Accueil » Actualité » Phoenix Ghost : de nouveaux drones kamikazes dévastateurs livrés à l’Ukraine

Phoenix Ghost : de nouveaux drones kamikazes dévastateurs livrés à l’Ukraine

Afin de l’aider à combattre l’envahisseur russe, les États-Unis viennent d’envoyer à l’Ukraine plus d’une centaine de drones suicides de nouvelle génération : les Phoenix Ghost. Des armes de destruction particulièrement adaptées à la situation explosive dans le Donbass.

Image 1 : Phoenix Ghost : de nouveaux drones kamikazes dévastateurs livrés à l'Ukraine
Représentation artistique d’une attaque de drone – Crédits : Wikimedia

Le guerre en Ukraine illustre à merveille l’avènement des drones dans les conflits armés contemporains. Du côté russe comme du côté ukrainien, les aéronefs sont utilisés à foison. Et ce aussi bien pour des missions de reconnaissance que pour réaliser des frappes ciblées. Alors que l’offensive russe dans le Donbass a démarré, les États-Unis vont assurer une livraison d’importance capitale. L’armée ukrainienne va ainsi récupérer des véhicules, des obusiers, 144 000 obus mais aussi 121 drones kamikazes qui n’avaient encore jamais été déployés sur le terrain.

Connus sous le nom de Phoenix Ghost, ces derniers seraient tout particulièrement adaptés aux « besoins de l’armée ukrainienne en particulier dans le Donbass », selon le Pentagone. Et le porte-parole John F. Kirby de préciser lors d’une conférence de presse : « Il s’agit clairement d’un drone qui était en cours de développement avant l’invasion ». De quoi nuancer les propos d’un haut responsable de la défense ; lequel avait indiqué que l’US Air Force l’avait rapidement mis au point pour satisfaire les exigences ukrainiennes.

Phoenix Ghost : des similitudes avec le Switchblade mais…

Les capacités précises du Phoenix Ghost n’ont pas été révélées, les informations étant classées secret défense. Mais Kirby a tout de même précisé que le drone kamikaze était semblable au Switchblade, un drone à usage unique dont plusieurs exemplaires ont déjà été livrés par les USA à l’armée ukrainienne. Le Phoenix Ghost bénéficierait tout de même de fonctionnalités propres qui restent pour le moment confidentielles.

Capable d’atteindre les 100 km/h, le Switchblade peut quant à lui voler entre 15 et 40 minutes (selon le modèle) avec une autonomie oscillant entre 10 et 40 km. Il embarque un système de guidage et des caméras, ce qui lui permet de réaliser des missions de reconnaissance avant de lâcher sa charge explosive. La version 300 est capable de cibler des troupes terrestres tandis que la version 600 peut anéantir des véhicules blindés.

À lire > En Ukraine, l’armée russe s’équipe d’armures artisanales façon Mad Max

Phoenix Ghost : un drone calibré pour l’attaque

De son côté, le Phoenix Ghost a été conçu pour « les opérations tactiques ». S’il est peut évidemment capturer des images afin de grappiller des informations stratégiques, son objectif ultime reste l’attaque, martèle Kirby. D’après The Drive, le Phoenix Ghost n’est toutefois pas nécessairement un drone lancé par tube comme le Switchblade. Il pourrait s’agir d’un quadcopter qui ferait donc aussi office de drone explosif à usage unique à l’instar de son congénère. Quoi qu’il en soit, son arrivée va faire des heureux du côté d’Aerorozvidka, l’unité de geeks qui fait trembler les forces russes.

Source : Air Force Mag