Accueil » Actualité » La Terre est 2000 années-lumière plus proche du trou noir de la Voie lactée que nous le pensions

La Terre est 2000 années-lumière plus proche du trou noir de la Voie lactée que nous le pensions

Selon une nouvelle carte de la Voie lactée, la position du système solaire n’est pas celle que l’on pensait. Pour améliorer la mesure des distances et créer des cartes en trois dimensions, les scientifiques ont commencé à utiliser l’enquête de radioastronomie VERA menée par des experts japonais.

Grâce à cette nouvelle étude, nous savons que la Terre est plus proche du centre galactique, et donc du trou noir supermassif Sagittaire A*. Nous savons également que le système solaire orbite à une vitesse plus rapide que nous le pensions.

Trou noir au centre de la Voie lactée - Keio University
Trou noir au centre de la Voie lactée – Crédit : Keio University

VERA signifie VLBI (Very Long Baseline Interferometry) Exploration of Radio Astrometry. Il utilise un certain nombre de radiotélescopes à travers l’archipel japonais, qui combinent leurs données pour produire la même résolution qu’un télescope avec une antenne parabolique de 2 300 kilomètres de diamètre.

Les données de VERA montrent que la Terre se déplace à une vitesse de 227 kilomètres par seconde dans la Voie lactée, contre 220 km/s sur le modèle précédent. Notre planète semble également plus proche du trou noir supermassif au centre de la Voie lactée, Sagittarius A*. Une autre équipe d’astronomes japonais a identifié cette année un rayonnement inédit et mystérieux provenant de ce trou noir. De plus, il n’est pas impossible qu’un trou noir primordial se cache dans le système solaire.

Sur la base des informations de VERA, le trou noir Sagittarius A* se trouverait à 25 800 années-lumière de la Terre, alors que l’on pensait qu’il était 2 000 années-lumière plus éloigné, autour de 27 500 années-lumière. Selon les scientifiques, nous n’aurions rien à craindre. En effet, la Terre ne semble pas se rapprocher du trou noir supermassif, il s’agit seulement de données plus précises que les précédentes.

L’étoile Bételgeuse est bien plus proche de la Terre que prévu

La nouvelle carte met en lumière d’autres inexactitudes. Il s’est avéré que la géante rouge Bételgeuse est plus proche de la Terre que prévu. Cet été, Hubble avait découvert pourquoi l’étoile Bételgeuse s’était mystérieusement obscurcie. Mais ce n’est pas tout. L’étoile Nova Vulpeculae qui a explosé il y a 350 ans, au contraire, est plus éloignée que nous le pensions.

Il faut noter que les nouvelles données de la carte tridimensionnelle pourraient affecter la façon dont les scientifiques mesurent et interprètent l’activité dans le centre galactique. Ces nouvelles recherches nous montrent qu’il est encore très difficile pour les scientifiques de calculer avec précision les distances dans l’espace.

Source : cnet