Accueil » Actualité » La Sibérie et le continent arctique battent de nouveaux records de chaleur

La Sibérie et le continent arctique battent de nouveaux records de chaleur

Le continent arctique et la Sibérie voisine sont en ébullition, ayant atteint des niveaux de chaleur caniculaire sans précédent. Cela conduit les scientifiques à se montrer très inquiets et sceptiques concernant la Planète.

Image 1 : La Sibérie et le continent arctique battent de nouveaux records de chaleur
Crédit : NASA

 Cette semaine, le thermomètre est monté jusqu’à 38°C en Sibérie dans la ville de Verkhoyansk, battant ainsi un nouveau record de chaleur. Cette température peut ne pas paraître si exceptionnelle que cela quand nous dépassons les 40°C en France certains étés, mais là il s’agit de la Sibérie. Cette vaste région de Russie étant plutôt connue pour ses températures négatives extrêmes et normales.

Apprendre le changement climatique avec Fortnite.

De graves conséquences pour le climat en Europe et en Amérique du Nord

L’an passé, les feux de forêt en Sibérie avaient commencé au mois de juillet. En août, plus de quatre millions d’hectares de forêts étaient partis en fumées et cela était déjà la conséquence des fortes chaleurs. Les scientifiques sont donc très pessimistes quant à la préservation du permafrost, qui est la première victime et qui fond de plus en plus vite.

Cette situation est d’autant plus dramatique qu’elle devrait engendrer des changements importants sur l’attitude du climat en Europe et en Amérique du Nord. La différence entre l’Arctique et les latitudes plus au sud (Europe, USA) au niveau de la température et de la pression atmosphérique est plus faible. Cela peut engendrer des phénomènes climatiques inhabituels, comme de très fortes pluies et des canicules durables en été.

Tesla : une copie du Cybertruck affronte l’hiver sibérien.

Ces records de chaleurs sont la preuve du réchauffement climatique généralisé

Selon des météorologistes russes, le problème en été dans ces régions proches du pôle Nord réside dans le fait que les journées sont très longues et très chaudes, alors que les nuits sont très courtes et chaudes. La température n’a pas le temps de redescendre afin d’obtenir une régulation climatique. Cela explique ces températures caniculaires, mais ce qui inquiète le plus est que ces phénomènes arrivent de plus en plus tôt.

C’est un indicateur alarmant qui confirmerait que le réchauffement climatique est bien réel. Selon Freja Vamborg, le point central est que le climat est en train de changer et que les températures montent. De plus, ces montées de températures ne vont pas s’arrêter et continueront de battre des records plus nous continuerons d’avancer sans réagir.

Source : Phys.org