Accueil » Actualité » La foudre ne frappe pas à un endroit prédéterminé, une caméra ultra-rapide le prouve

La foudre ne frappe pas à un endroit prédéterminé, une caméra ultra-rapide le prouve

Des chercheurs ont fait une découverte importante sur la foudre et la manière dont elle frappe. En filmant le phénomène naturel de décharge électrique avec une caméra ultra-rapide, ils se sont aperçus que la foudre ne frappe pas à un endroit prédéterminé.

La foudre est un phénomène passionnant qui peut aussi bien être magnifique que terrifiant, en fonction de l’endroit où l’on se trouve. En effet, il y a moins d’une chance sur un million de se faire frapper par la foudre, mais les conséquences peuvent être léthales comme ce fut le cas pour le randonneur foudroyé à cause de sa perche à selfie métallique en 2015. Les chercheurs se sont toujours intéressés à la foudre.

La foudre pendant un orage
La foudre pendant un orage – Crédit : Zoltan Tasi / Unsplash

En plus de vouloir la contrôler, ils veulent comprendre son fonctionnement et pourquoi la décharge électrique touche plus certains objets que d’autres. Nous savons déjà que le métal attire l’électricité statique et que les objets hauts comme les arbres et les bâtiments sont des cibles privilégiées du fait que la décharge électrique rejoint le sol le plus rapidement possible. Cependant, des chercheurs viennent de faire une découverte importante. Leur étude a été publiée dans la revue scientifique Geophysical Research Letters.

La foudre établit une connexion avec un objet du sol avant de frapper

La foudre est un phénomène bien trop rapide pour être observé et analysé à l’œil nu. Les chercheurs ont donc utilisé une caméra ultra-rapide qui est parfaite pour observer des phénomènes de seulement quelques nanosecondes. D’ailleurs, la NASA a également un satellite météo capable de cartographier la foudre.

Comme vous pouvez l’apercevoir dans le GIF ci-dessous, la foudre n’est pas un éclair qui descend directement des nuages jusqu’au sol. En effet, l’endroit de frappe n’est jamais prédéterminé au moment où la foudre se forme. Celle-ci est en quelque sorte constituée d’une ramification de charges électriques. Elles cherchent à former une connexion avec les « banderoles » émises par des objets comme les arbres ou les poteaux électriques. Quand la connexion s’est formée, la foudre frappe. Les chercheurs ont donné le nom de processus d’attachement à cette connexion.

L'évolution de la foudre
L’évolution de la foudre – Crédit : Advancing Earth and Space Science

Le co-auteur de l’étude, Rubin Jiang, a expliqué que : « la cible du coup de foudre n’est pas déterminée au début lorsqu’elle se forme à partir d’un nuage. Le processus d’attachement est le processus qui détermine finalement l’objet qui est frappé par l’éclair ». Cette découverte va ainsi contribuer à la mise en place de meilleures protections contre la foudre puisque ce phénomène est de mieux en mieux compris.

Source : Geophysical Research Letters.