Accueil » Actualité » La sonde DART de la NASA a percuté l’astéroïde Dimorphos avec succès

La sonde DART de la NASA a percuté l’astéroïde Dimorphos avec succès

Mission suicide réussie pour la sonde DART de la NASA. Presque un an après son lancement, la sonde a percuté l’astéroïde Dimorphos de plein fouet à 22 000 km/h. Nous saurons bientôt si elle a réussi à dévier sa trajectoire.

DART (Double Asteroid Redirection Test), la première mission de défense de l’humanité contre les astéroïdes, a percuté un astéroïde de plein fouet lundi. Situé à plus de 11 millions de kilomètres, l’astéroïde Dimorphos ne posait aucun danger pour la Terre, mais il a servi de cobaye pour DART. L’objectif de la NASA est effectivement de pouvoir percuter des astéroïdes afin de les dévier de leur orbite et éviter d’éventuelles collisions avec la Terre dans le futur.

Illustration de la mission DART
Illustration de la mission DART © NASA/Johns Hopkins APL/Steve Gribben

La sonde DART a donc réussi à frapper de plein fouet Dimorphos à environ 22 000 km/h. Les derniers moments précédant la collision ont été capturés par la caméra de la sonde spatiale. C’est un évènement très important pour l’agence spatiale américaine.

À lire aussi > NASA : une tempête s’abat sur la mission Artemis I

La sonde DART a-t-elle réussi à dévier l’astéroïde de son orbite ?

Comme vous pouvez le voir dans le tweet ci-dessous, la sonde s’est rapprochée de l’astéroïde jusqu’à ce que le signal soit perdu. Dans la salle de contrôle de la mission, un membre de l’équipe a confirmé la perte de signal. La sonde avait donc bien percuté l’astéroïde. Les débris de DART reposent maintenant sur la surface de Dimorphos.

Elena Adams, ingénieure de la mission DART, a déclaré après le succès de l’impact que : « nous travaillons sur cette mission depuis au moins sept ans maintenant. La voir si magnifiquement conclue aujourd’hui était une sensation incroyable – et aussi incroyablement fatigante ».

DART n’a pas été lancée au hasard dans l’espace. Sa trajectoire a été minutieusement calculée, puis surveillée en permanence par l’intelligence artificielle. La sonde spatiale était dirigée vers Dimorphos et Didymos. Ce duo d’astéroïde a été choisi car il se trouve suffisamment loin de la Terre pour ne poser aucun danger. Il est aussi assez proche pour être facilement surveillé.

En effet, la mission n’est pas encore complètement terminée pour la NASA. Il faut désormais surveiller l’orbite de Dimorphos afin de savoir si elle a été modifiée par l’impact. Normalement, Dimorphos devrait se rapprocher de Didymos. Si cela est prouvé dans les jours qui arrivent, la NASA sera capable de dévier les orbites des astéroïdes qui pourraient éventuellement menacer la Terre à l’avenir.

Source : CNET