Test realme C67 : design fin, bonne endurance, petit prix… n’en attendez pas beaucoup plus

Avec son grand écran, son boîtier fin et son prix très raisonnable, le realme C67 séduit au premier coup d’œil. Les performances de ce smartphone se montrent-elles à la hauteur des nouvelles ambitions de la marque ?

Sommaire
realme C67
Image 2 : Test realme C67 : design fin, bonne endurance, petit prix... n'en attendez pas beaucoup plus
  • Amazon
    155.06€
  • Fnac
    169€
  • Cdiscount
    174.37€
  • Rakuten
    179.26€

La longue période de mutisme de realme vient de prendre fin avec le retour sur la scène française de la marque appréciée pour ses smartphones à l’excellent rapport qualité-prix. realme n’avait plus fait d’annonces depuis l’été 2023, qui avait marqué le départ de l’Hexagone d’Oppo, le navire amiral du groupe BBK (Oppo, Oneplus, Vivo et realme).

Ce retour s’effectue par la petite porte, avec un smartphone d’entrée de gamme de la série C de realme, conçu pour séduire les jeunes amateurs de technologies. Au-delà d’un prix attrayant, le C67 n’est pas pour autant dénué d’intérêt. Ses caractéristiques font de lui sur le papier le challenger parfait des poids lourd du secteur que sont le Galaxy A15 de Samsung et le Redmi Note 13 de Xiaomi, récemment testé.

En attendant les successeurs à la série GT de realme, bien plus haut de gamme (le dernier smartphone testé par la rédaction était l’excellent GT Neo 3T en 2022), que vaut le C67 en termes de performances et va-t-il redistribuer les cartes de l’entrée de gamme ?

Où acheter le realme C67 et à quel prix ?

Le realme C67 fait partie des entrées de gamme de type « premium », c’est-à-dire bien équipé et d’un design soigné, pour un budget qui reste abordable pour la majeure partie des consommateurs. D’ores et déjà disponible chez certains revendeurs, le Realme C67 est décliné en deux versions de mémoire et deux coloris : Black Rock (noir) et Sunny Oasis (vert clair). Voici son prix selon les versions :

  • realme C67 6 Go / 128 Go : 219 euros
  • realme C67 8 Go / 256 Go : 259 euros

Le smartphone bénéficie d’un tarif de lancement. De source realme, il est ainsi commercialisé 199 euros ou 239 euros (selon la mémoire) pour tout achat avant le 19 février sur Amazon, mais dans les faits, il est vendu 199,99 euros dans les deux versions de mémoire. Il est aussi proposé à 239 euros dans sa version 8/256 Go sur le site d’Auchan pour tout achat avant le 1er mars. Le realme C67 est livré avec un câble USB, un chargeur rapide 33 W et une coque de protection en plastique transparent.

Le realme C67 a été présenté le 13 février dernier en France, mais ce mobile était déjà disponible à l’achat via des importateurs. Il est donc parfois en vente à un prix inférieur à celui recommandé en France chez certains d’entre eux ou sur des marketplaces, comme sur Rue du Commerce à 165 euros (en 8/256 Go). On trouve aussi la version 8 / 256 Go chez Cdiscount à 179 euros, avec l’offre Cdiscount à volonté (livraison gratuite dès le lendemain pour les adhérents) !

realme C67
Image 2 : Test realme C67 : design fin, bonne endurance, petit prix... n'en attendez pas beaucoup plus
  • Amazon
    155.06€
  • Fnac
    169€
  • Cdiscount
    174.37€
  • Rakuten
    179.26€

Quelles sont les caractéristiques techniques du realme C67 ?

Le Realme C67 se distingue par son design fin et léger. La marque vante également son processeur Snapdragon gravé en 6 nm et son appareil photo caractérisé par un capteur de 108 Mpx. L’appareil n’est, en revanche, pas compatible avec le réseau 5G.

Voici sa fiche technique :

  • Écran : LCD IPS FHD+ de 6,72 pouces (1080 x 2400p), 392 ppp, 90 Hz, 950 nits
  • Grand-angle : f/1.75, 108 Mpx
  • Objectif secondaire : f/2.4, 2 Mpx, zoom optique 3x
  • Caméra avant : f/2.0, 8 Mpx
  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 685
  • Mémoire : 6 Go / 128 Go ou 8 Go / 512 Go (stockage extensible par microSD)
  • Batterie : 5000 mAh,
  • Charge : filaire 33W
  • Sécurité : lecteur d’empreintes digitales latéral, reconnaissance faciale
  • Connectivité : Wi-Fi 5, Bluetooth 5.1, 4G, NFC, double nano SIM
  • Résistance : IP54
  • Dimensions : 75,4 x 164,6 x 7,59 mm
  • Poids : 184 g
  • OS : Android 14 et realme UI

Parmi les petits “plus” du C67, on note une résistance aux éclaboussures (IP54) et la présence de deux haut-parleurs stéréo, d’une grosse batterie de 5000 mAh.

