Accueil » Actualité » Le télescope James Webb a subi un « changement non corrigible » à la suite d’un impact de météoroïde

Le télescope James Webb a subi un « changement non corrigible » à la suite d’un impact de météoroïde

Un nouveau rapport de 55 pages indique que le télescope James Webb a subi un « changement significatif et non corrigible » à la suite de l’impact qu’il avait eu avec un micrométéoroïde, il y a maintenant près de deux mois.

Image 1 : Le télescope James Webb a subi un « changement non corrigible » à la suite d'un impact de météoroïde
Illustration du télescope James Webb dans l’espace – Crédit : NASA

Il y a deux mois, le télescope spatial James Webb avait été endommagé à la suite d’un impact avec un micrométéoroïde (une petite particule de matière se déplaçant dans l’espace, dont la masse ne dépasse pas un gramme). Si la NASA avait déclaré qu’il n’y avait que peu de dommages, un nouveau rapport de 55 pages démontre que le télescope a subi un « changement significatif non corrigible » à la suite de l’impact. Les dégâts n’ont pas arrêté le télescope, mais seul le temps nous dira si cela deviendra un problème, ou non.

Un changement de trajectoire non corrigible, mais sans conséquences pour l’instant

Le télescope spatial James Webb est l’un des engins spatiaux les plus ambitieux que la NASA ou n’importe quelle agence spatiale ait développé. Il est actuellement et approximativement situé à 1,5 million de kilomètres de la Terre, ce qui correspond au point de Lagrange L2 qu’il avait atteint plus tôt cette année.

En mai dernier, James Webb avait été impacté par un micrométéoroïde qui, heureusement, ne l’avait pas sérieusement endommagé. L’agence spatiale américaine avait confirmé qu’il pourrait toujours poursuivre sa mission scientifique, même si l’un des 18 segments hexagonaux de son miroir doré avait subi des dégâts.

À lire : James Webb : la NASA partage la suite des images époustouflantes de l’Univers

Cependant, plusieurs gros titres vantent désormais les données d’un nouveau rapport de 55 pages qui indique que le télescope a subi un « changement incorrigible » de trajectoire. Mais est-ce aussi grave que ça en a l’air ?

Visiblement, non. Du moins, pas pour l’instant, ces changements ne posant a priori aucun problème à l’équipe James Webb. Les dommages en question, qui ne concernent pour rappel que l’un des 18 miroirs hexagonaux dorés du télescope, n’empêchent pas les 17 autres de fonctionner. La NASA affirme, à l’heure actuelle, que le télescope est toujours pleinement capable de réaliser les découvertes pour lesquelles il a été construit.

Ces dommages causeront-ils des problèmes à l’avenir ? Malheureusement, seul le temps nous le dira.

Source : NASA / ESA / CSA ASC