Accueil » Actualité » Le Seigneur des Anneaux : pourquoi les Aigles n’ont pas transporté Frodon jusqu’au Mont Destin ?

Le Seigneur des Anneaux : pourquoi les Aigles n’ont pas transporté Frodon jusqu’au Mont Destin ?

Nous sommes nombreux à nous demander pourquoi les Aigles n’ont pas été mobilisés pour jeter l’Anneau unique dans la Montagne du Destin. Mais cela n’est pas si simple…

Image 1 : Le Seigneur des Anneaux : pourquoi les Aigles n'ont pas transporté Frodon jusqu'au Mont Destin ?
Une arrivée salvatrice © New Line Cinema

Des années après la parution des livres et la diffusion des adaptations cinématographiques, nous sommes toujours aussi passionnés par les mystères qui entourent Le Seigneur des Anneaux. Dernièrement, nous nous sommes demandés pourquoi Sauron ne se méfiait jamais de Frodon alors qu’il approchait du but. Et un autre choix scénaristique nous a donné ensuite une sacrée migraine. Les Grands Aigles n’auraient-ils pas pu aider Frodon à transporter l’Anneau jusqu’au volcan pour le détruire ?

Avant d’y répondre, un rappel historique s’impose. Dans Le Silmarillion, on apprend que les créatures ailées ont été dépêchées en Terre du Milieu par le puissant Vala Manwë. Elles avaient pour mission de surveiller Morgoth et de soutenir les Noldor en cas de force majeure. Elles s’impliquèrent notamment dans la Guerre de la Grande Colère qui mena à la chute du Vala corrompu, se chargeant d’exterminer les dragons.

À lire > Le Seigneur des anneaux : mais que devient Faramir après la défaite de Sauron ?

Les Aigles se sont impliqués dans les affaires de la Terre du Milieu

Après un long stage sur l’Île de Númenor lors du Second Âge, certains Aigles prirent position dans le nord des Monts Brumeux. Ils s’impliquèrent dans la bataille des Cinq Armées, permettant aux Nains, aux Hommes et aux Elfes de vaincre les Gobelins. Toujours au Troisième Âge, ils aidèrent aussi les Elfes de Fendeval et Radagast en épiant les Orcs.

Dans Le Seigneur des Anneaux, l’Aigle Gwaihir sauvera plus tard Gandalf des griffes de Saroumane qui l’avait emprisonné au sommet de la tour Orthanc. C’est encore lui qui le prendra « sous son aile » après son duel contre le Balrog. Très valeureux, il participera enfin à la Bataille de la Porte Noire avec plusieurs de ses congénères avant d’exfiltrer Frodon et Sam du Mont Destin.

Une histoire mouvementée qui montre bien l’implication des créatures dans les affaires terriennes. Et qui nous ramène à notre question de départ : au lieu d’entreprendre un long périple à pied, pourquoi Frodon n’a pas voyagé à dos d’aigle pour jeter l’Anneau dans la Montagne du Destin et détruire Sauron ?

Envoyer les Aigles en plein Mordor aurait été du suicide

D’un point de vue stratégique, envoyer des Aigles avec l’Unique en plein Mordor était loin d’être une idée lumineuse. Aussi majestueux qu’imposants, ils ne passaient pas inaperçus et auraient été instantanément repérés par l’Œil. Le Seigneur Ténébreux aurait alors mobilisé les Nazgûl (sur leurs destriers ailés démoniaques) et toutes les forces vives du Mordor. Les Aigles auraient vraisemblablement été décimés.

En cas de défaite (probable), l’Anneau aurait d’ailleurs été immédiatement récupéré par Sauron avec toutes les conséquences néfastes que cela implique. D’où la pertinence d’une mission plus furtive à pied dont les chances de succès étaient bien plus grandes. Notamment grâce à la diversion d’Aragorn qui a permis à Frodon et Sam de se glisser dans les entrailles du Mont Destin.

Gwaihir avait une dette envers Gandalf mais…

Par ailleurs, Thorondor, Gwaihir et consorts sont loin d’être des marionnettes qui appliquent sagement les ordres. Créatures fières issues des Valar, les Aigles agissent selon leurs propres intérêts et leur propre cahier des charges. Elles ne sont pas à la disposition de la Communauté de l’Anneau. Et si Gwaihir porte Gandalf par trois fois, c’est seulement parce qu’il a une dette envers l’Istar qui lui avait sauvé la vie jadis.

« Par deux fois tu m’as porté, Gwaihir mon ami, dit Gandalf. La troisième fois acquittera tout, si tu le veux bien », souligne ainsi le magicien à la fin du Retour du Roi. Malgré cette dette, Gandalf n’aurait jamais demandé à l’Aigle d’aller en plein Mordor alors que Sauron était toujours en vie. Une mission suicidaire qui aurait eu peu de chances d’aboutir, comme nous le détaillons plus haut.

Satisfait de cette explication ? Si vous n’êtes pas d’accord avec les arguements avancés ou que vous en avez d’autres dans la besace, n’hésitez pas à nous partager votre science dans l’espace commentaires. Et pendant qu’on vous tient encore, saviez-vous qu’il existe un autre moyen pour détruire l’Anneau Unique ?