Boîtier fin et écran (presque) sans bords : un design engageant

L’un des principaux attraits du C67 réside dans son design élancé, tout en finesse et en légèreté (7,6 cm d’épaisseur pour 184 grammes). Son boîtier présente des tranches plates (façon iPhone), avec un léger arrondi dans les coins.

Le revêtement en plastique prend l’allure du métal avec des reflets légèrement irisés sur le modèle Sunny Oasis, un vert lumineux, que nous avons reçu pour test. Ceux qui préfèrent un style plus sobre pourront opter pour le modèle noir. Le bloc photo vertical est mis en valeur dans un cadre encore plus brillant. Une apparence qui se veut haut de gamme et l’est dans une certaine mesure du fait de la conception soignée.

L’écran vient affleurer les bords du boîtier pour renforcer cette impression et les bordures sont plutôt fines pour un appareil puisqu’on est sur un ratio d’environ 86%. Bien sûr, à ce niveau de prix, le realme C67 n’est pas entièrement étanche, mais il est au moins résistant à la poussière et aux éclaboussures (IP54).

Sur la tranche gauche du smartphone, un emplacement peut accueillir deux nano SIM et une carte microSD. À l’opposé, on trouve le bouton de volume et celui de verrouillage fait aussi office de lecteur d’empreintes digitales, que nous avons trouvé capricieux d’ailleurs, pour ne pas dire peu réactif.

Un écran lumineux et bien contrasté

Au-delà de ses bordures fines qui font la part belle à l’image, l’écran du realme C67 se distingue par sa luminosité plutôt satisfaisante pour un modèle à petit prix. Nous avons ainsi relevé une luminosité de 588 cd /m² (en décochant le mode adaptatif) et même de 764 cd/m² en activant la luminosité supplémentaire. En mode adaptatif et sous un éclairage intense, la dalle atteint 900 cd/m², presque conformément à ce que realme promet.

Du côté de la qualité d’affichage, l’écran n’adopte malheureusement pas la technologie Amoled comme chez ses compétiteurs les plus directs en termes de prix, le Xiaomi Redmi Note 13 et le Samsung Galaxy A15. Il faudra se contenter d’une dalle LCD qui ne constitue pas un modèle de fidélité au niveau des couleurs. Par défaut (mode vif et température “naturelle”), le Delta E monte à 4,67 et la température à 7600 K.

Rappelons que l’idéal se situe à moins de 3 pour le Delta E, avec une température autour de 6500 K. Les couleurs sont par défaut bien trop froides. En conservant le mode vif, mais en réglant la température sur chaude, le Delta E reste presque aussi haut. La température passe, en revanche, aux alentours de 6600 K, ce qui est bien plus agréable à l’œil, moins “froid”.

Quitter le mode par défaut pour l’affichage “doux”, ne sert pas à grand-chose contre toute attente. On conserve un delta E de 4,19 et une température élevée de 7400 K. Dans le mode par défaut, le contraste de la dalle est, en revanche, très bon, soit de 2021:1. Allié à une haute résolution de 392 ppp et un rafraîchissement à 90 Hz, il assure une qualité d’affichage tout à fait convaincante malgré l’absence de technologie Amoled.

Un processeur qui manque de punch

Le realme C67 embarque un processeur Qualcomm gravé en 6 nm, le Snapdragon 685 couplé à 8 Go de mémoire vive sur notre modèle de test. Une RAM qui peut être étendue de 4 à 8 Go supplémentaires de mémoire virtuelle. Cela ne change pas foncièrement la donne. Il s’agit d’un processeur qui fonctionne correctement – il équipait déjà le Redmi Note 12 de l’année dernière et Xiaomi l’a même conservé sur son modèle de 2024. La navigation reste assez rapide et confortable dans les usages du quotidien, avec des effets de transition bien moins fluides que sur les ténors du marché. Quoi de plus logique ?

Il ne s’agit pas, en revanche, d’un processeur conçu pour le gaming. Il reste possible de se divertir, à condition de ne pas trop compter le faire avec des jeux 3D de dernière génération. Pour le reste, mis à part de légers délais sur l’ouverture d’applications lourdes, le smartphone reste d’une utilisation agréable. L’avantage est qu’il ne chauffe absolument pas, comme nous avons ou le constater au stress test de 3D mark. A ce niveau de prix, on n’en demande pas beaucoup plus.

Ce processeur n’est pas compatible avec le réseau 5G (il existe une version avec un processeur Mediatek Dimensity 6100 un peu plus costaud et 5G, mais pas en France). N’attendez pas de compatibilité Wi-Fi 7 ni même Wi-Fi 6 d’ailleurs, seulement du Wi-Fi 5. Enfin, le realme C67 est équipé de haut-parleurs stéréo, assez puissants mais qui manquent cruellement de basses. De quoi écouter de temps en temps une vidéo YouTube sans casque, mais en évitant de pousser le volume, sous peine de s’écorcher les oreilles.

Android 14 avec un soupçon d’iOS

Le realme C67 présente le mérite d’être livré avec la dernière version de l’OS mobile de Google, Android 14, secondé de l’interface maison de la marque.

