Accueil » Actualité » Jason Momoa se rase la tête pour du plastique !

Jason Momoa se rase la tête pour du plastique !

Jason Momoa a décidé de se raser la tête ! La raison ? À travers cette action, la star d’Aquaman veut dénoncer l’utilisation des plastiques à usage unique.

Image 1 : Jason Momoa se rase la tête pour du plastique !
Jason Momoa a coupé sa longue chevelure – Crédit : Instagram @prideofgypsies

L’été dernier, Jason Momoa avait subi une transformation capillaire radicale pour les besoins d’Aquaman 2. Sa chevelure caractéristique s’était teintée de blond afin de coller au look de son personnage comme il est dépeint dans les comics. Tout récemment, le comédien est allé encore plus loin pour défendre une cause qui lui tient à cœur.

Momoa vient effectivement de poster une vidéo où on le voit entre les mains d’une coiffeuse affairée à lui tondre le crâne. Tout sourire, il brandit même deux tresses fraîchement coupées devant la caméra. « Je me rase les cheveux pour dénoncer les plastiques à usage unique. J’en ai marre de ces bouteilles en plastique. On doit arrêter. Les fourchettes en plastique, toute cette merde. Ça finit juste dans notre terre, dans notre océan », peste-t-il.

À lire > Changement climatique : une nouvelle étude prédit que la Terre va devenir « un monde chaotique »

Jason Momoa, un acteur engagé

L’acteur exhorte ainsi ses fans à réduire la propagation des plastiques à usage unique. Momoa dit vrai, nombre de produits en plastique polluent les mers, les océans, les cours d’eau (et la nature au sens large du terme) à une échelle alarmante. Avec toutes les conséquences néfastes que cela implique pour la biodiversité. Voici un aperçu du fléau dans le Rio Motagua, fleuve du Guatemela tristement célèbre pour sa pollution monstre :

En faisant cette action symbolique, visionnable ici, Jason Momoa cherche à éveiller les consciences. Ce n’est d’ailleurs pas la première que l’acteur s’engage pour défendre la cause environnementale. En juin dernier, il avait défendu les étendues marines lors d’un discours en marge d’une conférence de l’ONU à Lisbonne. « Nous devons chercher à réparer les torts que nous avons causés » puisque « sans un océan sain, notre planète comme nous la connaissons n’existerait pas ».

Quelques semaines plus tard, il avait distribué des bouteilles d’eau en aluminium recyclable dans un avion pour promouvoir sa marque Mananalu qui se présente comme une alternative au plastique. Et il sera prochainement à l’affiche d’Aquaman 2 qui mettra l’accent sur l’urgence environnementale. « C’est incroyable de pouvoir faire prendre conscience de ce qui se passe sur notre planète » à travers un film, s’est-il félicité.