Accueil » Actualité » Des militaires russes paniquent après le piratage de leur drone (vidéo)

Des militaires russes paniquent après le piratage de leur drone (vidéo)

La vidéo a fait grand bruit sur les réseaux sociaux. On y voit une escouade de militaires russes qui constatent que leur drone a été hacké par le camp adverse. Craignant d’être repéré, ils prennent rapidement la poudre d’escampette.

Image 1 : Des militaires russes paniquent après le piratage de leur drone (vidéo)
Quand le drone ne répond plus – Crédit : Twitter @wartranslated

La guerre en Ukraine est toujours vivace, des combats intenses ayant notamment lieu ce mardi dans la région occupée de Kherson. Ce conflit qui s’éternise est marqué par l’avènement des drones sur le champ de bataille. Utilisés par les deux camps, ils permettent de réaliser des missions de reconnaissance et d’effectuer des frappes ciblées. À tel point que DJI a suspendu ses ventes de drones en Russie et en Ukraine afin d’éviter qu’ils soient utilisés comme instruments de guerre.

Justement, un drone DJI Mavic a été la vedette d’une vidéo massivement partagée sur Twitter ces derniers jours. On y voit une escouade de militaires russes positionnés aux abord d’une maison délabrée. L’un d’entre eux s’efforce de manier un drone en s’escrimant sur une manette appareillée avec un smartphone.

Mais l’engin volant échappe à son contrôle, ayant été piraté par des opérateurs ukrainiens. Lesquels se sont arrangés pour le faire atterrir, comme le soldat russe le constate via la camera embarquée dessus.

À lire > Phoenix Ghost : de nouveaux drones kamikazes dévastateurs livrés à l’Ukraine

Le piratage du drone fait fuir les soldats russes

L’un des militaires s’irrite en rappelant qu’il avait vivement déconseillé à son camarade de lancer le drone. Le petit groupe prend ensuite la fuite au pas de course, réalisant que son emplacement n’est plus sûr. Car en piratant le drone, les soldats ukrainiens à la manœuvre ont peut-être pu déterminer où l’appareil avait été lancé initialement. Ce qui aurait révélé la localisation des soldats russes, ces derniers devenant alors des proies faciles.

« En fait, le canal vidéo n’est pas bloqué. S’ils l’ont bien volé, il y a une possibilité qu’ils essaient de déterminer l’emplacement », détaille un militaire avant le départ. Si les drones offrent des avantages stratégiques certains, ils peuvent toutefois être neutralisés à distance par des pirates aguerris. Cette vidéo en est l’illustration parfaite.

Il y a quelques semaines, la Russie annonçait le déploiement en Ukraine du Stupor, un fusil électromagnétique calibré pour neutraliser les drones.