Elle apporte son lot de personnalisation, sans vraiment modifier l’expérience Google. Il sera donc aisé de prendre en main rapidement le smartphone, même pour ceux qui viennent d’un autre type d’interface.

La seule différence notable est la possibilité d’afficher certaines données dans un petit îlot dynamique affiché au niveau de la caméra frontale. Une fonction que realme appelle mini-capsule et qui avait fait son apparition avec le realme C55 lancé début 2023. Voilà qui rappelle la Dynamic Island de l’iPhone. Une pale imitation toutefois, les informations affichées sur le C67 étant assez limitées : le titre d’une chanson sur spotify, par exemple, ou la charge en cours…

realme C67
Image 2 : Test realme C67 : design fin, bonne endurance, petit prix... n'en attendez pas beaucoup plus
  • Amazon
    155.06€
  • Fnac
    169€
  • Cdiscount
    174.37€
  • Rakuten
    179.26€

La photo de nuit est à éviter

Contrairement à ce que proposent la plupart des constructeurs sur l’entrée/milieu de gamme, realme a fait l’impasse sur l’objectif ultra grand-angle pour se focaliser sur la caméra principale grand-angle.

Cet objectif qui ouvre à F/1.75 est donc associé à un capteur haute résolution de 108 Mpix. Il y a tout de même un second module qui ouvre à f/2.4, mais il est lié à un simple capteur de profondeur de champ de 2 mégapixels. Il sera notamment utile pour les portraits. Avec ce dispositif, realme propose un zoom optique 3x et même un zoom 5x (numérique). Ce dernier n’est utilisable que par grand beau temps, sous peine de photos trop pixellisées.

Dès que la lumière ambiante baisse, le zoom 5x n’est pas conseillé.

Les photos sont plutôt réussies de jour, y compris avec le zoom 3x. Les choses se gâtent dès que la lumière devient insuffisante en intérieur ou à la tombée du jour. Et le mode Nuit n’est pas vraiment une option, avec une image parfois très dégradée. Rien de très étonnant à ce niveau de prix, mais realme nous faisait miroiter bien mieux avec son capteur Samsung Isocell de 108 Mpx au format 1/1,67 pouce. Avec de la lumière, les portraits sont plutôt acceptables.

Une autonomie satisfaisante

Équipé d’une batterie de 5000 mAh, le realme C67 profite d’une autonomie satisfaisante. Au test PC Mark, avec l’écran réglé sur 200 cd/m² et sur un rafraîchissement dynamique (jusqu’à 90 Hz), nous avons dépassé les 17 h d’autonomie. Bizarrement nous n’avons pas fait mieux en basculant l’écran sur 60 Hz… Cela reste toutefois un très bon résultat qui promet une endurance d’environ deux jours. En revanche, l’appareil semble assez mal optimisé pour la lecture de vidéo en streaming sur réseau Wi-Fi, puisqu’il n’a tenu que 12h30. Cela suffira pour égayer un voyage en train, sans risquer la panne sèche, mais on a déjà vu bien mieux.

Le realme C67 est compatible avec la charge rapide 33 W et – bonne surprise !, il est livré avec le chargeur adéquat, ce qui devient rare de nos jours. Ne comptez pas cependant faire le plein en quelques minutes avec cette grosse batterie. Pour une recharge complète, le temps requis approchera les 1h20. Comptez cependant une trentaine de minutes seulement pour récupérer un plus de 50% selon nos mesures. Parfait pour repartir sur une journée d’utilisation.

Notre verdict

Image 43 : Test realme C67 : design fin, bonne endurance, petit prix... n'en attendez pas beaucoup plus
7/10

Realme C67

Tout en finesse et en endurance

  • realme C67 Smartphone 4G, 6 + 128GB,…
    155.06€
  • 155.06€
    Voir l’offre
  • 169€
    Voir l’offre
  • 174.37€
    Voir l’offre
  • 179.26€
    Voir l’offre
On aime
  • L'écran lumineux
  • L'autonomie satisfaisante
  • La charge (presque) rapide
  • Android 14 et realme UI
  • Le chargeur et la coque fournis
  • Le port microSD
  • Le prix peu élevé
On n’aime pas
  • La dalle "seulement" LCD
  • La calibration d'écran perfectible
  • La photo basse lumière
  • Le capteur d'empreintes peu réactif
  • Les haut-parleurs médiocres
Verdict :

Le smartphone realme C67 propose de solides arguments pour un prix très abordable, à condition de dégotter la bonne affaire pour faire baisser la facture. Son design soigné, fin et léger, son écran plutôt lumineux et bien contrasté, son processeur suffisant pour les applications du quotidien ainsi que son endurance correcte sont ses points forts. En revanche, il ne faut pas trop compter sortir des usages basiques en jouant à des titres 3D ou en prenant des photos de nuit. Mais c’est un peu le lot de tous les smartphones d’entrée de gamme. Seul gros regret, l’absence d’écran Amoled alors que les concurrents du C67, chez Samsung et Xiaomi, en proposent un sur leur mobile.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !