Accueil » Dossier » Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?

Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?

1 : Une place pour Microsoft 3 : Des mobiles performants 4 : La puissance des marques de Microsoft 5 : Une offre en pleine évolution

Une interface qui rompt avec l’existant

Image 1 : Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?L’interface propose des panoramas qui défilent à travers l’écranUne fois n’est pas coutume, Microsoft innove sur un domaine où l’on ne l’attendait pas : l’interface. En déclinant celle très esthétique du Zune HD, la société mise sur le texte plutôt que les icônes, pour un ensemble très graphique. L’interface se présente en panoramas thématiques que l’on fait défiler horizontalement : les hubs. Chaque hub est dédié à un usage : contacts, jeux vidéo, musique et vidéos, Office, photos et Marketplace.

Chaque hub est ainsi alimenté non seulement par les informations embarquées dans l’appareil, mais aussi par d’autres, récupérées en ligne. Le meilleur exemple est la rubrique contacts où l’on trouve bien entendu son carnet d’adresses, mais aussi l’activité de ses amis sur les réseaux sociaux. Windows Phone 7 permet ainsi un décloisonnement de l’information. Là où iOS et Android prônent l’application (une app, un usage), le nouvel OS mobile de Microsoft agrège tout (un hub, un usage).

« Windows Phone 7 apporte quelque chose de nouveau. »

Image 2 : Et si Windows Phone 7 était une bonne surprise ?« Windows Phone 7 est prometteur par son approche différente, il apporte quelque chose de nouveau. On ne peut pas encore savoir si les gens vont adhérer, mais on ne peut que se réjouir de voir le marché se diversifier », constate Philippe Rabier, dirigeant de Sophiacom, une société de développement d’applications mobiles (ViaMichelin, Deezer ou encore Explorimmo sur Windows Phone 7).

L’environnement développeur est lui aussi bien plus facile à appréhender, sans compter la présence en France de Microsoft à qui l’on peut demander de l’aide : « Windows Phone 7 est encore nouveau, mais le développement y est plus rapide que sur les autres plateformes. Le design des applications est par exemple bien plus facile à modifier. De plus, nous avons des gens en France à qui parler lorsque nous rencontrons un problème, contrairement à Apple ou Google pour lesquels il vaut mieux être en Californie. »

Sommaire :

  1. Une place pour Microsoft
  2. Une interface qui rompt avec l’existant
  3. Des mobiles performants
  4. La puissance des marques de Microsoft
  5. Une offre en pleine évolution