potion magique dans sa besace.

Image 7 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

4. Oui, parce que le fan service est toujours là, mais qu’il n’est pas essentiel (donc tout le monde est content)

S’il est un élément auquel les studios Marvel n’ont jamais failli, c’est bien celui du fan service. Dans ses films, Marvel a toujours su faire preuve d’un certain talent quand il s’agit d’intégrer des références à ses propres comics. Et avec Avengers Endgame, on est servi, car du fan service, on en trouve beaucoup. Thor, Captain America, Clint Barton, Black Widow, le Faucon et quasiment tous les autres personnages ont droit à de multiples clins d’oeil à à leur homologue en BD. Tant et si bien qu’un deuxième visionnage s’impose si on ne veut en louper aucun, pour peu que l’on soit aguerri aux comics Marvel.

En revanche, le film peut parfaitement se voir sans être un expert des BD, et on ne loupe rien d’essentiel à l’intrigue. C’est là aussi l’une de ses grandes forces : Avengers Endgame s’adresse aussi bien aux spécialistes des comics qu’à celles et ceux qui n’y connaissent pas grand-chose. Et le plaisir est le même dans les deux cas.

Image 8 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel

5. Oui, parce Marvel a réussi à disséminer de nombreux indices sur l’avenir de son univers

En voyant Avengers Endgame, on peut légitimement se demander quel avenir Marvel réserve à ses super-héros. Car il va extrêmement compliqué de faire mieux et de continuer à susciter l’intérêt des fans après un spectacle si démentiel. Pas de panique : les studios ont visiblement tout prévu et nous offre quelques scènes qui permettent de se faire une idée sur les prochains longs-métrages de la Phase IV. En analysant certains détails qui pourraient passer inaperçu, on se rend compte que Marvel fait preuve d’une certaine ingéniosité pour offrir quelques pistes aux spectateurs, pistes qui augurent des prochains volets. Là encore, impossible de vous en dévoiler plus sans vous spoiler, mais regardez bien attentivement les scènes de bataille vers la fin du film, ou même les scènes finales (que l’on pourrait assimiler à des scènes post-génériques). Vous devriez y trouver des éléments sur le contenu des deux prochaines Phases Marvel. Comme quoi les plans des studios vont loin, quand on sait que chaque phase dure 3 ans en moyenne.

Alors, Avengers Endgame, conclusion réussie d’une épopée qui dure depuis plus de dix ans ? Oui, ça ne fait pas l’ombre d’un doute !

Image 9 : Avengers Endgame : la Geek Critique du plus épique des films Marvel