Accueil » Actualité » James Webb : le télescope aurait capturé sa toute première supernova

James Webb : le télescope aurait capturé sa toute première supernova

Le télescope James Webb a peut-être capturé une image de sa toute première supernova. L’équipe qui dirige le télescope spatial a partagé une poignée d’images ainsi qu’un bref rapport sur cette étonnante découverte au début du mois. Selon les scientifiques, la supernova aurait été détectée dans la galaxie SDSS J141930.11+525159.3.

La nébuleuse de la Carène capturée par James Webb © NASA, ESA, CSA, STScI
La nébuleuse de la Carène capturée par James Webb © NASA, ESA, CSA, STScI

Le télescope spatial James Webb a surpris les scientifiques en détectant de manière inattendue sa première supernova, l’explosion d’une étoile mourante. Cette découverte pourrait éventuellement ouvrir un tout nouveau domaine de possibilités de recherche, selon les scientifiques. Il y a quelques jours, James Webb avait capturé une galaxie ressemblant à l’Upside Down.

Une première supernova capturée par James Webb : la chance du débutant ?

Quelques jours seulement après le début de ses opérations scientifiques, la caméra NIRCam du télescope spatial James Webb a repéré « un objet brillant inattendu » dans une galaxie appelée SDSS.J141930.11+5251593, à quelque 3 à 4 milliards d’années-lumière de la Terre. L’objet brillant s’est estompé sur une période de cinq jours, suggérant qu’il aurait pu s’agir d’une supernova, capturée par pur hasard peu de temps après l’explosion de l’étoile.

La découverte est surprenante car le télescope spatial James Webb n’a pas été conçu pour rechercher des supernovas ; une tâche généralement effectuée par des télescopes à grande échelle qui balayent de vastes portions du ciel à de courts intervalles. Le James Webb s’adonne plutôt à l’exploration d’une très petite zone de l’univers. Par exemple, l’image en champ profond publiée par le président américain Joe Biden à la mi-juillet couvrait une zone à peu près aussi grande qu’un grain de sable.

À lire : Le télescope James Webb a subi un « changement non corrigible » à la suite d’un impact de météoroïde

Image 1 : James Webb : le télescope aurait capturé sa toute première supernova
La supernova est visible sous la forme d’un petit point brillant à droite du gros point lumineux à gauche. Crédit : Institut des sciences du télescope spatial

Cette surprenante (et précoce) découverte suggère que le télescope pourrait être en mesure de voir d’autres supernovas, selon Inverse. James Webb serait donc potentiellement capable de voir les premières galaxies qui se sont formées dans l’univers, au cours des premières centaines de millions d’années après le Big Bang.

« Nous pensons que ces anciennes étoiles étaient presque entièrement composées d’hydrogène et d’hélium, par opposition aux types d’étoiles que nous connaissons maintenant », a déclaré Mike Engesser, astronome au Space Telescope Science Institute, qui exploite James Webb. « Elles étaient massives : 200 à 300 fois la masse de notre soleil […] Voir ces explosions est quelque chose de nouveau pour nous » a-t-il ajouté.

Les supernovas sont délicates à détecter puisque l’explosion en elle-même ne dure qu’une fraction de seconde. La brillante bulle de poussière et de gaz générée par ces gigantesques explosions stellaires s’estompe après quelques jours seulement, de sorte qu’un télescope doit regarder dans la bonne direction au bon moment pour en capturer une. Espérons qu’il ne s’agisse pas de la chance du débutant pour le télescope, qui continue de nous partager d’incroyables images.

Source : Inverse