Accueil » Actualité » James Webb : la NASA partage la suite des images époustouflantes de l’Univers

James Webb : la NASA partage la suite des images époustouflantes de l’Univers

Après avoir dévoilé la première image prise par le télescope James Webb, la NASA a partagé quatre images supplémentaires de l’Univers. Ces images époustouflantes donnent un aperçu inédit des nébuleuses et des galaxies du cosmos.

Les 25 ans de développement et de construction du télescope spatial James Webb ainsi que les 10 milliards de dollars investis ont porté leurs fruits. Après la première image spectaculaire de l’amas de galaxies SMACS 0723, la NASA a partagé la suite des images époustouflante qui sont parmi les plus profondes jamais prises de l’Univers. Si vous avez déjà trouvé la première image magnifique, celles-ci ne vont pas vous décevoir.

La nébuleuse NGC 3324
La nébuleuse NGC 3324 – Crédit : NASA/ESA/CSA/STScI

Les images de la NASA montrent les capacités exceptionnelles des instruments scientifiques de James Webb. Nous découvrons ainsi les nébuleuses NGC 3132 et NGC 3324, le Quintette de Stephan ainsi qu’une analyse de la lumière provenant d’une exoplanète lointaine appelée WASP-96b.

James Webb dévoile des images magnifiques de nébuleuses et de galaxies aux confins de l’Univers

L’image de la nébuleuse NGC 3324 (voir ci-dessus) dans la constellation de la Carène « révèle pour la première fois des zones de naissance d’étoiles auparavant invisibles ». Les « pics » les plus hauts de l’image mesurent environ 7 années-lumière de haut. L’agence spatiale a expliqué que « la zone caverneuse a été creusée dans la nébuleuse par le rayonnement ultraviolet intense et les vents stellaires des jeunes étoiles extrêmement massives et chaudes situées au centre de la bulle, au-dessus de la zone montrée sur cette image ».

Ensuite, la deuxième image montre le groupement de galaxies appelé le Quintette de Stephan découvert en 1878. C’est la première fois que nous le voyons avec autant de détails. On y voit des amas étincelants de millions de jeunes étoiles dans les galaxies. James Webb a d’ailleurs réussi à capturer « d’énormes ondes de choc alors que l’une des galaxies, NGC 7318B, traverse l’amas ».

Le Quintette de Stephan
Le Quintette de Stephan – Crédit : NASA/ESA/CSA/STScI

La troisième image est celle de la nébuleuse NGC 3132 aussi appelée nébuleuse de l’anneau astral. Située dans la constellation des Voiles, elle se trouve à environ 2 000 années-lumière du Système solaire. Les observations de James Webb ont permis de découvrir que cette étoile est en fait recouverte de poussière. « L’étoile plus faible au centre de cette scène envoie des anneaux de gaz et de poussière depuis des milliers d’années dans toutes les directions », a expliqué la NASA.

La nébuleuse NGC 3132
La nébuleuse NGC 3132 – Crédit : NASA/ESA/CSA/STScI

Le télescope spatial est aussi capable d’analyser des atmosphères à des centaines d’années-lumière

Enfin, la quatrième et dernière image partagée par la NASA n’est pas vraiment une image, mais plutôt un spectre. Celui-ci analyse la lumière provenant d’une exoplanète très lointaine. Il s’agit de la géante exoplanète gazeuse WASP-96b. Sa température de surface est estimée à plus de 537 °C. Le télescope spatial va effectivement étudier des exoplanètes situées à des années-lumière de distance. WASP-96b orbite autour de son étoile à 1 120 années-lumière de la Terre. Comme l’a précisé l’agence spatiale, les observations de James Webb sont « un pas géant dans la quête de caractérisation des planètes potentiellement habitables au-delà de la Terre ».

L'analyse de l'atmosphère de l'exoplanète WASP-96b
L’analyse de l’atmosphère de l’exoplanète WASP-96b – Crédit : NASA/ESA/CSA/STScI

Source : Digital Trends